Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Gazette des Ardennes: journal des pays occupés — Januar 1916 - Dezember 1916

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.2794#0154
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
A-

gazette: des ardennes

2» Mars 1916

d'un : le doclctir Doizy à Mézières et Albert Poulain i
Charïcville.

Lorsque la guerre éclata, son filf. aujourd'hui aergent
pilote aviateur, rl ion gendre, furent mobilisas. II voulut,
lui aussi, prendic part a la campagne el s'engagea aussitôt-
Il accomplit maintes missions périlleuses qui lui valurent les
félicitaliona les plus élogieuaes. Modeste autant que brave,
il refusa toutes les récompenses qui lui furent offertes

La classe ouvrière des Ardennes perd en lui un de ses
meilleurs défenseurs. Albert Poulain sera pleuré comme on
pleure un camarade loyal cl bon, dont toute la vie fut faite
d'aelivité et de dévouement.... »

L'éloge funèbre à U Chambre.

Voici l'cloge funèbre du député Poulain que fil hier a la
Chambre M. Deschanel :

Mes chers toHêgucs,

La morl frappe sur nous à coups redoubles Aujourd inu, c'est
Albert Poulain qui nous quille. Il n'avait pas cinquante ans.

Ouvrier mécanicien, il se jeta a\ec passion dans lu lutte sociale,
pourVsoutenir ses frères de travail. Energique, ardent, courageux,
«offrant aux coups et prompt aux ripostes, il fui élu, en 1808,
député des Ardennes, puis toujours réélu

Voua vous rappelez avec quelle flamme aincèra il défendait sa
cause. Il mérita, par aon dévouement el par sa loyauté, la recon-
oaissancc de son parti et l'estime de loua (Applaudissements.)

Quand la guerre éclata, aon 111a aujourd nui sergent pilote
aviateur, el son gendie, furent mobilisés 11 voulut, lui aussi, com-
battra l'envahisseur. 11 s'engagea aussitôt et accomplit maintes
missions périlleuses.

Mais d y laissa sea forces, ae vil contraint au repos el alla
mourir au bord de l'Océan, a Poiuic.

Nous noua associons à la tristesse de sa femme, cl de ses
enfants. Noua envoyons au département des Ardcnnea, d autant
plus prés do noa cceura qu'il est séparé de nous par l'horrible
épreuve, nos penséea do toutes les beurea. (Vifs applaudissements.)

LE CASIER OES SOTTISES

Une histoire de lapins.

Ces! une sensationnelle contribution à l'hisloire de la
« grande famine » en Allemagne.

Des journaux parisiens, toujours u gobe-mouches », nous
content, d'après une documentation de source suiése, que les
Berlinois en sont réduits a élever des laptns dans leurs
appartements. Une société se serait même fondée pour l'en-
couragement à cette industrie agricole ; elle aui ait fait
construire, par milliers, des cages en bois que les funullcs
allemandes ont placées dons leurs salons pour y éle\er des
familles de lapins.

Mais ces lapins, comment les nourrit-on, au centre d'une
« ville affamée » t

Probablement avec las légumes que, d'après les mêmes
tuteurs, les Berlinois cultivent en grand sur leurs balcons I

AVIS À NOUEGTBURS!

Vu l'abondance des matières et pour
garantir l'insertion régulière des diffé-
rentes listes, ainsi que de la Chronique
régionale, la • GAZETTE DES ARDENNES •
paraîtra, à partir du i" Avril, égale-
ment le dimanche, donc

QUATRE FOIS PAR SEMAINE

Le prix du numéro reste fixé à
CINQ CENTIMES

LA GAZETTE REGIONALE

CARMN (Nord).

La situation n'it guère changé dans notre village. La vie
y et fort monotone el les faits marquants sont très tares.

Depuis la nouvelle année il n'y a guère a aignaler que
la mort rapide d'Eugène Coin ouvrier agricole chez M.

jantlar Wall mini, et antérieurement chez M. Maillc-
DeBprez a Annceulin. Cet homme bâti en hercule, a été ter-
rassé en quelques semaines par une phtisie galopante.

