Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 404
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0428
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
'Ânn. 17 S s.
Tome 75.

Sur une
machîne à
çeilîner.

404 Abrégé des Transact. philos.

le point cîe vision à une hauteur la pius conve^
nable pour produire le meilleur efFet, poussez le
cadre avec une main & ie glissant d’acier avec
l’autre, jusqu’à ce que ie point P coincide avec
l’œil ou un point quelconque de i’objet ; pesez
sur i’aiguille en O , & le point tracé sera ia vraie
piace ou la copie du point ou de i’angle de i’objet.

N. B. Toutes ies Ügnes perpendicuiaires -peu-
vent être tirées de suite au crayon, en faisant
coincider le bord du cadre, qui est à main gau-
cbe avec la ligne originale & avec l’œii. Quant à
leur longueur, eile peut être détenninée à très-
peu de chose près, par ia division graduée sur
ie bord du cadre, de manière à prévenir ia con-
fuston qui naîtroit d’un excès de iongueur inutile
de plusieurs lignes.

Cette même écheiie graduée pourra donner austi
tous les points principaux d’une iigne courbe, &;
de toutes sortes d’objets irréguliers.

Figure 1 z.

Comme i’instmment décrit {fig. 11 ).sert prin-
cipalement à trouver les positions des principaux
points , celui-ci a été imaginé pour trouver celles
des iignes, en aéterminant ieur longueur par leur
interseèfion réciproque.

a,b,o,c,d,e, est une pianchette qui doit
|tre placée dans une posiuon veiticale, F, G, H, ï.
loading ...