Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Atlas): Atlas — Paris: Étienne Ledoux, libraire, 1824

Page: 3
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824_atlas/0009
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ANALYSE
DES MATÉRIAUX EMPLOYÉS POUR LA RÉDACTION DU NOUVEL ATLAS
DU

VOYAGE DU JEUNE ANACHARSIS EN GRÈCE.
--

En 1824 j’entrepris la rédaction d’un nouvel atlas, pour
mettre ù la hauteur de l’état actuel des connaissances géo-
graphiques, les caries qui sont indispensables à la lecture
du Voyage du jeune Anacharsis en Grèce; le public daigna
accueillir mon travail avec une bienveillance qui m’a été
un encouragement à le perfectionner. Celui que je lui pré-
sente maintenant renferme des améliorations telles que je
crois être parvenu à rédiger sur la Grèce ancienne un allas
aussi complet que les explorations des voyageurs modernes
et la lecture des auteurs anciens permettent de le faire pré-
sentement.
L’indication des sources où j’ai puisé et des nombreux
matériaux qu’il m’a fallu consulter donneront une idée de
la confiance que mon travail doit inspirer; la marche que
j’ai suivie m’a été tracée par nos deux jeunes et célèbres com-
patriotes MM. Letronne et Raoul-Rochette , qui, rejetant
la réputation facile qu’on peut acquérir par la science des
conjectures, ont senti qu’en géographie ancienne c’élait de
l’exploration des lieux mêmes qu’on pouvait tirer l’éclaircis-

sement de tout ce que les historiens anciens ont d’obscur.
Ils se sont en conséquence appliqués , dans leurs savants tra-
vaux, à extraire des résultats positifs des renseignements
que de nombreux voyageurs sont allés recueillir, dans ces
derniers temps, sur le sol poétique de la Grèce et dans les
autres contrées riches en souvenirs historiques.
Ils ont ainsi créé l’art de découvrir la vérité géographique :
j’ai essayé de marcher de loin sur leurs traces, en prenant
pour base de tous mes travaux les données les plus positives,
ainsi que l’analyse suivante le prouvera.
La campagne faite par M. le capitaine Gautier dans la
Mer Noire, l’Archipel et la Méditerranée ayant donné pour
résultat la détermination d’un assez grand nombre de points,
j’ai d’abord fixé ces points sur le grand canevas de ma carte
de la Grèce. Je me suis ensuite aidé des meilleures cartes
publiées récemment, et entre autres de la carte dressée par
Barbié du Bocage pour le voyage de M. Pouqueville, en
évitant toutefois l’erreur grave qui s’est glissée dans la pro-
jection de cette carte; de la carte de la Turquie d’Europe
loading ...