Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Gazette des Ardennes: journal des pays occupés — Januar 1916 - Dezember 1916

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.2794#0660
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
;tte de» a r d e m m e s

■ Novimbn 1MI

LISTE N' 256 CONTENANT ENVIRON 900 NOMS

(».,roduction striotsmeat lateraUtt)

' PRISONNIERS FAITS DANS L. A. RÉGION OK. VERDUN
stsj iss nous iss prisosnist» 4s 1m .-j.. j il 7ordun parus iusqv'm es Jeiir {j compris Iss 8,94? nous mentionnés dans la récapitulation paras d&ns lê Ifr 244 4s 1» # Q&sotts s : 43.S0G

uiioiftk pmu aoaat in nmtt a a tnm m pt»n*n m m osa» nW — B uw ■ cm pâte jiuw'Wt* se g)»» 1- invirn 310,000.

Total *•» prisonniers français Interné» u Allemagne ■ Ci5,»09.

NANNOVERSCH-RSUEF^DEN

fiktt f^tsuu • 1
1 ip> r in 11 <«fa>iu, m. m

M A INI

(Xuia eTo//tciavu,J

r Antaéuve, làonteui >iu i^-). aoairnucdant, (a?. 3|ft
i Albut. I«Jnui ^Uim^, Iseutenant, hit 3*4-
_ 1 (wM i«j. Vitré ii.MV'!.'^ rient., Inc. -M*.
*Wo-* fnai sVatmirasuonl (T ■*!■*«, lieutenant, inf. 344*
fci.h 1 BliiM lîMtana IU«um .I.*^ p.ii, Haut., u»t\ iu
lesWe PteiTe-Peui, ** t *-;^J*. Iiwl«u< ii./ 3**.
tS-, auuraaf** Big -•« tUns-Pyj . Heu., I»f-
r drj tejrnéer, Sorges (Dordofne}, lieut., Inf. lia.
*H*1U Jean-René, Socdeevix - ; □ la liouleuant, Inf. Si*.

-- y— -- ■' * l:,f lieut., inf. II».
j André-Id., (^lAteeudisn (Bure), lieutenant, inf. Si*,
laséjlmiii Alk.-Pwre, îlaraus 'Char.-Iuf j. I«it, Inf. aoA,
tteillhll Ce-«soi. U Redort* -.A-.'a lieutenant, uif. i4l.

WICSÀ (enzqeb.)

fLiilc d-»ffUterK)

|Ai René, Aruathed (Jurai, lieutenunt, inf. 161.
aWonral Aefcllle-Françol», Par», lieutenant, inf. a4.
MfHp Victor, na-HUaire Fwaeae 1 lieut., inf. S. .

HawCinoty Lomie, Cnumplitte (Haute-Saône}, lieut., iaf. aof,
sBtvazot Louis-Eugénie-André, Pari», lieutenant, iaf. 1S1.
D* Bnurmoat Bnrtr., Nantes (Loire-Inf.), capitaine, inf. iM
XaOaudter Léon-Qonzague, Vichy (Allier), lieut., iiiT. ni,

FRIEDBERQ (Hesseh)

(Lista d'officier).)

a\rfe*t*4 Jean, C1*»st (.M tui the-eù-Me* :!* . wm., Inf. OaV
pjbjAM Arthur, Oarju* fVo»t»ae», haut., lof. 174.
•a» Eiia, Mawtiifsa (Aiï.nr , ae^a . inf M»
>aaw1*ai-ïï ChartM, N*nay capiLatna, Inf. •.

•anlain» Atfr«é\ N*acj ^.V. • - Haut., inf. 83.

aV*Bra André, ràuru, Uaut , loi Ui
■•«uaaiiay Luaftm, E»hauf ^,1 . iaf.

