L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 6,2.1904

Seite: 222
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1904a/0269
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
LA PEINTURE ET

LA SCULPTURE
AU SALON D'AUTOMNE
peut distinguer trois séries très nettes
en cet ensemble d'œuvres qui sollicite,
pour la troisième fois dans l'année, le juge-
ment public sur une manifestation géné-
rale de nos peintres. La première série est
quasi rétrospective. Les importantes réu-
nions de Puvis de Chavannes, de Lautrec,
de Renoir ont un intérêt incontestable.
Mais ces œuvres étaient trop connues du
public de cette Revue et des amateurs d'art
pour que j'en parle, la place m'étant mesu-
rée. La seconde série est celle des néo-
impressionnistes, qui se présentent là avec
un ensemble sérieux, offrant prise à la dis-



JOSË CARDONA

cussion et à l'étude. C'est pour ceux-là,
exclus des Salons habituels ou n'y montrant
presque rien, que le Salon d'Automne est
surtout créé. Enfin, dans la troisième série,
je rangerais volontiers un certain nombre
d'exposants des autres Sociétés qui sont ve-
nus là pour montrer de la peinture une fois
de plus, une minorité d'adhérents faibles
ou bizarres comme on en voit beaucoup
aux Indépendants, et le groupe des anciens
élèves de Gustave Moreau, qui est avec les
néo-impressionnistes le seul groupe solidaire
et défini du Salon.
Laissons donc, sans commentaires, au
public le plaisir d'aller voir ces beaux Cha-
vannes, ces Renoir tendres et éblouissants,
ces Lautrec acerbes, japonisants et nerveux,
et venons-en aux néo-impressionnistes. Le
mot ne veut rien dire, je l'abandonne de
suite, et j'entends par lui non pas les poin-
tillistes comme MM. Signac ou Van Ryssel-
berghe, absents d'ici, mais MM. Vuillard,
Bonnard, Roussel, Vallotton, Maufra, Moret,
d'Espagnat, André, Laprade, Guérin, Ma-
tisse, Dezaunay, Valtat, Seyssaud, Durenne,
Loiseau, lesquels viennent un peu de tout,
de Degas, de Renoir, de Monet, de Gau-

Prince P. TROUBETZKOY
loading ...