L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 3.1885

Seite: 35
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1885/0047
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART ORNEMENTAL.

35

Les textes qu'on a produits pour prouver qu'il existait depuis longtemps en
Anjou des fabriques de tapisseries ne prouvent pas grand'chose, car leurs
termes vagues s'appliquent tout aussi bien à des ouvrages de broderie ou
même à des étoffes qu'à des tapisseries de haute lisse, et au contraire

M. Lecoy de la Marche a cité nombre de documents montrant qu'au,
xv siècle c'était à Paris et à Arras que les ducs d'Anjou et le chapitre
d'Angers commandaient et achetaient des tapisseries.

Armes du XVIe siècle.

Ces armes font partie de la collection de M. le marquis de Colbert.
Sur la lame de l'épée de droite, à têtes de nègres enchaînés, on lit : Pugna
pro patria, nec temere, nec timide.

Étrille du XVIe siècle, en fer ciselé et découpé.

L'étrille est, comme on sait, une sorte de brosse en fer employée dans
le pansage des grands animaux domestiques et particulièrement du cheval.

Étrille du xvi' siècle, en fer ciselé et découpé.

C'est en général un objet sans aucune valeur. Aussi l'étrille artistique que
nous reproduisons est-elle un objet unique.

IPTDTITE! CHRONIQUE

— L'association des journalistes républicains s'occupe d'une exposition
des refusés. Cette exposition, dont la date n'est point encore fixée, compren-
loading ...