VrtUalot Gaoraat, BtwiaL . Va-^s;, liauJ., inf. 154.
«V-a&ar £ tf*e.« Naaiev M«UfUM^-Uua«ll«ir lieut., inf. I6â
ait Jsan, Toul (VleurUM-et-MoaaUai» lient., inf. 131
ut Albert, Nancy fMawUavet-McsJ, li«ut. inf 1(4
1 Raoul Vatuuc» 'Aideonaa), Haut., mL 153.
>j4*ct Hinrt, Nancy (MeiirUi«-eL-Mûfi«il*., liaut-, inf. V,
aa^aiMflinl Emaak, BalXort (Tarrta, Bftlfurtj, Uaut, Inf. C3.
fiauTegi-ain BmUav Paria, captt. inf. lâa,

"■ n n u, ami.....i" '

Comment ooa torpillcura auraient-il», finalcnicnt, * p»
lta»> a cluissi$ a, puisqu'il n'y btiiL pai da force», anglaiata
»ur pUie, qui aiiMtol pu U faire t Qualquea-una dn rare*
éaatroyerg anglais qui ><■ montrèrent, furent ai projnptement
attonU par noire feu, qu'ila na puient tirer aucun coup;
las autre» ae aauvèrent l-q toute hlte.

UNE RECAPITULATION DES COMBAT» DaVIiB LA

DOBROUIttft,

0a> Miuinumu>ia du grjiuû quartier g^otrai alltmand t l'agcncf
WalA aur le» corubau dan» 1* Uobruudji, du 18 oclutuo au 23 o*-

tDbcc mu :

L'avança rtoloneu-e dm loicea gt;uuauo-tuitt»-bulgana»
avait «ta ArrAaaa aa>aui là puaitioa LrO» lùclm da renntuxhi
anr La hgxi* Toorajuaaf—Kcbadm— Kasova, à 1» lin du uioit
ia *eutembra, La piise dt nouvcllca pj»itiotii par l'artil-
lwle et la prapaïuttou du opératruna ultarieuru demandà-
ratU beaucoup da temps aat misou d« la conCguratioa
■naciaio du thiAtra des opération]. La position priocipaia
da Fanncmi, açpujee à l'Est sur Tuai* at âbtol, à l'Ouaat
sur U benuba, atait munie déji eu temps da paix da toute»
h» difei.^u taetiiuque» d nu lu*le»«:»«*. lonrihiiay si
lasbadiii »vaiaai «le toilamasU or^^ui»e* «t munis dune,
inipottdj.le atUllwi» lourde. Le» Russes occupaient la milieu
da la lig^û ennemie, et les Roumain» la» deux ailes. Nos,
troupes »« trouvaient sur la ligna général» Tatlagscu—
Amuzsccf—Civaclar—Fugeo, à 1 Ouest d» Bna-Bascu.

L,'acliun da l'artillerie commença matin du ig 00-
tobre ; elle fut favorisée par le» bonnes condition» da vin-
bilite. Aprii a hcuics de bombaidcmcnt et un combat
aeban.é, l'ennemi fut deioga ue ses ;>o*itioos devant notre
aile droit? Le soir du piemiat jour de bataille, nous oc-
cupions la ligne luivante . liauleuia i%, 70, 7a. hauteur* au
àurt-Oiu'ot de Touila, hauteurs au ï»ud da Muiatanu-'DuIus,
Sud de 'lopraliiidr. Pi«i \ l'Outul, noua retuniona l'ennemi
par des altun~.ni'», lui enlevant plusieur» points d'appui.

Le so octobre, le bataille continua. Elle revêtit un cano-
tera particulièrement ailiarhe devaut ioprahiaar. L'eanemi
évacua la règioo au Sud do louïle. Noue occupantes aane
oombal la ville m:me de iouiae, et, le aoir, nou» nous
trouvuuis sur le ii^uc Sud da lopralnsar-—0amanai3—
ÛDgwa—Jult, Nord de Cocargea—Satului—Ohiol—Ua«CU.

La butin de» deux premier» juui» da combat comporv
tait 3,3oo prisunuiers, parmi lesquels plus de 6,oog Russe»,
ifi mittailleuses et un lança-bombe». Les Turc» oni capture
pour leur compta plu» du 1, mo lin -r-.

Le 11 octobra, la luUc sa concentri duvanL les pointa
principaux da la ligna ennemie Toprahisat et Kouatin.
Vers midi, l'ennemi céda devant nos attaquts d artillerie et
d'iofanlerio contra le» positions au b>ud da i'opxalsiaar. De
la hauteur go, (Taali-JukJ, la ftldniarcehal NLickcnecn et
son itet-majOT obsacvaicnt 1» retraite des masses ennemies,
retraite qui, août le lau très eiticaL» d» uùtro artillerie,
dégénérait en fuite éperdue. Après la eliule de Toprahisar
et de Kobatin, l'ennemi cessa U résistance. La soir, no»
troupes occupèrent la berne Techirglnol—Muloiova, Nord
da Toprahisar—Kobalm—Eapala—liaia. Noua cummen-
çinies immédiatement la poursuite de l'ennemi, et, pendant
ta nuit, notre artillerie occupa de nouvelles positions.

