Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 6.1862

Seite: 138
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9387.8
DOI Seite: 10.11588/diglit.9387#0152
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1862/0152
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
138

ce cas, on lirait ex haslato primo « ayant exercé précé-
demment les fonctions de premier hastaire, c'est-à-dire
ayant commandé deux centuries ». Avant de m'arrêter à
cette interprétation qu'on n'obtient que par le change-
ment de la première lettre, je m'étais laissé séduire par
un autre sens, et j'avais lu novcm hostibus prostratis
« ayant fait mordre la poussière à neuf guerriers de
l'armée ennemie ».

N° 198.

DM S
AURELIAE KARICAE
ALVMNAE V A XXXIl
ADVENTVS AVG
VERN DISP

LEO ÏÏT AVG

Dits manibus sacrum. Aureliae Karicae. Vixil annis
triginta duôbus. Adventus Augitsli verna, dispensator
legionis tertiae Augustae.

« Monument aux Dieux mânes. A Aurélia Karica, ser-
vante adoptée (orpheline adoptée). Elle a vécu 32 ans.
Adventus, esclave né dans la maison de l'Empereur, in-
tendant de la IIIe Légion Augusta ».

Le mot alumnus était une expression consacrée dans
le monde romain pour désigner les enfants exposés et
les orphelins que les particuliers recueillaient et qu'ils
élevaient dans leur famille pour en faire des serviteurs.
Ce genre de domesticité douce qui n'a point d'analogue
en France, existe chez les musulmans, et la personne
entretenue dans ces conditons s'appelle simplement
ilim « orphelin, pupille ». '
loading ...