Blondel, François
Cours D'Architecture Enseigné Dans L'Academie Royale D'Architecture (Band 1): Ou Sont Expliqvez Les Termes, L'origine & les Principes d'Architecture, & les pratiques des cinq Ordres .. — Paris, 1698 [Cicognara, 434-1]

Page: VI
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/blondel1698a/0006
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
E P I S T R E.
Mais quelle honte aux François qui contemplant ces majjes de
hatimens fuperbes n'en remarqueront ni la deUcatesse ni les grâces?
Qui verront Us actions immortelles tk Votre belle vie tracées fat
les marbres de ces merveilleux Edisices > fans en connoitre les
Jymboles auguftes dont tArchitecture aura rempli leurs ornemens?
Quelle honte dis-je a ceux qui négligeront, de, s'instruire dans cet
Art excellent* quand ilssiçauront que Monsiigneur le Dauphin
y a déjà sait un progrés si confiderable l '.:
Car ce Prince ne s'esi pas contenté de s'appliquer à cette partie
d'Architecture qui sin a la fiureté des Ejtats & qui doit saire
la principale étude des Conqucrans ; Il a voulu aufii connoîtrè
cette qui travaille a la décoration des Temples & des Palais s qui
fart a la commoditépublique,a l'embellissementdes Villes, au plaisit
&àla magnisicence. Il sait un de sis plus agréables diVertijjemens
d'apprendre pour quelle raï sin les matières qui composintles Edisices
donnent tant deplaisir aux'yeux de ceux qui les regardentJors quelles
font dijposées dans les proportions de l'Architecture, & tant dé
dégoust quand elles sont mal entajsées par des Ouvriers ignorans*
Ce sint-là , SIRE, les sruits que la France attend de vos Joins
& de votre libéralité. La bonne intelligence des Architectes 3 leut
application au travail & le grand nombre de persinnes qui
viennent entendre avec asiidulté les leçons de ïAcadémie
d'Architecture , nous sont esperer que V. M> n'aura point fa jet
de fi repentir des marques qu'elle luy a données de fin estime.
C'esi ausii dans cette veùe que je compofay ce cours d'Architecture
au moment que V. Aï. m'eut sait l'honneur de me commettre pour
avoir fiin de fin Académie 3 La plus grande partie des chofies qui
y ont été ensiignêes a été tirée dé cet Ouvrage sEt tel qu'il eslj'ay
crû être obligé de le frefinter à V. M. Trop heureux fi elle le
regarde comme une marque de ma prosonde obeïJsance& durejpeft
avec lequel je fais,
S IRE, '
• 'De vôtre Majefiés

Le tres-humMe, tres-obcisTant,&tres-fidellc serviteut
Se Sujet Blondel. . :.,';,
loading ...