Le i5 février a eu lieu l'obil anniversaire pour Matlre
Jules Dcgiuson, ancien curé de la paroisse. La population
s'est très bien montrée en celte circonstance, toutes les fa-
milles y étaient représentées. Un certain nombre de prêtres
des environs assistaient aussi a cette ITWSII anniversaire. Ils
s'étaient fait urt devoir de venir prier pour l'Ame de leur
bïen-nimé confrère et d'apporter par celle démarche une
consolation au frère plus âgé qui a consenti a devenir curé
de la paroisse.

II y a quelques jours, M. Jean Mathon, qui fa'l le ser-
vice des messageries pour lei familles depuis la guerre, eat
tombé si malheureusement de sa voilure en rentrant chez
lui d'un voyage à Lille, qu'il s'est fracturé le bras,

Les travaux de culture sont, parait-il, en très-bon état.
Les ensemencements sont presque terminés. Ces travaux
ont été fait en partie par lea soldais de l'armée d'occupation
et en partie par les cultivateurs du pays.

MEURCH1N (Pas-iIe-Calais).

L'événement le plus important de la commune pour le
mois de février, c'eat la réouverture de l'école primaire qui
n'avait plus eu lieu depuis le mois de septembre dernier.

Toute la population est vivement reconnaissante a. M. le
Commandant qui a bien voulu en prendre l'initiative.

Comme par le passé, Mme Lcsur en a pris la direction,
secondée par M. Vsntomme, Mlle Hocq et Mme Delattre, ses
adjoints restés à leur poste.

Le 17 février, vers 4 heures du soir, le jeune Catenne
Georges, âgé de 7 ans, résidant dans la cité Sainte-Barbe,
n° 7, s élé tué près du sa demeure par un éclat d'obus
anglais.

Lcà parasts de Ml enfant sonl plongés dans la désolation.

S1S80NNE (Aisne).

Que sera celte année nouvelle ?

Est-ce elle qui noua apportera la cessation de cette hor-
rible guerre et nous permettra de renaître à une vie nou-
velle, ou bien aeia-t-elle plus terrible encore que ses devan-
cières p

Nul ne saurait le dire en ce moment, c'est 11 sans doute
le secret de Dieu, car c'est l'avenir.

Non, ai puissant qu'on aoit, non, qu'on ni ou qu'on pl:ura
Nul ne te fait parler, nul ns peut avant l'heure

Ouvrir U froids main,
" 0 fantôme muet, o nuire ombre-, 6 noire bote

Spectre toujours masqué qui nous auis cote t côte

Et qu'on nomme demain !

Ob ! demain, c'eat la grande chose 1 *
De quoi demain aera-t-il lail T
L'homme aujourd'hui seine la cauae

Demain Dieu fait mûrir l'effet.

Vjcto* Uui.0....,

Et cependant la question est angoissante et beaucoup,
aans doute, voudraient bien élrc lixés a cet égard.

Ceux qui sont du côté des leurs peuvent avoir, peut-
être, non des certitudes, mais du moins quelques indices
permettant les fols espoirs.

Mais nous ? Qui pourra nous renseigner ?

Pauvres oubliés que noua sommes; restés sans secours
dans la zone envahie, réduits à vivre en ilotes privés
depuis des mois et des mois de nouvelles de nos êtres
les plus chers, nous souffrons un supplice horrible que se
paraissent pas comprendre les maniions anglaisés qui gou-

vernent la France et auxquels, il faut bien l'espérer, nous
en demanderons lomplc un jour I

Pour ceux-ci sans doute, tout est pour le mieux dans la
meilleure des Républiques), Tour bant leurs émoluments
avec une consciencieuse régularité à la fin de < flaque moi»,
ils en concluent que nos finances sont admirablement gé-
rées et que la fortune publique esl en.voie d'accroissement.
Oh ministre Sembat^ dites-moi, qu'en pensez-vous ?

Braies tribuns, ou plutôt Uibunurd", car je crois qu'ils
monleul plus souvent et plus vaillamment i la tribune
qu'ils ne descendent facilement dans lea tranchées.

Comme leur a dil l'un des leurs ils se contentent d'user
leur prudence et leurs fonds de culotte sur les banquettes
nationales.

