Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1810

Seite: 17
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1810/0024
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 17 )

Planche quatrième et Cinquième.— L’Empereur blessé

devant Ratisbonne ; Tableau de M. Gautherot.

« Le TS avril 1809, l’Empereur qui était venu re»
'si connaître la place, fut atteint d’une balle au pied.

« Sa Majesté se fait penser sur le champ de bataille
« même -, et comme sa blésslire causait de l’inquié-
« tude, Sa Majésté n’attend pas que le pensement
a soit achevé , et s’élance sur son cheval pour se
« montrer à l’armée ». Tel est le sujet de ce tableau,
qui réunit le double avantage d’offrir une action
intéressante , et la représentation des personnages
distingués , que l’inquiétude rassemble autour de leur
auguste chef.

Un des pieds de Sa Majesté est entre les mains
du chirurgien qni a mis en place les bandes et les
compresses. Il se dispose à envelopper le tout dans
Une botte sendue que tient un officier de la garde ,
lorsque l’Empereur, impatient de se montrer à l’ar-
mée, pose l’autre pied sur l’étrier, saisit d’une main
la crinière du cheval, et semble prêt à s’élancer.
Les personnes qui entourent Sa Majesté témoignent,
par leurs divers mouvemens et par l’expression de
leurs traits, les sentimens dont ils sont agités.

Le Tableau de M Gautherot exposé au salon de
î8o8, sous le titre à’Allocution, lui fit honneur. Celui-
ci offre un intérêt plus direct, un effet plus net,
plus brillant, et est exécuté d’un pinceau plus ferme.
Quelques parties laissent à desirer un peu plus de
correction dans le dessin. L’attitude de Sa Majesté,
quoique vraie et donnée par le sujet (l’artiste l’aura
Salon de 18io. 5
loading ...