Sept bâtiments de guerro russes, qui pendant 1s journée
da ni tentèrent da bombarder notre «île droite de Cons-
tanlza et de Touxla, ne réussirent pat à nous atteindra, car
nous avions pris des mesure» pour les tenir 4 une dislance
suffisante de la cote,

L'ennemi n'eut pas le temps dj'organiser la défense de
Qonslantza, où une division de cavalerie bulgare rit son

Ctrée, renfortéa par la l'infanterie bulgare et allemande,
même soir déji, notre aile droite atteignit Islam—Tepe—
AJatapo Dana la même j turnea du a3 octobre, nous dûine»
encore briser une forte ré-islam.e 9 da l'ennemi près d»
Medjidie, que nous orr-iipjnici la son.

A mesure qua dei troupes fialehea russes étaient mises
an ligne, elles étaient butines. Notre mlo gnueîie occupa les
hauteurs au Nord-Iîst do Rasova.

Nos aviateurs de terre et de mer rendirent d'excellents
services par leur» reconnaissance». Une escadrille d'a\ions

BÉajua» Pierre, Nanca/ fkleuriiie-ai-Mosonej, LieuL, inL 'A.

WÊtà Jules, Nancy (r4anrlh»-»t-Wo»«Ue.(, Ei»i» , inf. M.

Baaudouin Georges, Nancy (MeurUie-et-Mus.^-capil., inf fil,

Beasi André, Pan», lient., inf. seo,

Ckoinet Henry, Paris, lieut., lai, 1&3.

Baésr Pemsnd, Dornbrot (Vosfaa), Uaut., Inf. M.

Drouard George», Nancy (Meurthe-»t-Mos.), licnLf Inf H*.

Duaoii François, Paru, lieut., inf 2*#.

Hberlé Frédéric, Montbéliurd (Doubs,1; lieut., inf. 97.

Hnfonnerd Alfred, Parisot (Isère), capitaine, Inf 153.

iunson Alexcndre, Paris, Meut., inf 360.

Lefone* Jules, Paris, lieut , inf. 15S

Lewnndier Georges, BtQt (Eure), lieuL, inf. 7*.

Moulllot Albert, Paris, capit, inf. SftO

Nloré Louis, Nancy (Mcurlhe-et-MosolIe), lient.. In*. îûf.

Pfistar Eugène, Troyes (Aube), lieut., inf. 2ti9.

Mayniond Henry, Péri», lieut., inf. 3ûû. 1

Roussenu Léon, Aurillao (Cantal), fient., Inf. 3W.

Sauvé Gnston, Noncy <\\em Ihe-et-Mo-tolIe), lieut., Inf 37.

RSISEN ' Posem

• (Liait d'officîtr*. )