II en est de même de tous les malins, de tous les privi-
légiés, de Joui les roublards et inveillants qui ont su s'in-
troduire dans cette foitciesse inexpugnable qu'on appelle
l'administration, en qualité" de ronds de cuir, d'embusqués,
de préposés aux services alimentaires, sanitaires et autres
ejusdem farinât.

Pour tous ceux-là le présent est plein de tranquillité et
l'avenir gonflé de promesses.

Dans les palais nationaux, comme dans les bureaux des
ministères, on patauge librement ; le liquide qui domine
n'est pas line eau sanicusc, put ride et toxique qui vous donne
le rhumatisme, le typhus, ou la tuberculose, en attendant la
pesle ou le choléra; le liquide qu'y consomment lea attachés
(ô ironie des mots) c'est le bon vin de France, celui de Bour-
gogne qui maintient leur ardeur, ou celui de Champagne qui
leur rappelle le nom d'une des grandes batailles qu'ils n'ont
poinl vues ; les courants électriques qui les entourent ser-
vent à les éclairer ou i leur permettre de se raconter leurs
prouesses récentes, mais non point » les électrocuter ou à
retenir leurs cadavres attachés aux Gis barbelés pour servir
de pAture aux oiseaux de proie, ou de cibles aux tireurs
ennemis.

Sans doute, ils font du bruit, tant qu'ils peinent, mais
c'est peut-être polir qu'on sache qu'ils sont la ; personne ne
croira que ce bruit produise sur les corps et sur lea cerveaux
des effets aussi désastreux que ceux occasionnés par l'écla-
tement d'un obus de gros calibre ou d'un vulgaire achrap-
nell — et s'ils passent des nuita sans sommeil, c'est pour
des motifs qui n'ont qu'une vague reBsemblance>svec ceux
qui surexcitent nos pauvres poilus.

Eux et les Anglais aidant, nous aurons peut-être chance
que l'année inifi ac passe dans lea mêmes conditions que
celles de igi.i et igiô, c'est-à-dire par l'extermination des
armées françaises et allemandes et la conservation de l'ar-
mée anglaise qui d'ailleurs ne viendra au monde qu'en 1917.

II paraît donc difficile el même téméraire de tirer en
ce moment l'horoscope de la nouvelle année, mais d'aucuns
penseront qu'il esl tout de même permis de souhaiter qu'une
voix autorisée s'élève enfin bientôt pour réclamer impérieu-
sement la cessation de ces cruelles hécatombes.

Mais quelle voix peut paraître assez autori*ée mainte-
nant et aussi, il faut bien le dire, assez désintéressée pour
cela ?

Calendrier rétrospectif de la grande guerre

28 mars 1915. — Tauroggen en Coui lande est pria
d'assaut par les troupes allemandes.

23 mars 1915. — Graves pertes russes près de Kroanopol.

30 mars 1915. — Les Russes se retirent de Tnuioggen
vers Skadiwilje et sont rejetés de la forêt d'Auguslowo vers
Sejny.

LE MIROIR 'DE LA PRESSE FRANÇAISE

La « Gazette » a, à plusieurs reprises, signalé le caractère
fanlutsisle el tendancieux, voire mensonger des informations
que lancent journellement à travers le monde les agences des
Alliés et Uurt stations radiographiques de Lyon, Poldhu,
Carnavon, etc. Pour illustrer ce que valent en réalité cet in-

formations, il suffira de remettre tous les yeux de nos lec-
teurs, au jour le jour, tes nouvelles si upprécialionj pu-
bliées, il y a un an, par la grande presse parisienne.

Extraits du « Matin » :

tS mars 1915.

«OSTENDE DEVIENT INTENABLE. - 1 es officiers aile-
mands admettant qu'ils ne pouiront paa rester a Osten.le,
les utluques par terre et par mer rendant cet ta portion

intenable, mais ils sont détei minés à défendra MSaragga
jusqu'au boul. >■ ilnluimnhon.)

29 1

1916.

