Cagnat, René ; Goyau, Georges
Lexique des antiquités romaines — Paris, 1895

Page: 252
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1895a/0270
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
SCAB

252

SCEP

son équivalent français serait donc pot-
pourri ou farce. P.
Scabellnui. 1° Petit tabouret ou
escabeau pour monter sur le lit, ou
bien servant, devant les trônes et les
cathedrae, de point d’appui pour les
pieds ;
2° Instrument de musique à un seul
son dont on jouait avec le pied. 11
servait à marquer la mesure et à ac-
compagner d'autres instruments.
F. V.
Scala. Échelle, marche, escalier, et
par suite étage. Il y avait toujours un
certain nombre de scalae, à bord des
navires, pour en faciliter l'accès et la
descente, et pour monter à l'abordage
d'un navire ennemi. G. M.
Seal mus. Dame, cheville qui sert à
maintenir l'aviron à sa place sur le
bordage du navire, par extension l'avi-
ron lui-même ou encore la barque.
G. M.

siège, pour reposer les pieds. Le scam-
num était un peu plus élevé que le
scabellum et un peu moins que le
gradus. F. V.
Scapha. Canot. Les grands bâtiments
étaient munis de scaphae comme ils le
sont maintenant de chaloupes ou de
canots. La scapha à deux rames (bire-
mis) servait surtout à la pêche. Voir
Navigium. G. M.
Scaphium. Vase de forme demi-
sphérique que l’on employait comme
coupe; bassin, vase de nuit.
G. M.
Scapns. Tige de plante, de là : fût
de colonne; tige de chandelier; mon-
tant de porte; fléau de la balance;
l’une des traverses du métier à tisser;
le cylindre de bois sur lequel on enrou-
lait le manuscrit. G. G.
Scena. Le mur postérieur de la
scène dans un théâtre (fig. 276). Voir
Theatrum.


Fig. 276.

Scalpruiu. Instrument coupant dont
la forme variait suivant les usages
auxquels il était destiné; ciseau de
menuisier, de tailleur de pierres, canif
pour tailler les roseaux à écrire, tran-
chet de cordonnier, bistouri, etc.; le
bistouri se désigne aussi par le dimi-
nutif scalpellum. F. V.
Scainniiin. Tabouret à une ou deux
marches, placé près du lit, pour qu'on
pût monter facilement, ou près d'un

On distingue très nettement sur l'i-
mage les trois portes permanentes par
où les acteurs pénétraient sur la scène.
Sceptrnu». 1° Bâton;
2° Sceptre insigne de l’autorité royale,
attribut des dieux, des rois et des
acteurs qui représentent les dieux et
les rois. Le sceptre court d'ivoire (scep-
trum eburneum} fut emprunté aux rois
étrusques par les consuls, le sceptre
porté par les généraux, dans leur
loading ...