Antoine Rayui., Mareuil-Mir-Ay (MarncJ, sous-licut., Inf. i5l
Articuie P., St-Armou (Rassej-Pyrén.), sous-licut., inf. 34i
Alger ArLh., Maxula Bade.* (lunisie), capitaine, inf. i5â.
Bim Georges, Pari», sous-lieutenant, inf. i54<
Drciltmaycr Jacques^ Rordeaux fGir.), sous-licut,, inf. 34.
Brémond, Harseillt: LRoucliea-du-Rh.J, aumôn., zouaves s»
Rruneau A., Digue (Ilasscs-Alpcs), capitaine, inf. 3Ci.
Ca*m Henri, Wauy (Ilaule-Murno), lieutenant, inf. i5£.
Col Léon, Paris, aous-licutenant, inf. a4-
du Colombier Jean, Marseille (.B.-du-R.), lieutenant, inf. i&4
Conte-Dcvolse J., Salon (,B.-du-Rh.), capitaine, inf. i55.
Coussart Georges, Aruien» (Somme), lieutenant, inf. 155.
Coulant Henri, Ivry (Seine), sous-lieulcnant, inf. i54>
Uaêl Albert, Paris, toui-lieulenanl, inf. 35o.
Del&cbsusséo Félix, Psris, capitaine, inf. i5a.
Delaruelie Raymond, St-Mibiel (Meuse), capitaine, inf. 35a.
Demsy André, Agen (Lot-et-Garonne), lieutenant, inf. 5,
Damolder L,, Petit-Quevilly (Seine), lieutenant- inf. 34-
Denis Martial, Montrouge (Seine), sous-lieutenant, inf. 16I.
Desgranges A., Le Mans (Sarthe), lïoutenaot, Inf. 35o.
Dumas Auguste, Pans, soiu-lieutcnant, inf. 35o.
Durand Marcel, Paris, aide-major, inf. 5.
Eyraud Ernest, Marseille (B.-du-Rb.), command-, inf. i54.
da Fabry Henri, Puy-Rirard (B.-du-R.), lieut.,«inf. i55.
Fandré René, Reims (Marne), lieutenant, inf. rB5.
Fauquenot LéopoJd, Toulon (Var), aous-lieu tenant, inf. i54.
Flenry Juheo, Cherbourg (Manche), aous-lieut., inf. 155.
Follenfant A., Angers (M.-el-L.), méd. aide-major, inf. i3f,
Fourcade A., Aydins (Ea«ses-Pyr,), tous-lieutenant, inf. 34.
Garbay R., Villuncuve-de Mnrsan (Landes), 1.-lieut., inf. 3i,

Garroa Alea., Biarritz (Bni'ce-Pyr,), lieutenant, inf. 4o.
Gérard Norbert, Nogenl-rArlouî (Aismt), ».-llcut,, Inf. i5L
Ouéreuu Rmile, Montreuil (Seine), aous-lïeulenant, inf. 36a.
H»verlsn Paul, Virclade (Gironde), capitaine, inf. 34.
Leferrière Henri, Limoget (Hte-Vicnne), t.-Haut., Inf. a4.
Lartifua Josoph. Bayonne (Bafses-Pyr.), a.-lieut., inf. lil.
da Lauton Gattoa, Brire (Corresa), commandant, inf. i5i
Lécroert Jean, Verdun (Menée), sona-Jieutenant, inf. i55. ._
\jh Gallais Pierre, l'on», lieutenant, inf. 355.
Le Ilégarat Yves, Pioué^ec (Cotct-du-N.), t.-lieut., inf. 3r}i.
Lemaltra A,, Le Hamel-Lo Colombe (Mencho), i.-L, fnf. i54.
Lelellier, La Garenne-Colombes (Seine), ».-licmt., inf. i55.
l^evalloi» Marcel, Pontorson (Manche), sous-lieut , inf. iSA.
I^vert Ga*ton, Pïarry (Marne), »oiis-lieutcnsnt, inf. iB4-
Mena André, Alger (Algérie-), sous-lieuten^nt, inf. i55,
Marc'iadier, Oloron-Plo-Mario (Basies-Pyr.), capit., inf. 34<
Mnssinon P., I^llon {Ille-et-V|la:ne), sous-lieut., inf. 36i.
MutJiic<i, Clermont-Ferrand P,-d&-D.), command., inf. aSA.
Mayol Fernand, Auzéeourt (Meuse), sous-lieut., inf. i54.
M»yra,t Henri, Paris, •ous-lieuLenant, inf. iE5,
Moreign» Raymond, Paris, lieutenant, inf. 35o.
Noizet Maurice, Harmappes (Ardennes),' aumônier, Inf. i5ê.
Onde Alfred, Courthézon (Vaucluse), capit.-adj., Inf. i54.
Pavot AbeJ, Caudry (Nord), lieutenant, inf. 165.
Ponsard Luc, Bousquct-d'Orb (Hérault), a.-lieut., inf. 358,
Proliu Jules, Annocy (Htc-Savoie), sous-Iieulenant, inf. i6ê.
Reguet Alix, Nonarl (Ardennes), Boiu-lieuleuant, inf. 36i.
RsmoQt Alfred, M_èzo (Hérault), fous-lieutenant, inf. 164.
RocJié Mauriee, Toulon (Var), soua-liculenanl, inf. i55.
Seumer Jean, Mexiniieux (Ain), lieuL nant, inf. i54.
TJIpat Charles, Valensole (Basses-Alpes), sous-lieut., inf. itt
Vétu Marcel, Liller» (Pas-de-CaLais), lieutenant, inf. 155.
Vignault V., Coulangcs (Nièvre), sous.lieu tenant, inf. 34.
Vion Maurice, Crécy-cn-Brio (SÎ-et-HJ ), a.-lient., inf. i54.
Watclet Charles' Samt-Mibiel (Meuse), capitaine, inf. 3Ei.