LA PARTIE EST PERDUE. — Ce que lea journaux
(allemands. — La Réd.j commencent a reconnaître (car il
mut préparer le peuple allemand aux pires éveataaJItt*},
les officiera ennemis le savaient et même le disaient depuis
longtemps. En France, tous ceux qui en curent l'occasion,
ont noté la démoralisation croissante de ceu\ qui nous arri-
vent comme prisonniers de guerre. En Belgique, où i'$
paraissent encore les maîtres, ils ne cherchent plus a cacher
la pei te de leurs illusions. »

« Petit Journal » :

29 mais 1915

11 Le forcement des Dardanelles est pour les Alliés d'une
importance extrême. U aéra obtenu, grâce a la science des
officiera anglais et français et a l'héroïsme des marins

admirables qu'ils commandent. Et. le délrotl passé, ce ne
sont pas les misérables efforts du » Goeben •> remis en
parfait étal dans l'arsenal de S ta mai. S'il faut en croire Uns
dépêche adressée de Constanlinople a Sofmni << le grand
raid de toute la flotte turque dons la mer Noire », pompeuse-
ment annoncé par le ministre de la guerre ottoman, qui
pourront changer la destinée de cet Etal, que l'aveuglerni. t
de 'ses dirigeants et sa basse vaealtlté à l'égard de
l'Allemagne conduisent irrémédiablement a l'abîme. »

50 mars 1915.

« REVIREMENT DE L'OPINION TURQUE. — Le cor-
respondant de la u.Tribuna » a Monaco apprend d'une
source digne de foi que les conservateurs qui font partie J 1
gouvernement ottoman ae concertent pour renverser le pui li
jeune-turc aussitôt que les alliés obtiendraient un Kfiantogu
marqué dans les Dardanelles. Dans le courant de cette,
semaine, plusieurs hommes d'Etat ottomans doivent se ren-
contrer dans une ville de lu Suisse pour élaborer le pf5>
gramme du nouveau cabinet qui romprait avec l'Allemagne
•t chercherait à conclure la paix avec las alliée.

« Le départ soudain du maréchal von dei Goltz esl eltri-
bué ici à la situation désespérée de la Turquie -
31 mais 1915

« DEVANT LES DETROITS. - La destruction de L'em-
pire turc, réalisée par la prise de Constantinople, constitue! j
sans doute, aux yeux d'une postérité reculée, la cime des
grandioses événements dont le poids écrase le monde. Rien

de ce qui touche à la cité des César* d'Orient ne saurai
être mesquin. Sa chute devant les Qainanhs a dominé l'His-
toire moderne ; sa libération par les alliés ouvrira l'ère de»
nouveaux siècles.

« La pouaaée formidable drt Russes sur Cmeuvie inquii'o
beaucoup l'état-major allemand, qui redoute l'invasion du
territoire de l'empire. Lea Allemands s'efforrent aussi dV
renforcer lea points, par lesquels lea Rusoes auraient ujb.
facile accèa en Bohême, u

VICTIMES DE LEURS C0MPATR10TSS

La a Gazette des Ardennes » publie régulièrement, tous
cette rubrique spéciale, le» nom» de pertonrus eimies fran-
çaises ou belges, tuées ou classées à l'arriére du front alle-
mand, par l* feu de l'artillerie des Alliés ou par les bombti
de leurs*propres compatriotes aviateurs. Il a été établi dans
éjfm^frand nombre de cas, que les obus qui firent cet viclt-
'nw étaient de provenance américaine.

A AVION (Pas-de-Calais).

Le ao mars igi6.
Chrétien Charles, .'>_■■■ de 33 ans, grièvement blessé.

A CBIRY (Oise).

Le 3a mars 1916.
Bornard Narcisse, flgé de 60 ans, légèrement blessé.
Bornard .Marie-Thérèse, âgée de 6 ans, légèrement bJessèV.
Dufresne Mathilde, Igée de 6G ans légèrement blessée.
Lelong Thérèse, Igée de 67 ans, légèrement blessée.

CROSSEN

("Prisonniers internés ces temps derniers.)

