Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1810

Seite: 35
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1810/0055
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 55 )

Planche dix-neuvième, vingtième, vingt-unième et vingt-
deuxième. — Serment de l’Armée sait à l’Empereur
après la distribution des aigles au Champ-de-Mars ;
Tableau de M. David.

L’Empereur, entouré des princes, des princesses,
des grands dignitaires , des ministres , des grands of-
ficiers et des premiers corps constitués , vient de faire
à la Grande-Armée la distribution des aigles, et lui
adresse ces paroles remarquables, qui terminent son
discours: «Soldats, voilà vos drapeaux! Ces aigles
« vous serviront toujours de point de ralliement; ils
« seront par-tout où votre Empereur le jugera né-
« cessaire pour la défense de son trône et de son
« peuple; vous jurez de sacrifier votre vie pour les
« désendre, et de les maintenir constamment par votre
« courage sur le chemin de la victoire, vous le
« jurez? » Toute l’armée lui répond par une accla-
tion unanime; et ces mots, JSous le jurons, vive l'Em-
pereur ! se répètent au milieu des plus vifs applau-
dissemens. Les aigles s’inclinent devant l’Empereur :
les maréchaux d’empire élèvent leurs bâtons de
commandement; officiers, soldats, tous jurent avec le
plus noble enthousiasme, obéissance, dévouement et
sidélité à leur souverain.

L’empereur est debout devant son trône, au milieu
d’une espèce de tente élevée au Champ-de-Mars;
cette longue décoration, composée de trois pavillons
réunis par deux arrières-corps, est surmontée d’aigles
et de banderoles flottantes, et ornée de colonnes
triomphales et de riches draperies. Parmi les person-
loading ...