Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 132
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0146
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0146
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
de linteau à une porte ou à une croisée. À l'une des
faces, on lit ces trois lignes :

SIC . N Y G R 1 S T A V 11

\E T N 0 M I N A
MARTVRV

Les lettres de la lre ligne ont 0m10, et celles des 2e et
3e lignes 0m08. La mention du Christ accompagnée du
mot maHurum (martyrmm), ne laisse aucun doute sur
l'origine du monument.

N° 3.

Au lieu dit Kesria, dans le pays de Chemora, parais-
sent au dessus du sol les ruines d'une basilique chré-
tienne dont l'abside est pavée d'une mosaïque, sur la
bordure de laquelle j'ai lu l'inscription ci-dessous1.

PVBLIVS..............VNNINVSVOTVMQVODDEOETCRISTO

EIVSIPSIPRO- • -SER- • • -ETCONPLEVERVNTFAVENTEDEOCADINIANAFL

i Voici comment M. L. Renier restitue cette légende votive, qui est mar-
quée en petits cubes noirs au milieu d'un fond blanc, sur une longueur
de trois mètres. (Rec. des inscrip. rom. de l'Algérie, n° 1S6S) : Publius,
Petronius, Tunnius votum, quod Deo et Cristo ejus ipsi promiserunt, et
conpleverunt favente Deo, Gadiniana flore

Note de la rédaction.
loading ...