Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Heuzey, Léon  
Les figurines antiques de terre cuite du musée du Louvre — Paris, 1883

Seite: I
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/heuzey1883/0005
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
PRÉFACE

our bien connaître un art populaire comme celui des figurines antiques, il ne surfit
pas d'étudier un petit nombre de types choisis ou de séries particulièrement intéres-
santes. L'observation doit s'étendre sur un champ aussi vaste que possible, embrasser
des suites nombreuses, qui représentent les principaux centres où s'est développée l'industrie
des anciens modeleurs d'images ou coroplastes. Dans cette classe d'antiquités plus que dans
toute autre, se confirme la vérité de l'axiome formulé par un illustre archéologue : « Qui n'a vu
qu'un seul monument, n'en connaît pas; qui en avu cent, en connaît un. »

C'est la raison qui m'a déterminé, lorsque j'ai commencé le catalogue des figurines du
Louvre, à donner comme complément indispensable à mon travail un recueil de planches, où
la plupart des types intéressants à quelque degré pour l'art et pour la science fussent reproduits
aussi fidèlement que possible et dans un ordre méthodique. La quatrième et dernière livraison
de cette publication est aujourd'hui terminée, après un temps plus long que je n'aurais voulu.
Il ne s'agissait pas, en effet, d'une simple étude archéologique, mais d'un travail de muséo-
graphie, s'appuyant sur un inventaire sérieux et fait à fond. Les hommes du métier savent
seuls de quelles opérations minutieuses et difficiles un pareil classement est nécessairement
précédé; mais le public, qui n'assiste pas au débrouillement, n'en tient que peu de compte à
l'auteur. A coup sûr, on a beaucoup plus vite fait de tourner lestement sur ces matières quel-
ques articles de critique ; il est commode de cueillir des bouquets dans les blés, et de
trouver ensuite que les moissonneurs tardent à faire la récolte.

Le Louvre est certainement l'un des musées qui permettent d'entreprendre sur les terres
cuites les études et les comparaisons les plus instructives, grâce à la provenance très diverse
des suites qu'il possède. A côté des séries anciennement connues, il a réuni, depuis dix ans,
une collection hors ligne des charmantes figurines de la Grèce propre, et principalement de
Tanagre, qui sont venues montrer avec quelle vivacité de sentiment et quelle liberté d'allure
les Grecs eux-mêmes ont traité cette forme familière de la plastique. A l'époque de l'Exposition
Universelle de 1878, lorsque le public parisien croyait découvrir au Palais du Trocadéro,
dans les collections de quelques amateurs distingués, les premières tanagra, comme on
les appelle, notre grand Musée national exposait déjà depuis deux ans plusieurs vitrines
loading ...