WUELZBURG B. WElSSENfiURfi '/B.

fLijie d'officiers.)

Barthélémy Achille, Pana, sous-lieutenant, inf. ol.

Bluloa Octeye, Ponlouvre (Charente), sous-lieut., inf. 8s.

Cdstagné George», Lacoste (Hérault), sous-lieut., inf. 81.

Cevalié François, Malevillc (Avayron), sous-licut., inf. ia<.

Daxdeapk Paul, Roubaix (Nord), aerg., inf. 33,

Jony Lucien, Aibl (''"in), sout-lioulenant, inf. na.

Lan- Henri, Paris, sout-licutenant, inf. laa.

Lepoug» François, Moulinet (Lot-et-Gar.), lieut, inf. 207.

Martia Eugène, Fougères (Hérault), soua-licut., inf. 06.

Ménard Paul, Lyon (Rhône), canor., inf. 3$.

Pueoh Frédério, Rodez (Aveyron), sous-lieulcnant, inf. 81.

Po s Josepa* Pari», loua-lieutenant, inf. Si.

llay Jcan-M»ria» Lyon (Rhônoy, lieutenant, chas. d'Af. 1.

Schpeider Honû, Paris, tous-lieutenant, inf. col, 4|>

PUSSEHBURU (POST KULHB1CE)

(Llate t'oflicien.)

Bluzat Charlea, St-Maurice, sous-licutenant, tnt Bt
Albert! Péllx-PIerre, Pan», Uerjîsnani, Krcavn L
Cuel Meroei, Parla, aoua-Uept, chaaa. à plael L
Froment Raymond, Besançon (Doubsf, lisut, Inf. tarrit 6*.
Pau Raymond, Pau (Bsoa-Pyr.), lieut, Izrf. fil.
Rabreau Suinislaus-Louij, Parte, asatsL, divle, rie. 8.
Zimmermann Paul, Lille fPas-de-Calai»), num., <U\l» rên, £•'.

LUQWIGSBURG-EGLOSHEia

Boitoa Alexandre, Prcssins Gsare), cap.„ inf, »*.

Busnel Oabrlei, Monleuban (Ule-et-Vilaine*, Ual. ajet.

Connaa Pierre, Le Creuaoi (SaÔDa-etvLoira), laaL :y

Couiout Antoine, Nsrbonn« (Audo», inf. 4it,

Daetort Jean, OaderLanoche (Allier), inf.

Durai François, Ssint-Volr (AJlier), inf. iiï.

Fournier George», FlorentU (Tara), lof. 4it.

Lhemoanx Louis, Paris, inf. 4i.

Moussault Emile, Taillay, inf. 71.

Moutoa Alfred, BaxUira (Auiéj, baf. U».

Renard Louis, Parla, ssrgeat, inf. ifs

Rensulesut Maurice, Royoa (Charenle-lnférieurej, lr.f 7

Serre M»rcel, Tauves (Puy-de-Dôme), Inf. 4i|.

Ssutel André, Paris, chass. 100.

LIMBiJRQ a/Lahn

Bernes Fernand, Vicrzunvilla (Cher), bat. chas», à a*ed 1 ■

Bignoo Marcel, Bois-Colombe» (Seine), inf. 1a7.

Colnat Henri, Fraize (Voageo), bat. chaa». à pied ikSX

De»0u Jean. Buoey-Albieux (Loire), bai. 4»3.

Dupoai Henri, Anninulio (Nondj, Inf. 4i3.

Lejainbe Roger, La Ferté-Loupièr» (Yonne), ch. i pîsd

WAHN/rhe1nlano

Francoual George», Marcillac (Lot), mf. 207.

Maee Jean, Calmeillee (Pyrénéea-Orleutalet), mf. tas.

Bambuat, Brie-Comte-Robert (S.-et-M.), serg., ch. à r- a.

BtenatRané, VilJeaauva-ftUGaorgae (S -et-O.), cap., cà, 6e.

Chotte Félicien, Perla, cepoxei, inf. 60.

