Arndt, Paul   [Hrsg.]
La Glyptothèque Ny-Carlsberg: les monuments antiques (Texte) — München, 1912

Seite: 222
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arndt1912text/0230
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
PLANCHES 161 à 169.

Cycle de statues par des artistes d'Aphrodisias en Carie.

Ces statues proviennent d'une trouvaille faite vers 1885 sur l'Esquilin, lors de la construction du
couvent des Sœurs de Cluny dans la Via délie sette sale. Elle a été décrite dans le Bullettino comunale,
1886, p. 297 sqq.; cf. p. 234 sqq. et 316 sqq., pi. XI et XII, et dans Einzelaufnahmen, 166—170;
pour les inscriptions voir Kaibel, /. Gr. S. et II., 1266 sqq. On trouva alors un grand nombre de
fragments de corps, de têtes et d'inscriptions que Carimini, l'auteur de la découverte, essaya plus tard
de reconstituer. Malheureusement, il n'est entré à la Glyptothèque Ny-Carlsberg que les cinq statues
reproduites ici (1); le reste des morceaux, notamment cinq autres têtes, ont disparu. Le raccordement
des morceaux dans les statues Jacobsen, ainsi que leur restauration qui a été exécutée à Rome, ont
été des plus mal faits et sans aucun soin (2), de sorte qu'on ne peut rien garantir ni pour l'exac-
titude des raccordements dans le détail, ni pour la relation des têtes et des inscriptions avec les
différents torses. Il serait désirable que l'on recherchât où se trouvent les autres morceaux non par-
venus à Copenhague et que, à Copenhague même, on soumît les statues à un examen approfondi.
Ces cinq statues, dont le marbre fortement bleuâtre, apparenté à celui de Proconnèse qu'on employait
à Pergame, est certainement originaire de l'Asie-Mineure, sont les suivantes:

PLANCHE 161/162 : Zeus. Catalogue (1907), nc 522. Hauteur, im, 83. Sont refaits: outre de
nombreuses parties du corps, la pointe du nez, et, semble-t-il, tout le tronc d'arbre. Le bras gauche levé
tenait un sceptre dont la trace s'est conservée sur la plinthe. Le bras droit était abaissé. Sur la face
antérieure de la plinthe, à droite, reste de l'ethnique [A(p]Qoôioievç (probablement l'inscription de Bull,
com., p. 321, 15; facsimilé sur les pi. XI et XII).

PLANCHE 163/164: Poséidon. Catalogue (1907), n° 524. Hauteur im, 90. Cette statue a été
reconstituée avec de nombreux morceaux et a été restaurée en maints endroits. Les deux jambes sont
refaites depuis les genoux jusqu'en bas: seul, le pied droit est antique; on peut reconnaître des traces
anciennes du pied gauche sur la plinthe. A la surface de celle-ci sont indiquées des ondulations de vagues.
L'animal à côté de la jambe droite est un griffon marin. Le dieu devait tenir son trident de la main
gauche : il y a des restes de tenons sur la plinthe devant le pied gauche et à la face externe de la cuisse
gauche. Un autre tenon, sur la face externe de la cuisse droite, servait pour le bras droit abaissé.
La tête est pour ainsi dire intacte. Sur la plinthe, cette inscription: <&X Xgvaegco [ç AcpQo]ôeioi[svç êjioi]ei
(publiée en partie dans Bull, com., I. /., pi. XI et XII, 9). Le petit sigma lunaire, après $1 et au-dessus
de la ligne, doit être considéré comme un signe abréviatif.

PLANCHE 165/166. Hélios(?). Catalogue (1907), n° 525. Hauteur im, 83. Cette statue
aussi a été extrêmement restaurée; il n'est par sûr que la plinthe, avec l'animal qui est sur celle-ci,
lui appartienne. Le pied droit est presque entièrement restauré; le bras droit m'a paru mal rattaché.
Quant à la tête, le nez est refait, les lèvres et le menton ont été garnis de ciment; des parties des joues
et de la couronne de rayons sont aussi refaites. L'animal qui est sur la plinthe, contre la jambe
gauche, et dont le poitrail seul s'est conservé, surgit des flots de la mer: ce doit être un cheval.
D'où résulte, si on admet que la plinthe appartient bien à la statue, et en considérant aussi la cou-

(1) Il faut y ajouter deux fragments de plinthes (Catalogue[1907], 526—527) avec restes d'inscriptions. Bull, com., I. /., p. 319, 7 et 320,
13 (facsimilés sur les pi. XI et XII).

(2) De là vient sans doute aussi leur taille différente.

222
loading ...