Allait Léon, Avion (Pas-de-Calais), infanterie 36a.
Bacrt Edouurd, Hondsehoote (Nord), infanterie 36a.
Barbier Jérémie, Bollezeele (Nord), infanterie 36a.
Beaudouin Vital, Sainl-Cénéré (Mayenne), Infanterie 3a4.
Beaulîls Alfred, Trébœuf (llle-et-Vilaine), infanterie 3j i.
Beaudouin Pierre, Cuillé (Mayenne), infanterie 3a4.
Bcck Aimé, Wulverdingjie (Nord), infanterie 36a.
Becquel Gustave, Coquelles (Pas-de-Calais), infanterie 30a.
Bcrthelot Alexandre, Snone (Mayenne), infanterie 3a4.
Bcuché Marcel, Jane (IUc-et-Vilaine), infanterie 3a4-
Billet Charles, Hulluc (Pas-de-Calais), infanterie 36a.
Beneteux Victor, Wittcrncase (Pas-de-Calais), infant. 36a.
Blondcl Pierre, Yeiine (Corrèze), infanterie 36a.
Boisramé Pierre, Domfoup (Ille-et-Vilaine), infanterie 3a4.
Bunncau Victor, Montourtier (Mayenne), infanterie 3a.'(.
Bourgin Louis, Bouvîgny (Nord), infanterie 36a.
Boudard Henri, Petite-Forêt (Nord), infanterie 36a.
Bouvet Pierre, Thiercet (Maine-et-Loire), infanterie 3a4.
Capron Michel, Noyelles-Godaull (Paa-de C), inf. 36a.
Casset Alexandre, Desvrea (Pas-de-Calais), infanterie 36a.
Chastaing Jean, Hautefage (Corrèze), infanterie 36a.
Chemineau Sébastien, Laval (Mayenne), infanterie 3*4.

Claverul Joseph, Méral (Mayenne), infanterie 3s4.

Conte Albert, Lépine (Pas-de-Calais), infanterie 36a.

Cornicr François, Landuyon (llle-et-Vilaine), infanterie 3Ï4.

Delanoë Louis, Armaillé lMaine-el Loire), infanterie 3a4.

Delaunay Henri, La Roche-en-Luitré (Ille-el-V.), inf. 3a4.

Dclbccque Louis, Burlin (Pas-de-Calais), infanterie 36a.

Denis Achille, St-Hilaire-Collea (Pas de-Calais), Inf. 36a.

DeslobbclLer Jean-Bap., Wascal (Nord), infanterie 36a.

Deschodt Julien, Woimoudt (Nord), infanterie 36a.

Desouches Pierre, Melesse (llle-el-VHaine), infanterie 34.

Echard Alexis, St-Bertcvin-Ies-Laval (Mnyenne), inf. 3a_i.

Faifeu Louis, Maison (Sarthe), infanterie 3aa\

Flainc-iil François, Etrérauchy (Pas-de-Calais), inf. 36a,

Foiuille Auguste, Housay (Mayenne), infanterie 124.

Foucher Alexis, Monlorticr (Mayenne), infanterie 3a4.

Fouiuier Auguste, Obignon (Mayenne), infanterie 3s4.

Fournier Louis, Mbntj'ean (Mayenne), infanterie 3a4.

Frileau Joseph, S llc-m-Luitrc (llle-et-Vilaine), ii f. 3^',.

Caulliifi Bertrand, St-Pierre-de-Frugie (Dordogne), inf. 36a

Gibaud Jean, Brie-la-Bochéfouoault (Charente), inf. 30a.

Gohier Joseph, Cuillié (Mayenne), infanterie 3a4.

6uedoii François, Villicrs-Charlcmaaue (Mayenne), inf. 3s4

Cuémard loin- Combrée (Maine ei-Loire), infant. 3a4.

SuîrJori Joseph, Saint-Herblon (Maine-et-Loire), inf. 3a4.

Hervelain Jiihi-n I Mi .a-Rigault (Meuse), infanterie 3a4.

Hceidoyi-i Francis, llmllo (Mayenne), infanterie 3a*.

Janv,., ]. M.mlMii 'Mavennc), infanterie 3a4.

ifju François, Latal (Maymne), infanterie 3a4.

Jouh' .1 llbeil KM4i«ij,G st-Matiiii (Saitfcw), iUant. 3-4.