Deèuire.Emile, Al fort (Seine), cap., inf. 370.

Ribauk George», Versaillea (Ssina-ot-Oi*e), Inf. 6^ÊÊÊÊÊ

S&uvsge Henri, Qargan (Se'na-et-Olse), cap., Inf. 60.

LAfJÛAU-Pr AL."'.

Conneu Désiré, Chanibourcy (Seine-et-Ol-eJ, inf Hff.
Paimet Plaire, Rouvres (Aube^ inl 107.
Fraiso Ernest, Nie* {Alpos-MarlLj, iqf. 16L
0«bal Mfiuric», Nantes .Loire-luf.), fnl 1T7.
Toussaint Qeorgisa, Paris, inf. 1W.

attaqua plusieurs fois l'ennemi avec succès et jets des
bombes sur Conttantza, sur les colonnes de troupes en re-
taaite, aur la gare et la pont de Cernavoda, qui fui plusieurs
fois coupé. Jusqu'au jj octobre inclusivement, nous avion»
fait prisonniers 76 officiers, dont 3 colonels, et plut da
6,Coo homme». Nout avions pris ia canons, 5a mitrsiU
leuie», 3 lance-bombe*, un drapeau russe, plut de aoo
wagons, des locomotives et beaucoup d'autre matériel. Un
réservoir à pétrole fut incendié à Constantza. Cette ville
fut occupée par les alliés et notamment par des troupe»
allemandes.

Notre succès rapide est dû avant tout i la concentration
par surprise d'une forte artillerie lourde, i l'attaque de»
troupes allemande» contra Toprahisar, enfin à la poursuit»
sans répit et opiniâtre de l'ennemi, l.e commandant en
chef allemand et son chef d'élat-major, «le général Tappcn,
sont constamment restés sur le champ do bataille.

LA NEUVIEME BATAILLE DE L'IsaJNZO.

Dana la région da l'isonro, la neuvième grande balaill»
a commencé par un assaut général de» troupes italienne»
contre les positions autrichiennes. La deuxième et la
troisième armée italiennes, qui ont été renforcées par de»
troupes fraîches, depuis les derniers grands combat*, at-
taquèrent. Le communiqué auslro-hongrois du a novembre
déclare que, grâce à l'héroïsme des défenseur», le premier
assaut général ett repoussé. '

Apres une violente canonnade l'infanterie italienne aa
lança à l'assaut, pour prendre s tout prix les hauteurs à
l'Est d» Vertojbïca. Sept brigades ennemie», au ba» met
5o,ooo hommes, furent repoussées ici tur un front d»
4 kilomètre». Ea même tempe 8 divisions italiennes
(environ 120,000 homme») attaquaient au Nord du plateau
du Karst. Ici la» Italiens parvinrent à- franchir tout d'abord
1» première ligne autrichienne, bouleversée par l'artillerie.
Les contre-attaques débordantes des vaillant» défenseurs les
rejetèrent cependant ; seul la village da Lokvica, qui
formait taillant dant la position italienne, est resté aux
mains das Italien».

En somme, ceux-ci n'ont gagné que quelques centaines)
d» nùlies de tenam, qu'ils ont payé» de parles sanglante».
Le communiqué autrichien du 3 novembre annonce a,aoe
prisonniers italiens.

LE SUICIDE DE L'EUROPE VU D'AFRIQUE,

L' • Ll.'io de ia C-'.e Oectdenialê d'.tji .1/ .e 1 (tiuutuliea ff*ay
eau de Dakar) publia un suiuuUcr article, su quai le < Journal » dot
21 octobre emprunte ce |u. u^e '

u En d'autre» temps, la cession aux Etals-Uni* par la
Danemark de ses possessions antillaise» eut fait couler de»
Ilots d encre.

u A une épuque de cataclysme comme celle que nous vi-
vons, ce fait, considérable cependant, passe, presquo ina-
perçu : c'est 4 peine .si les journaux lui ont consacre quel-
que» brefs blets, en évoquant, fort inoppo;lunéuier.l d'ail-
leurs, la doctrine du Monioë.

