L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 1.1883

Seite: 65
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1883/0093
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
PARIS : 33, avenue de l'Opéra. Paraissant tous les Samedis. BRUXELLES : A. N. Lebêgue et C".

LONDON : i34, New Bond Street. . Directeur et Itédaclenr en Chef : G. DARGENTY NEW-YORK : Brentano Brothers.

Paris et Dép. : Un an, 5 fr. — Six mois, 2 fr. 50 ON S'ABONNE SANS FRAIS DANS TOUS LES BUREAUX DE POSTE Union postale : Un an, 8 fr. — Six mois, 4 fr.

EXPLICATION DES PLANCHES

Console.

Cette console est une composition de Giambattista Piranesi, né à Venise
en 1720 et mort à Rouen en 1778. C'est un magnifique modèle de meuble
à réaliser. Toutes les richesses de l'art décoratif s'y trouvent réunies et s'y
combinent avec une merveilleuse science de la composition. Les guirlandes.

les grecques, les volutes, les rinceaux, les trophées, les massacres, les
figures, rien n'y manque.

L'œuvre de ce célèbre graveur se compose de vingt-neuf volumes in-
folio contenant près de 2,000 pièces. Les tomes XII et XIII, qui sont
consacrés aux vases et candélabres antiques, contiennent 102 planches dont
les dernières représentent des frises, des chapiteaux, des fragments d'archi-
tecture et d'antiquités romaines. Le tome XX, intitulé : Cheminées,
contient 69 planches. Toutes ies cheminées sont composées dans le genre
égyptien, grec et romain. Elles sont du plus haut intérêt, car elles marquent
une période de transition qui est près d'aboutir au style Louis XVI. Les

Console.
Fac-similé d'une eau-forte de Piranesi.

tomes VII, VIII et IX renferment également des détails d'ornement. Quant
aux autres volumes, ils sont uniquement remplis de vues d'Italie. Le talent
de ce maître est d'une puissance extrême et, quand on parcourt son œuvre,
on reste stupéfait de sa fécondité et de la variété de ses inventions.

Meuble du temps de François Ier.

La Renaissance n'a rien produit de plus riche ni de plus fier que
le demi-meuble dont nous donnons le dessin. Quoique littéralement

couvert d'ornements, il n'en paraît pas surchargé, tant l'arrangement en
est harmonieux. Le décor des vantaux rappelle certains frontispices de
la Renaissance où des imitations de ferrements découpés supportant des
enlacements de rubans et d'arabesques servent de cadre aux figures.
C'est David tenant la tête de Goliath et Judith celle d'Holopherne.
Une cariatide debout entre les deux vantaux symbolise la force. Le mot
fortiludo est gravé dans un cartouche placé sous ses pieds. Les angles du
meuble sont flanqués d'une chimère très pittoresque. Une frise délicate,
où parmi les enroulements des rinceaux apparaissent deux figures couchées,
dans le style de l'école de Fontainebleau, assigne à l'objet une date à peu
loading ...