L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 3.1885

Seite: 107
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1885/0118
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART ORNEMENTAL.

Plat en marbre.

Découvert à la même époque et dans les mêmes fouilles, ce plat creux
à deux anses a om,95 de diamètre sur om,45 de hauteur. Il est parfaitement
conservé; le marli seul est légèrement endommagé, comme on le voit par
notre dessin. L'ombilic est décoré d'un ornement en bas-relief qui paraît être
un buste d'enfant. Ce plat est unique et c'est la première fois que les
fouilles de Pompei fournissent un objet semblable revêtu d'une pareille
décoration. C'est probablement l'ouvrage d'un sculpteur grec, mais il est
difficile de lui assigner une date.

Antéfixes et cage à poules en terre cuite.

Les antéfixes sont des ornements en terre cuite inventés par les archi-
tectes étrusques à qui les Romains les empruntèrent. Ils étaient employés
pour décorer les diverses parties d'un édifice au dehors comme au dedans,
pour couvrir une surface plate, pour cacher les jointures entre deux blocs
de maçonnerie, ou pour déguiser par un ornement des contours rudes et
sans élégance. De là ce nom s'appliqua spécialement : i° aux longues
tablettes plates en terre cuite avec des dessins en bas-relief qu'on clouait
sur toute la surface d'une frise, pour enrichir l'entablement et lui donner

L'Adoration des Mages.
Panneau central du Dombild, à la cathédrale de Cologne.

l'air de quelque chose de fini et d'orné. Les artistes grecs sculptaient le
marbre lui-même et tenaient en suprême mépris un pareil artifice pour
cacher des défauts. 2° Aux ornements de même matière, fixés à la corniche
d'un entablement pour donner passage à la pluie et la verser du toit dans
la rue. Ils répondent aux gargouilles de l'architecture gothique, mais ils
sont d'un dessin beaucoup plus simple : ie plus souvent ils sont formés du
mascaron d'une tête de lion, par allusion aux inondations du Nil qui se
produisent quand le soleil est dans le signe du Lion. 3° Aux ornements
droits placés le long du faîte d'un entablement, au-dessus du membre
supérieur de la corniche, pour cacher l'extrémité des toiles faîtières et la
jointure des tuiles plates.

Entre les deux antéfixes que nous reproduisons se trouve un ustensile
de terre cuite, en forme de demi-sphère et percé de quatre ouvertures
carrées, qui paraît avoir été destiné à couvrir des poules, soit pour les faire

couver, soit pour les engraisser par l'immobilité. Nous ne les reproduisons
qu'à titre de curiosité.

FH1TITE1 CHUOISriQTJIll

— La désaffectation du Panthéon, propriété de l'État, vient de donner
lieu à un travail intéressant, fait par les soins de la préfecture de la Seine
et relatif aux édifices religieux des différents cultes que possède actuelle-
ment la ville de Paris.
loading ...