« Pourtant, trmtiu qut tlnris le fracas de la cu/10nnadt,
en une ruce de fia et fie n-;.jy, l'Europe se suicide, pour le
plut grand avania-je dej aulns confirn'nts, ces derniers sont
le tUcdtre dfi f/raves événemenLt dont l'influence sera
inornie r"f "'H"1" dé d> main.

u TcWu e;t la otfsAgreyalipn de la monstrueuse masse
chinoise. Sous le choc de la civilisation o< 1 ideuUle, le fa*ble
ciment qui reliait antre eux les djftérents blocs de L'édifice)
« celettc 11 s'«et effrité. SCI élément» le ni suiienl Buccçssi-
vemeril pour former autant d'eiidics nouvelles. Le Japon,
demeuié seul 4 sui-veilhi cette traii_ioun.iUi.il, >e ménage
U-bj» un immense champ d'action. Nul ne sautai! dire les
suiprikcs que nous t(-i.r\<- ipre» la gueue l'évolution de ces
lointaines régions, d<>nl ■*ini|uiele ù .111 le titre nuire empiro
Usdavchinois, destiné a eu luljû le canin < oup,

u A l'outre » xli lui i t<- du globe, nu facteur pacîCqua et
redoutable est en passe île rnodihei len 1 nitlibrc?, ses iûu-
rants et bs doctrines, c'est le pcruimérir.....sme. u

Demandez i votre marchand de journaux

L'ÉDITION ILLUSTRÉS

de la - «suaette fies Araieiuie*.-

JouztuU illustré bi-mcusuel Pn'x; IS cent

LES VOIX RAISONNABLES

Dana le « Temps > du 30 octobre nous trouvons .'article aet-
waL;

D» la tneaute.

Un ofGcier combattant sur le front avait demandé I
piueien» personne» dt lui envoyer de* livre» pour distraira
ou instruire sa» hommes. U« s'empresse, et l'oftidar reajut
quelque» ouvrages qu'on choisit, j» auppoie, parmi iaa plut]
récent». Or, nou» avou» aouj le» yeux la lettre par laquelle]
U rwiieiui la» donateurs ; eile te teronna ainsi ;

t... Sa la plu» petite rétorva n'était déplacé», je ma pas*
mettrai» de voua faire, observer que loua (la» livrât* t'inav
piroat da la guerre, ei qua noua, qui la vivons, ooioui ex.ont.
un délassement à être transportée ailleurs... que sur ht front.
Mais, encore une fois, mille foie merci s, etc.

La leçon eat nonne ai mérita que nous, gens de l'arrier%
nous la méditions. Noa intention» sont excellentes, most
nous péchons souvent par défaut de ueyohologbs. Paras
qua, loin du feu, nou» admirona ceux nu u éprouva, noua
noua uneginun» qu'il* a'gunureui aux-memea. Ha oui, à
la lettre, autre chooe 4 faire. Si courageuteuient qu'on «un»
porta un mal, on ne se félicita point, à lWuineire, d'avoi»
à l'endurer. No» oombaltsnts accomplissent un sac n lice |
mais s'ils le savent nécessaire, il» na la trouvent pas réjouis*
saut. L» meilleur dee poilus souhaite que la guerre a»)
a'étemise point. U n'y » pas da romantisme don» 1» guerre
pour celui qui la fait. Il «ouffre» et quelque stoîque quH
soit, U aspire à le délivrance.

On raille lee « straUges de café » qui gagnent 4 teaal
eoup lee batailles qu'il» engagent. On peut rail lac aussi lee
lyriques de la guerre qui n» voient le poilu qu'en permis*
sionnaire. Il n'y a de mérite à ■ tenir » qua et l'en aej
éprouve quelque peine .a Jusqu'au bout I s est sujourd'bati
la plu* belle formule de morale française; mais U Yuan
mieux ne point la proclamer devant une table bien garnie
et devant un bon feu.

Un vieux chansonnier montmartrois a apiriuiellemersi
caricaturé Isa spectateurs enthousiaste» de U guerre. U feJI
écrire par un soldat permissionnaire à ton officier un*
lettre que voioi traduite en proses « Mon commandant. Je
vous reviens en toute hâte, car J'si peur que les civile n'arri-
vent avant moi dana lee tranchées allemandes, fie veulent
tous aller jusqu'au bout, et bien qu'il» ne disent pas jae»
qu'au bout de quoi, je ne peux croire que ce soit au hoeA
da la ligne da tramway... 11 Ce sont 14 épigramme* de ca-
baret ; mais l'esprit et le bon sens français le» in^pirenL

NOUVELLES DIVERSES

M. Albert Sarraut gouverneur général de l'Inno-Chin».
M. Doumergue, ministre des coluuiea, s informé le coa>>
seil que M. Roume, qui a exercé avec beaucoup d* zèle et da
dévouement lee fonction» dont le gouvernement l'a chargé
nu mois de janvier 1 g 15, venait de lu puer d'en être relevé,
sa santé nyaut été fort éprouvés] par son séjour eu Inde-
Chine.

