Barthélemy, Jean Jacques ; Barbié DuBocage, Jean Denis [Editor]
Recueil de cartes géographiques, plans, vues et médailles de l'ancienne Grèce: relatifs au voyage du jeune Anacharsis — Paris, VII [1798/​99]

Page: 14
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1899/0015
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
14 ANALYSE DES CARTES.

celui de 660, il reste 388 stades pour la distance de Mégalopolis à Sparte. On en
trouve 33o en droite ligne dans mes cartes , et Sparte y est placée par 5y degrés,
10 minutes de latitude, comme l'a observé Yernon * a.

Il n'en a pas été de même de Coron ; je n'ai pu porter cette ville à la hauteur ob-
servée par Yernon 2 *. Néanmoins la partie méridionale du Péloponèse est ap-
puyée, dans mes cartes, comme je l'ai dit, sur une observation de latitude faite en
mer par M. de Cliazelles , au sud du cap Ténare ou Matapan , et directement à
l'ouest de la pointe la plus méridionale de l'île de Cy thère 3. Cette observation fixe
la pointe de Cérigo à 36 degrés io minutes c.

Dans la partie septentrionale du Péloponèse , la position de Dymé en Achaïe , est
déterminée par sa distance d'Olympie. Pour aller d'Olympie à Elis, il y avait deux
chemins , l'un par la plaine , de 3oo stades de longueur + , et l'autre plus court par
la montagne. Sur celui-ci on comptait 12 milles , ou 96 stades , d'Olympie à Pylos ,
voisin d'Elis5 , et 70 ou 80 stades de Pylos à Elis même 6. Au total 166 ou 176 stades
d'Olympie à Elis. De cette dernière ville pour aller en Achaïe , Pausanias compte
encore ? 167 stades jusqu'au passage du fleuve Larissus, et il ajoute 8, que de ce fleuve
à Dymé , il y a environ 400 stades. Toutes ces distances me paraissent exactes , à
l'exception de la dernière , qui ne peut cadrer avec les mesures prises par mer. Paul-
mier s'est bien aperçu 9 qu'il devait y avoir une erreur dans ce nombre de 400 sta-
des ; mais il ne l'a point corrigée. Je propose de substituer 40 à 400 ; et alors on aura
365 ou 5/5 stades d'Olympie à Dymé. Mes cartes en donnent plus de 3ao en droite
ligne.

Je ne pouvais placer Dymé à une plus grande distance d'Olympie ; Dymé n'était
qu'à 60 stades du cap Araxe selon Strabon T0, et le portulan Vénitien ne compte que
18 milles , en droite ligne , de ce cap au Chélonitès qui est déjà fixé.

M. Yerguin a levé le plan d'un mouillage situé à l'est du cap Araxe, aujourd'hui
le cap Papa , et qui s'étend jusqu'à Dymé. De ce mouillage , la ville de Patras , au-
trefois Patras, a été observée, suivant Bellin " , à l'est-quart-nord-est. La variation
m'a paru corrigée dans ce rayon , et la distance de Dymé à Patrœ , est de 1 20 stades,
selon plusieurs auteurs anciens I2. Du cap Araxe à Patras, ily a donc 180 stades. On
en mesure sur mes cartes 164 ou 166 en droite ligne.

Patrae est encore fixée par sa distance de l'isthme de Corinthe. Elle est de 720
stades , selon Agathémère l3, et on ne peut la soupçonner d'erreur, car Pline en fait
compter autant. Ce dernier dit **, que la longueur du golfe de Corinthe , ou de la
mer de Crissa , jusqu'à l'isthme > est de 85 milles , et il ajoute lS que du promontoire

' Journal de Vernon , p. 3oa.
" Dans ma nouvelle Carte générale , Sparte n'est qu'à environ 3 mi-
nutes au-delà du 37." degré de latitude.

* Journal de Vernon, ibid.

b En effet, cette hauteur est fautive, comme toutes celles données
par cet astronome. M. de Chabert a observé Coron à 36° 47' 26"
de latitude , et c'est à peu près où je l'avais placée dans mes Cartes.

3 Noie manuscr. de M. Fre'ret.

c Cette observation ayant été faite en pleine mer est fautive. M. de
Chabert a observé que l'île de Cérigo, ainsi que les parties méridio-
nales du Péloponèse descendent un peu plus au sud; mais je n'avais
que cette détermination qui pût me guider dans mon premier travail.

* Strab. lib. 8, p. 867. Pausan. lib. 6, cap. 2a, p. 5io.

5 Plin. lib. 4 , cap. 5,1.1, p. 19.3.

6 Diod. lib. 14, p. 248. Pausan. ibid. p. 509.
» Pausan. ibid. cap. 26 , p. S20.

8 Id. lib. 7 , cap. 17 , p- 564.
* Paimer, exercit. p- 412,

10 Strab. ibid. p. 337-

11 Bellin, descript. du golfe de Ven. p. 186.

" Apollod. in Steph. fragrn. voc. Aiftv. Strab. ibid. p. 386. Pausan.
ibid. cap. 18, p- S67 et 568. Peuting- lab. segm. 7.

13 Agalhem. lib. I, cap. 4, p. 1°, ap. geogr. min. Grsec. t. 2.
'4 Plin. ibid. cap. 4, t. 1, p- 19a.
,5 Id. ibid. cap. 5 , p. 192.
loading ...