L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 6,2.1904

Seite: 176
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1904a/0212
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF

pleins de restrictions cependant, ont toute-
fois permis à son habile ingéniosité de faire
des trouvailles intéressantes et imprévues
qui naissent souvent de ces restrictions
mêmes.
La forme en té du bow-window de la
maison de la rue Truffaut n'est-elle pas une

sur cour étant liée à sa surface, et, par
d'habiles combinaisons, l'architecte est ar-
rivé à tirer le meilleur parti possible d'un
terrain très étroit.
Dans celle de l'avenue des Gobelins,
2 DT formant retour sur la rue de Valence,
nous trouvons un fort amusant passage

PLANS DES ETAGES


L. P. MARQUET

ADn aT étages, GoAh'ag /DrA

conséquence de l'article qui ne permet à
ces encorbellements que d'occuper un tiers
de la surface de la partie supérieure des
constructions ? L'agrandissement progressif
de la cour, en ne laissant pas monter cer-
taines parties du bâtiment, a aussi permis
de monter beaucoup plus haut le corps de
construction donnant sur la rue, la hauteur

d'entrée, joliment décoré de peintures à
tons très doux ne trouant pas les murs ; une
sculpture sur staff très agréable de colora-
tion encadre les différents motifs.
Dans cet immeuble, l'architecte a très
ingénieusement tiré parti d'un étroit pan
coupé avec son bow-window s'épanouissant
presque jusqu'à se doubler de largeur, sans

t /6
loading ...