" Le conseil dee ministres, se rendant aux raison» invo-
quées par M. Roume, a accueilli sa demande.

Désireux, dan» Isa circonstance» présente», de moUxe 4
k tes» da la grande colonie d» l'Extième-Orient usa» pasv
tonnalîté déjl a«v courant da sea intérêts, de se» baaouu as
de son adulinjstralion. Il a décidai da délégua» ssl rniaaion
temporaire dana las fonction» d» gouverneur géuaraJ, v,
Albert Sarraut, député, ancien ministre, qui avait la méms
délégation avant la guerre.

Sonet d» doctew Duquesoai.

La» Journaux d» 1» Somma annoncent la mort da doav
leur Duqueenoi, ancien coneailler général de Boye, décédé
dans cette ville 4 l'âge de quatre-ringt-trou ane.

M» Duquesnai avait ooneidéeé comme un rl»r«ar A*
rester ta milieu d* sa* 00 u citoyen* maigre l'aeeueati.-u»
allemand*, ajja de leur donnât, en. m Ain» temps que te
réconfort de sa présence, l'appui d* sa légitime ■--TrTirm

L'ebscurlté k Londrea.

Salem la a Doit y New ., le mode »'cat étaban 4 Ltvndix»
Ae porter de» boutons et des épingle» de cravate «lecUi^ue*
4 eau»* d* robacurité qui régne le sou; d«n* le» rue». fSnue
la» fourrure» ornées de tétea d'animaux na » imefiae à*
plaoer dana le* vaux da p*Utes lampe* élocuiqua». lW,i
dee bouton» da manchettes phosphorescents est egateanc}'

La vont* de 1* cocaïne à Parte.

Peur U première fois le S* Chambre <>MTactkoa»efte a
fuit application de la lei do M Juillet igiA sa* la vacte -i+i
«ubttanoas toxiques.

On sait qua désormaia la tribunal peut ordonner sa tte>
meture d* l'ofûcin* du délinquant pendant une aarlon*
égal* 4 la duré* de la peina d» prison inOrgé*.

Un pharmacien da la rua da Grenelle, M UonhoOe, éUHt
poursuiri pour ayoïr, tan» ordonnance, vendu d< la oocaloe
k un* oocaïmane. M. Honholl* recounaistoit le feJi moi*
affirmait avoir cédé 4 un mouvement d» pitié, eeiL* famtu»
le suppliant de lui an livrer pour apaiser set souffrances,

L* tribunal n'a point jugi l'excuse iuin»aate II a uu*-
damné le pharmacien 4 un mol» de pneon at i.c«t trente
d'emand*. De plus, eu vertu de le loi nouvsll», son éUolio-
semant sera fermé pendant la duré* d» njo inoarc^raU'.'*-

• N» croyea paa esna réserveou,

Qu* t J'urtilleri» anglais* eut abondaute au point qu n
rat iiupoesibla de passer entre les piiee», tout elles sont '-i-
prochées ».

Que l'artillerie ■ lutte canon 4 canon, et qu'on vntt
obus ennemu s'antre-choquer ».

Que, «cbe* uu boulanger de Beiliu, 0* a prélevé aa»
échantillon d* pain exclusivement composé d* bec», mou»*,
obiendent et sang desséché n.

Qu* « le savon (et seuls le* nouveaux riche* peuvaa»
etteindr* 4 c* luxe) est fait, en Allemagne, aveo le insista
des vieux rouleaux de phonographe».

A cette liste, dressée par 1' • Œuvre t, ajouton» une ruv
fonnalion de l'Agence flueM» faisant connettsn que !* g
vernement allemand aurait oonsaoré se* soaiima de S mê-
lions de francs pour acheter dot journaux suisse» de ton^a
ai\cmando, t principalement ceux d* Berne, da Bal* at aa»
Zurich ».

1
 
Annotationen