Barthélemy, Jean Jacques ; Barbié DuBocage, Jean Denis [Editor]
Recueil de cartes géographiques, plans, vues et médailles de l'ancienne Grèce: relatifs au voyage du jeune Anacharsis — Paris, VII [1798/​99]

Page: 30
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1899/0031
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
5o

ANALYSE DES CARTES.

partie de leurs vaisseaux occuper le détroit qui sépare l'île de Salamine de la Méga-
ride , de peur que les Grecs ne s'échappassent de ce côté x, et il y a apparence que
dans la même intention ils en répandirent quelques-uns autour de l'île, c'est pour-
quoi j'en ai jeté plusieurs çà et là. Pendant ce temps-là , le reste de la flotte des
Perses attaquait les Grecs dans le détroit qui sépare 1 Attique de Salamine 2. D'abord
cette flotte marcha avec beaucoup d'ordre , et elle était divisée en plusieurs rangs 3;
mais , lorsque les vaisseaux des Grecs vinrent à sa rencontre , les siens s'embarras-
sèrent les uns clans les autres , le désordre se mit dans ses rangs , elle fut vaincue et
en partie coulée à fond 4.

Les deux flottes occupent peut-être plus de place sur mon plan , qu'elles n'en
occupaient sur le lieu même; mais la petitesse de l'échelle m'a forcé de faire les
vaisseaux beaucoup plus forts qu'ils n'étaient, et par conséquent de les étendre bien
davantage. Je pense que la flotte des Grecs était disposée sur deux ou trois rangs au
plus. J'ai dispersé plusieurs petits corps de troupes grecques dans l'île de Salamine ,
parce que les cotes de cette île étaient gardées par des soldats pesamment armés s.
Le trône de Xerxès était sur le mont Egalée ; j'ai placé auprès de ce prince une bonne
partie de son armée , parce qu'il paraît qu'il avait beaucoup de monde autour de
lui 6, et qu'en effet, sans cela , il aurait été exposé aux insultes des Grecs. J'ai aussi
mis quelques troupes près d'Eleusis et d'autres sur la route , parce que dans la nuit
d'avant le combat , elles avaient eu ordre de marcher vers le Péloponèse 7.

Le quatrième Plan est celui de la bataille de Platée. Quoique je n'aie pas eu
plus de renseignements sur le pays que représente ce plan, que dans les premières
éditions du Voyage du jeune Anacharsis , il est pourtant très-différent de celui que
j'avais donné. Ce plan est orienté de manière à pouvoir s'accorder avec la carte de
la Béotie , dont il est en quelque façon un développement ; et le terrain dans le-
quel se sont passées les différentes actions, est beaucoup plus resserré, d'après un
examen plus approfondi des mesures d'Hérodote. J'ai déjà fait voir dans mon an-
cienne analyse , que les mesures qu'Hérodote donne aux environs des Thermo-
pyles, sont toutes en stades pythiques , ou plus courts d'un cinquième que les stades
olympiques. Je pourrais , par de nouvelles applications , confirmer cette évaluation
des stades d'Hérodote ; mais cet auteur nous donne lui-même le moyen de vérifier
son stade, par la comparaison qu'il en fait avec une autre mesure. Il nous dit, en
plusieurs endroits 8, que trente stades font une parasange persanne ; et comme Xé-
nophon donne 9 le même nombre de stades pour l'évaluation de la parasange , il
s'ensuit que ces deux auteurs se servent de la même espèce de stade. Or, M. d'An-
ville , en comparant une partie de la marche de Cyrus le jeune, décrite par Xé-
nophon , avec les itinéraires romains, trouve ] que la parasange répond à trois
milles romains justes : c'est donc dix stades pour un mille romain, et par conséquent
ces stades sont plus courts d'un cinquième que les stades olympiques , dont huit
seulement sont contenus dans le mille.

*Diod. Sic. lib. il , p. 14.

* Herodot. lib. 8, cap. 76. Diod. Sic. ibid.
tjEschyl. inPers. v. 366. Diod. ibid. et p. i5.
'•Herodot. ibid. cap. 86.

* Id. ibid. cap. 96.

6 Id. ibid. cap. 90.

7 Id. ibid. cap. 71.

8 Id. lib. 2 , cap. 6 ; lib. 5 , cap. 53 ; lib. 6 , cap. 42.

9 Xenoph. Exped. Cyr. lib- a , cap. 2.
"B'Anville, Traité des mes. itin. p. 78 et 79.
loading ...