Lair Albert, Marigné (Maine-et-Loire), infanterie 3a4.
Lair Joseph, Marigné (Maine-et-Loire), infanterie 3s4.
Lancelot JosephaiCongrier (Mayenne), infanleric 3a4.
Lardy François, Monlbrin (Charente), infanterie 36a.
- Lecouff* Etienne, Rœulx (Nord), infanterie 36a
Legrand Jean, Saint-Marlial (Dordogne), infanterie 36a.
Lemoine Aristide, Gocsmes (llle-et-Vilaine), infant. 3a4>
Marcadet Joseph, St-Trone-dc-Croix (Mayenne), inf. 3a4.
Maïquet Edouard, Thorigné (Mayenne), infonlerie aa4.
Megnegneau Louis, Méral (Mayenne), infanterie 3a4-
Monnery Joseph, Moutiers (llle-et-Vilaine), infanterie 3a4.
Millard Charles, Jeumont (Nord), infanterie 3a4-
Monier Emile, Dipry (Illc et-Vilaine), infanterie 3a4.
Mouzain Albert, Aaievent (Nord), infanterie 3a4.
Moreau Théophile, La Bnzouge iMayenne), infanterie 3a4.
Pedzerl Anatole, Paris, infanterie 324.
Pilorge Alplronsc, Laval (Moyenne), infanterie 325.
Piton Jenn-Bart, Louiches (Nord), infanterie 36a,
Planque Henri, Vieille-Eglise (Pas-de-Calais), infant. 36a.
Potier Léon, Conblain-Chalelain (Pas-de Calais), inf. 36â.
Proulière Jules, Suinl-Cièrcs (Charente), infanterie 36a.
Roblot Auguste, St-Jean-sui-Erve (Mayenne), infant. 3a4.
Roche Almire, Bouérc (Mnyenne), infanterie 3a4-
Rondinaud Guillaume, Argedeuil (Charente), Infanterie 36a,
Rongeiic Léonard, Bessac (Corrèse), infanterie 36a.
Rousseau Alphonse, Segris (Sarthe), infanterie 3a4.
Vailles Louis, St-Julien-Mouinon tCorreze), infant. 3fla.
Wallée Charles, Beaulieux (Mayenne), infanterie 3a4.
Themelin Léon, Billion (Meuse), infanterie 3a4.
Sajet J.-B., St-Ouon-de&-Toils (Mayenne), infunl. iie 3a4.
Souve;tre Picire, Caden (Morbihan), infanterie 3a4.
Aubiat Julien, Anfccviile (Meuse), infanterie 3a4.
Aubiat Emile, AmeviUs (Meuse), infanterie 3a4.
Anquetil Ferdinand, Goimignies (Calvados), Infant. 36i,
Baidon Jules, Villebahol (Côte-d'Or), Infanterie 6ô.
Baslide Paul, Goulles (Cuti-èie), infanterie 105.
Bavyt Paul, Lille (Nord), chasseurs à pied 56.
Boulanger Joseph, Zulkerque (Pas-de-Culuis), Infant. iflB.
Cadart Charles, Bailin (Pas-de-Calais), infanterie 166.
Caillet Abdon, Enicuvillu (Somme), infanterie 8a4<
Camelot Joseph, Buuiigny (Notai), Infanterie 3aj.
Chaba-tiiT Louis, Meuzac (lIuute>Vienue)( ùlfanterlo ÛQ.
Chevrel Piosper, ChJileauLriand (Loiro-Inférleuro), lniT l6ff«
Clavreul J.-B., Monlifiiyde-Briaut (Mayenne), Inf, 3î4i"
Crayc Pierre, Lille (Nord), Infanterie ififl.
Decottignies Jules, Hem (Nord), Infanterie, i65,
Delage Antoine, Javcrlhac (Dowloajne), uifanterie 36J,
Déramé Léon, Hémévillert (Oise), Infanterie t6fi".
Deram Georges, Cassel (Nord), Infanterie iflB.
Diraison François, Gcouzec (Finistère), Infanterie, \Qq,
Dlssaux Emile, Sudkerque ffas-de-Calala), Infanterie 30J.
Dourient GeOEfes, Arques (Pas-de-Colaisi. Infanterie l6ft.
Drogo François, Cast (Flnisiere), infanterie »8fi.
Dubois Léon. VUlera-St-Gentt (Oise), Infanterie ÎCÔ,

