Compte rendu de la Commission Impériale Archéologique: pour l'année ..: Pour les années1882-1888 — 1893

Page: 84
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/crpetersbourg1893/0432
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
84

trou percé au revers, ce masque était fixé, au moyen d'une cheville de bois, aux
parois d'un sarcophage, peut-être comme un apotropée1). Le type est commun:
la bouche démesurément ouverte, le nez petit et camard, les yeux largement dilatés;
la peau au-dessus de la racine du nez forme une saillie exagérée, les sourcils sont
très relevés; sur le front la peau est plissée. Quant aux cheveux, on n'en voit que
sur les tempes, où ils cachent les oreilles, et une petite mèche sur le crâne chauve.

Fig. 2. Coupe en argile sans pied, trouvée en 1882 à Kertch, faite au tour, à pa-
rois très minces. A l'intérieur, elle est partout recouverte d'une légère couche de vernis
noir, sauf une zone centrale réservée; par dessus le vernis, trois bandes rouges cou-
rent le long des parois. La surface extérieure n'est pas peinte et le vernis noir n'y
a été employé que pour tracer des bandes, figurant une espèce de coupe, formée de
feuilles pointues et reliée dans le haut par une double ceinture; au-dessus de cette
ceinture sont disposés quatre disques marqués de points blancs qui les font ressembler
à des rosettes.

Fig'. 3. Figurine de terre cuite, trouvée en 1881 à Kertch (voir Compte-rendu
pour l'ann. 1881, p. XIV), représentant Eros avec un chien—sujet très aimé des
anciens2). Le travail est excessivement grossier: sauf le visage, toute la figurine a été
faite à l'aide d'un seul instrument tranchant, comme cela se voit sur le dessin qui,
du reste, reproduit la figure encore plus grossièrement qu'elle ne l'est en réalité. La
tête d'Eros est d'une difformité accusée; le petit chien, à la queue entortillée, est
exécuté aussi sommairement qu'Eros même. Le travail est trop peu soigné pour qu'on
distingue si Eros a des ailes d'oiseau ou£des ailes de papillon; ce dernier est plus
probable3).

Fig". 4. Terre cuite, achetée en 1882 à Kertch, représentant un éphèbe, vêtu
d'un himation. Bien que le socle soit creux et le dos muni d'un évent, destiné à l'éva-

î Sur la signification prophylactique des mas-
ques voir Compte-rendu de la Comm. arch. pour
l'ann. 1878—79, p. 33; ibid., p. 26, rémunéra-
tion des masques comiques de l'Ermitage Impé-
rial.

2 Voir Comptes-rendus de la Comm. arch. pour
l'ann. 1863, pl. I, 6; 1868, pl. III, 8.

3 Sur les ailes de papillon chez Eros voir
Compte-rendu de la Comm. arch. pour l'ann.
1877, p. 140 suiv.
loading ...