Bertuch, Friedrich Justin ; Bertuch, Carl
Bilderbuch für Kinder: enthaltend eine angenehme Sammlung von Thieren, Pflanzen, Früchten, Mineralien ... alle nach den besten Originalen gewählt, gestochen und mit einer ... den Verstandes-Kräften eines Kindes angemessenen Erklärung begleitet (Band 1) — Weimar, 1801 (2. Aufl.)

Page: 120
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bertuch1801bd1/0134
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Insectes. IV.

T. 1. No. 40.

INSECTES REMARQUABLES,

No, i. Le Porte-lanterne deSurinam,
Le Porte lanterne est un insecte ailé asisez grand,
qui ne vit que clans les pays chauds, et surtoutà
Surinam dans l’Amérique méridionale , et dont
les couleurs et les nuances sont extrêmement bel-
les. Sa grande trompe creuse et semblable à une
trompette, brille pendant la nuit comme unelu-
mière, et avec tant d’éclat que le6 Américains se
servent de ces insectes dans leurs chambres au lieu
du lumières, etles portent pendant la nuit en pla-
ce de lanternes, les attachant à cet esset à leurs
pieds ou à un bâton. Ils vivent de sseurs, et ne
font aucun mal.
No, 2. La Sauterelle de païïage.
Il existe plusieurs espèces de sauterelles, des
grandes et des petites; celles de l’Europe ne font
aucun dommage; mais celles de l’Afrique et de
l’Asie, qui sont beaucoup plusgrolses et ont sou-
vent la longueur etla gross'eur du doigt, viennent
avec les vents d’Est, en troupes prodigieuses,
semblables à des nuages noirs qui eclipsent le so-
leil, et dévorent, à plusieurs milles à la ronde,
les feuilles, les grains, l’herbe et toute la verdure
des endroits où elles se jettent. Ce sont surtout
les sauterelles depajfage del’Asie, qui causentces
ravages; ces insectes se trouvent communément
dans les landes de la Tartarie, voyagent comme
des oiseaux de pass’age, et ne quittent un endroit,
qu’après avoir devasté toute la contrée. Elles ne
sont venues en Allemagne que trois fois dans ce
siècle, savoir en C^o, • 747 et 1748» et y'furent
apportées par des vents d’Est.
No, 3, La feuille ambulante ou
la Mante,
Cette espèce de sauterelle, qui vit dans les
pays chauds de l’Europe, ne fait aucun mal, et
se nourrit uniquement d’autres insectes qu’elle
prend en sautant, ce qui lui a fait donner parles
Allemands le nom de FanghevJchrecke.
No, 4, La Cigale,
La Cigale vit dans presque toutes les parties
du monde, et il en existe quantité d’espèces dif-
f.rentes, depuis la grosseur d’une lentille jusqu’à
celle de la cigale reprdentée ßg. 4. Elle a la tè-

te large, la trompe recourbée en désions, et quatre
ailes transparentes comme du verre, avec des co-
tes colorées. Celle, dont on donne ici la ligure,
est la grande cigale d’Italie , qui se tient sur les ar-
bres, et dont le mâle a une espèce de citant. Cet
insecte est un des animaux favoris des Dames de
la Chine, qui le gardent dans leurs chambres, à
cause de Ton chant, et le tiennent dans de jolie®
petites cages faites de jonc. Les cigales se nour-
rissent du suc des plantes, et ne font point de mal.
No, 5, Le Scarabée Hercule,
L'Hercule est le plus grand de tous les Scara-
bées, dont certaines espèces ne sont pas plus gros-
ses qu’un ciron. Il a 5 pouces et demi de lon-
gueur, setrouve auBrélilet dans les contrées qu»
sor t sous la Zone torride, etse nourrit de la sève
du Cocotier et du Toddy, dont il seie l’écorce
avec sa corne tranchante, pour sucer ensuitele.suc
qui découlé de cette incision. 11 n’cst au resse
aucunement nuisible à l’homme. On l’appelle
aulsi Licorne volante.
No, 6, Le Hanneton,
Cet insecte, dont la patrie est le milieu dc
l’Europe, est un des plus nuisiblcs aux jardins et
à l’agriculture, pareequ’il parait souvent en trou-
pes prodigieuTes, et dévore toutes les feuilles des
jardins et des forêts; cependant son ver, nonnu«
ver bouvier, (big. 6. b.) estplus dangereux encore-
Ce ver se tient dans la terre, et ronge les racine®
des jeunes arbres, de l’herbç et des grains, de set-
te qu il n est pas rare de voir des campagnes entiè-
res deisechées à cause des ravages qu’il y cause-
Voici comment le hanneton Te propage. Des que
la femelle s est accouplée, elle se fait un trou dans
la terre ou elle depole des oeuss jaunâtres ; elle en
sortensuite, et meurt quelques jours. Decesoeul®
naillent d abord de petits insectes qui devien-
nent vers bouviers, grolsilsent pendant 4 au5'
s’enfoncent fort avant dans la terre, pendant
1 automne de la quatrième année, et se changent
en fèves ou chrysalides, d’où le hanneton s°rt
enfin au mois de Mai de la cinquième année-
On devraiL secoucr tous les arbres pour en fait1-’
tomber les hannetons, et tuer ces insectes, apte®
les avoir soigneusement ramalsés.
loading ...