Duchauffour Georges, Pontpoint (Oise), infanterie i65.
Dufcu Auguste, Sainle-Suzanne (Mayenne), infant. 3a4.
Duflot Camille, Loos-en-Gohelle (Pas-de-C), infant. 16j.
Duhamel Ernest, Frent (Pas-dc-Culais), caporal, inf. i65.
Dupont Jean-Marie, Sl-Didier aur-Formans (Ain), inf. 60.
Duthoit Edmond, Houplines (Nord), chasseurs i pied 56.
Escaiavagc Jean, Barrières (Dordogne), infanterie 164.
Farcy Fcrnand, Gallamais (Pas-de-Calais), infanterie 3(îa.
Feuillette Albert, Scboncourt (AiBne), infanterie t64.
Fontaine Georges, Paris, infanterie 60.
Gayel Henri, Renassarc (Aisne), infanterie i64-
Genot Auguste, Mances (Meurthe-et-Moselle), infant. 165.
Gérard Roger, Paris, infanterie 164.
Gressicr Chai les, Bouscapelle (NordJ, infanterie 3io.
Grimier Nicolas, Belain-Villers (Meurthe-et-Moa.), inf. 36i.
Guitton Marcel, Dunkerque (Nord), chasseurs à pied 56.
Hanquct Ernest, Crémarest (Pas-de-Calais), infant. 36a.
Hembert Jules, Herbinghcm (Pas-de-Calais), infant. 3io.
Herchin Louis, Gouy-St-André (Pas-de-Calais), inf. i65.
Jouen Marcel, St-Nicolas-de-la-Taille (Seine-Inf.), inf. 164.
Lannoy François, Bouquehault (Paa-de-Calais), inf, 3ia.
Merlier Aimé, Humberl (Pas dc-Calaîs), infanterie 3io.
Messiou Achille, Bachy (Nord), infanterie 36a.
Michenon Alphonse, Choisy-en-Brie (Seine-et-M.), inf, 164.
Mollet Emile, Bollezeele (Nord), infanterie 3io.
Peltier Constant, Néau (Mayenne), infanterie 3a4,
Petit Alfred, Gouy-St-André (Pas-de-Calais), infant. a43.
Petitgan Henri, Chamblcy (Meurthe-et-Moselle), inf. 165.
Philamant Louis, La Rouaudière (Mayenne), infant. 3a4.
Plea Gabriel, Puisieux (Pas-de-Calais), chasseurs à pied 56.
Quinchon Gustave, Méricourt (Pas-de-Calais), infant. a33.
Schraen Elic, Lerdezcole (Nord), infanterie 3io.
Sion Louis, Bauvin (Nord), infanterie 36i.
Yasseur Hlppalytc, Ncalcs (Nord), infanterie 36a.
Schraen Julca, Arnèke (Nord), infanterie 3io.
iVuillermet Henri, Domblans (Jura), infanterie 6ô.
Lacroix Alboric, Veales-at-Caumont (Aisne), infant. 164.
Artui Joaeph, Charny (McuseO, infanterie 85i,
Baruy Georges, Auibloville (Charente), infanterie 166.
Barlnghen Alnkense, Lesquen (Nord), infanterie 30a.
Bauds lleni i, OfQn (Pas-de-Cal al a), ckaeaaura a pied 66.
Becxnaart Julien, Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais), inf. 3ûa.
BenAa Amont» Roubaix (Naidj, Infanterie 3fii.
Billet Jules, Groffllers (Pai-de-Calaii), infanleric 36a.
Blondetle Gustave, Qulandry (Aisne), caporal, inf. 35i.
BocqulHon Onéslms, Willeacourt (Pas-dv-C), csp., Inf. 36a
Bourse J-.B., Henln-Couplf ay (Pas-de-Calais), infunt. 3Ga.
Bras-art Conif., M^nUBenracbon CPas-du-C), cap., inf. 36a
Calmcis Auguste, 8Wcan-de-Maroel (Tarin, Infant. 36a.
Cambier Jules, Mons-esi-Pévèle (Nord), Infanterie 36a'.
Chauvicre Euajène, Soucbamps (Selne-et-Oise), Inf. iC5.
Chatte Maurice, PlotbeviUa (Mwusa), adjudant, infant. i65.
Couvez Jcaix-Maide, Plouvba (Finiatèru), infanterie 351.
Crepy Louis, Ofûn (Pas-de Calais), Infanterie 3tia.

