L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 8,2.1906

Seite: 30
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1906/0042
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DÉCORATIF


tinée à une salle à manger commandée par
M. Raoul Simon, est un meuble robuste et
agréable, qui doit toute sa beauté à son
bois d'abord, — un platane d'une agréable
et riche coloration naturelle, — et ensuite à la

NOWAK
solide élégance de sa silhouette, où le décor
se limite à quelques épis de blés sculptés à
la surface du bois.
M. Gaillard aussi est un des premiers
artistes qui nous ont fait admettre le prin-
cipe d'un art moderne français, et ont sou-
tenu notre confiance dans son avenir. Il
nous montre cette année deux sièges qu'il
désigne comme ùe ?7?oûz'-
/mr zzAvze/; ce sont deux chaises, une pour
salle à manger et l'autre pour chambre a
coucher, toutes deux en chêne. La forme
en est jolie et simple, mais l'artiste, dont le

jugement délicat et sûr est au-dessus de
toute critique, n'en tombe pas moins dans
un travers où le suivent bon nombre de
ses contemporains : la forme de ces chaises
est trop frêle. On a beau nous répéter que

i.i^77ZC (Artistes Français)
voisin de nous, donc celui qu'il convient de
«continuer)), soit celui du XVIIH siècle,
on n'a aucune excuse de l'amincir : nos
marquises sont encore immatérielles, et
même davantage, je le veux bien, mais
notre sens du bien-être veut des assises où
il puisse reposer sans inquiétude...
Revenons à M. Hérold et à M. Tony
Selmersheim, dont nous venons de citer les
noms, et qui, tous deux, exposent des mo-
biliers complets à bon marché.
Celui de M. Hérold est une chambre à
coucher en acacia et citronnier, composée

le chêne est
solide, et que
cessiègesunis-
sent à Dur
légèreté réelle
une véritable
robustesse,
nous éprou-
vons un véri-
table malaise
à considérer
Dur fragiiité
apparente.
C'est la même
impression
que nous lais-
sentleschaises
de M. Hérold,
et aussi celles
de M. Selmers-
heim; aucun
argument ne
pourra en dé-
truire le mau-
vais effet, car
il n'est rien de
plus contraire
à l'idée de
confort et de
repos qu'un
siège étroit,
supporté par
des pieds grê-
les. Enadmet-
tant que le
style le plus

30
loading ...