Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 154
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0162
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
PLANCHE 107 (adroite).

Statuette d'Apollon.

Trouvée à Rome. Hauteur, im, 27. Restaurations: la main droite avec le plectron, la jambe gauche du
genou à la cheville.

L'original d'où dérive cette figure était une création du cercle praxitélien. La nature du mouve-
ment, le contraste dans la direction des parties supérieure et inférieure du corps existent déjà dans le
Sauroctonos (1); cependant, à en juger par le caractère mol et gras des formes du corps, notre
statue appartient à une époque plus récente. La tête présente également des éléments praxitéliens
dans la conformation du front et la disposition des cheveux. L'exécution de cette copie est sans
vie et sans accent. On peut signaler sur le pilier la moulure terminale, se répétant en haut et
en bas ; c'est une forme empruntée aux autels.

Catalogue (1907), n° 73. — S. Reinach, Répertoire stat., II, 1, p. 92, 4.

(1) Comparer aussi XHermaphrodite de Munich (Furtwàngler, 220) et le torse du Latran restauré en Apollon (Benndorf-Schône, 243).
loading ...