Dégorre Léonil, Aubers (Nord), infanterie 36a.
Dehaeze Paul, Bavinchose (Nord), infanterie i65.
Delannoy Benoit, Bollezeele (Nord), infanterie 3io.
Décatloire Charles, Cyiolng (Nord), caporal, infant. 36a.
Devin Fernand, Calais (Pas-do-Cal aïs), infanterie 36a.
Devmit Orner, Béthune (Pas-de-Calais), infanterie 3fia.
Dubois Léon, Fresues (Nord), infanterie 36a.
Duquenoy Edgar, Calais (Pas-de-Calaia), infanterie 36a.
Durlin François, Tilly-Capellc (Pas-de-Calais), inf. 36a.
Fedou Paul, Puy-Begon (Tarn), infanterie 36a.
Fischbach Henri, Reims (Marne), sergent, infanterie t65.
Foulon Léon, Molingheii (Pas-de-Calais), înlnnteiie Joj
François Emile, Montbernanchan (Pas-de-Calais), inf. 3t>2.
Galoo Georges, Hondeghem (Nord), infanterie 3io.
Gerbeaux Pierre, Serviou (Ardennes), infanlerie iuj.
Goblet Abel, Saint-Eliph (Eure-et-Loir), infanterie 36a.
Gosselin Charles, Quain (Pas-de-Calais), infanterie 36a.
Grandier Gustave, Alençon (Orne), infanterie ^7.
Grare Sylvain, Copignol-le-Grand (Pas-de-Calais), inf. 3Ca.
Hocquet Charles, Anccrville (Meuse), infanterie 36ï.
Jousset Alphonse, Chsraçay (Sarthe), infanterie 337.
Lafferre Charles, Morbecque (Nord), infanterie 3io.
Lefèvre Jean, Bourguelles (Nord), infanterie a33.
Lelgnel Désiré, Bois-Grenier (Noid), caporal, infant. 36?
Lepoivre Elle, Saint-Venant (Paa dc-Calais), infant. 36a.
Macker Adrien, Bissezeelc (Nord), infanterie itili
Martel Henri, Busnes (Pas-de Calais), infsnterie 36a.
Opigez Arthur, Ferfay (Pas-de-Calais), infanterie 36a.
Quevat Lucien, Calais (Pas-de-Calais), infanlerie 36a.
Rémy Joseph, Lcns (Pas-de-Calais), infanterie 363.
Rich^ Ernest, Boslieux (Meurtlu- rt-Moselle). infant. «36a.
Robin Simon, Merfy (Marne), caporal, infanterie i45-
Rouillou Edmond, Marchait (Aisne), artillerie h pied 5.
Roussel Gustave, Beaurinville (Pa* de-Calais), infant. 36a.
Vasseur L., Montreuil (Pas-de-Calais), Infanterie 165.
Verlct Augustin, Bazaillc (McuiIhc-el-Moselh), infant. 36;
Verwaerdc Daniel, Meris (Nordl, infanterie 3io.
Thullliez François, Dignes (Pus de-Calaia), infantcMa Wa.
Tilloy Iréné, Saulty-l'Arbret (Pas-de-Calais), cap., inf. 36-
Tisseyre Jean, Montréol (Aude), infanterie 36a.
Sausset Aleina, Crouy (Loir-et-Cher), artillerie 61.
Servenay Henri, Dormans (Marne), artillerie 5.
Struye Georges, Audeiguan (Nord), infanterie 3io.
Abszion Pierre, Quarlonant (Fimstèra), infanterie Ml.
André Jean-Pierre, Dirinont (Fimstèra), infanlcria B5l.
Berge Gaston, Champillon (Marne), infantenc i6'i.
Bernay Georges, Cioutoy (Oise), infanterie 351.
Blutliau Laurent, La Sentinelle tNofd), infanterie 3al
Boudin Oscar, Sebourg (Nord), infanterie 3^1.
Bonrjolaia F., Allée (Mayenne), infanterie 3j\
Uju. lient Fernand. M-Paul-LIzonne (Dordopne), unf. i'
Bifvt.'n Ji an-Louis Novy-Che\rièrea (Ardennes), inf. H'
BrOït J<an, Suint-Aubin (Saône et Loire), infanterie l%>

(A suirr*
 
Annotationen