Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 1.1853

Seite: 132
DOI Artikel: 10.11588/diglit.13589.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.13589#0136
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1853/0136
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 132 —

NOTE

tes poteries tien conduites tt'etm romaine»
t$ €'onsfantine.

Parmi les débris dont le sol algérien est couvert, les objets
en terre cuite ne sont pas ce que l'antiquité romaine nous a
laissé de moins intéressant. Dans ce genre, l'industrie et l'art
rivalisaient pour imprimer aux œuvres des anciens le cachet
de l'élégance ou de l'utilité. Tantôt ce sont de simples maté-
riaux de construction , briques , tuiles , etc., qui, grâce à leur
excellente fabrication, ont traversé les siècles en résistant aux
agents les plus destructeurs ; tantôt des ustensiles pour divers
usages, dans lesquels la légèreté des formes n'exclut pas la
solidité. La nature semble avoir prodigué aux anciens la ma-
tière plastique la plus parfaite ; mais au fond c'est leur génie
qui a su partout approprier aux arts l'argile commune, abon-
damment répandue dans le sol ; tandis que nous, avec toutes
les ressources de la science moderne, et après vingt-cinq ans
d'essais, nous ne produisons encore en Algérie que des terres
cuites d'une qualité qui fait peu d'honneur à notre siècle, si
fier de son industrie.

Nous publierons un jour les dessins d'un grand nombre
d'ustensiles antiques en poterie, qui méritent intérêt par la
beauté de leur exécution, par les marques de fabrique qui y
sont empreintes, par les sujets curieux dont ils sont ornés ;
aujourd'hui nous voulons seulement dire quelques mots sur
une classe d'objets purement usuels, les poteries pour con-
duites d'eau.

Les pièces de poterie provenant des conduites d'eau ro-
loading ...