Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Gazette des Ardennes: journal des pays occupés — Januar 1916 - Dezember 1916

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.2794#0784
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
QAZETTB DES ARDHNNE3

ao Décembre) irt«

LÏ87E rr 2S7 COKTEivâ^T ENVIRON 700 NOMS

• (Reproduction strictement interdits)

ls mu ■ Si H popes fiSslaneaf les mirons oi si trnumt le prisonniers Oe* lu nos; suiïssl - lit Us ncau pull* jnsyiaartij « nM I Mm 383,700.

Total des prisonniers français internés en Allemagne i 355,000.

EÎAIfJZ

(Liât* d'officier*.)

Àchard Louis, Romans (Drôms), lleut, lni. 848,

Baron Félix, St-Etienne (Loir»;, lient., inf. 310.

Buys Pierre, Lyon (flhonû), HeuL, Inf. 840.

Clément Georges, Lyon (Hhônè), iU ni-, Ici. MO.

Manc-eau Qsnriel, Lagny (Selne-et-Morne), Ueut, In' IM.

Maury PauL Vcrgéza (tiard), Ueut.. Inf. I4ft>

Puji '.■ '.:r Alexandre, Mont-de-Maxsaa (Lande»), ile.it., & fc.

Gholet Jacques, Tours (Indre-st-Loira), lleut., Inf. 818.

Quédon Léon, Parla, lieut, Inf. terril. 295.

Lelou J., Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calaie), lleut , eic SCO,

Sonet Plerr», Montpellier (Hérault), Ueut., artilL 80.

Attané Jacques, Flecé-le6-Ma,cou (S.-et-L.), Ueut, Inf. A

Pondère Auguste, Marseille (B.-du-R.), Ueut, Inf. 68.

GUleron Ernest, Brcsles (Oise), Ueut., escad. 106.

La Noir Eugène, La Havre- (Seine-Infér), Ueut, Inf. 321

Mouronval Francis, Paris, Ueut, uni G2.

R&ty Jean, Paria, lleut.,- escad. 38.

Beauvln Pierre, Lille (Nord), lleut, Inf. S18.

Daroux Etienne, VIncennes (Seino), Ueut, Inf. 108.

Larus Louis, Pontorson (Manche), Ueut, chass. alp SS.

BeUet Edouard, Courbevole (Seine), Ueut, tnf. 8.

Fourneret Louis, Soncourt (Marns), Ueut, chass. IL

Jacquln Henri, Bonnet (Ardèche). lleut, UraJU. aig. V

Lacascade Louis, Rouen (Seine-In^ér.), Ueut, tlralll. alg. V,

tournis Sald, Alger (Algérie), Ueut., tiralll. alg. L

Nabos-du-St-MarLin, Marclac (Gers), eaptt, tlraJJl. alg. L -

Réservât Ernest, VlUeneuve (Lot-et-C-ar. ), lieut , avlat 68.

Schneider Olivier, Noyou (Seine), Ueut, esc. 43.

Tsrril André, Dijon (Cûte-dOr), capit-, tiralU. alg. t

forriano Léon, Les Saulnes (M.-et-H.), lleut, tlralll. alg. t

Cfeolsy Maurice, Lille fNordJ, Ueut, artlll. 18.

OurtenSr. Joseph, St-Julicn-en-Gener. (H -Sav.), L.-inf 238.

Dupont Albert, MontreuU-sur-Mer (P.-de-C), Ueut, esc. 104.

Maaqueller Joseph, Lille (Nord), Ueut, cuiras». 9.

Benoit André, Paria, lieut, Infanterie.

Durand Antoine, Parla, lleut, escyL 104,

Honni Gustave, Hautmont (Nord), asplr., tnf. terrlt L

La Blanc Albert,. L* Landrals-Dinard (l.-et-V.), L, tnf. 7ft\

Gfllant Paul, Paris. Ueut, chaaa. 106.

Angell Léon, Tartes (Htes-Pyrén.), Ueut., inf. 416

Caœpana Antoine, Campana (Corse), Ueut, Inf. 135.

Cormier Louis, Orbain-I'Abbaye (Marne), Ueut, ascad. 104.

Gouffé Paul, Paris, lleut, inf. territ 10.

Romai Charles, Noyant-Méon (M.-et-L.), Ueut, Inf, 136.

INGOLSTADT

(Suite.)

Lêxe/mbe Albert, Roda* (Areyron), inf. 14Î.

Lspiaee Théophile, Caverousss (Vaucluse), ml ».

Lecathelinala Victor, Paria, lut 58.

Ma;".» Elie, Soiorniac (Gers), lui 288.

Mahey Charles, Parla, lot 87.

MaurilJon Jean, St-Jenn (Gironde), inf. 257*

MaueJair Armand, Sarlgny-aui>Bii>» (Lou-i.t-Cher>, lnt. Si,
Nloola Jeu», SUDenls-de-Gaatlnes (Mayenne), lnt 838.
Mouzot LouIg, Neuvy (Marne), inf. 84. . ,
Pnln Marcel, Paria, Inf. 165.

Pages A»3lscle, Troillas (l'yi éiiées-Prient.), Inf. 88, '

Paxfngaux Hoche, Caudry (Nord), lnt 76.

Patrice Vinrent, Mericourt (Pas-de-Calais), Inf. 191k

Pied Elle, F6nloux (Deux-Sèvres), lnt 841.

Prinet Aldde, Moncoutour (Vienne), Inf. 118,

Pourtales Eilie, Gignac (Hérault*, Inf. 58.'

Regulua Jean, Tartas (Landea), Uif. 231.*

Benevat Joseph, Genève (Suisse), Inf. 38.

Slé Gabriel, Cestayrol (Tarn), Inf. 122.

Thunes Henri, Balagier (Aveyron), inf. 40.

Uteau Raymond, Trcsne (Gironde), Inf. 220.

Viarouge Joseph, Vors-Beatirrgnrd (Avcyrou), serg., Inf. 88,

Vlnrrns Auguste, St-Symphonicn (Lozère), cap., Inf. 81.

Dumonteil Auguste, Tournon (Ardèche), inf. 75.

Lag^t Eugène, Chatellerault (Vienne), génie 7.

BrcuU Albert, Paris, sect 6.

Bonguague Gabriel, Clmreac (Lot-et-Garonne), Inf 20.

Lemaire Paul, Ban-dc-Landelins (Vosges), Inf 31.

KUfiger Julien, St-Dié (Vosges), chass. alp. 10.

Tarbourich FéUx, Portel (Aude), inf. OC.

Lepine Henri, La Clusaz (Hante-Savoie), inf. 140.

Trogno Joseph, Ayguatlela (Pyrences-Orient.), Inf. 06.

'Fuatl Eugène, Cannes (Aude), inf. 122.

Favereau Aiiuen, St-Jean (Loire-Infér.), cap., inf. 77.

Barraud Clovis, ;Clioii-sur-Ceugne (Charente), Inf. 344.
. ChiMlher Léon, Paris, inf. 231.

Bormoaud Louis, Bordeaux (Gironde), cap., Inf. 344.

Lnrdeau Jacques, Ceson (Indre), inf. 113.

Cliiibis Eugène, Evreux (Eure), inf. 54.

Mignard René, Moulin (Laire), inf. 113.

Vaillandet Pierre, St-Mourice (Haute-Saône), chass. 71.

André Jean, Melézac (Finistère), rap., inf. A

Savre Erncsl, Tannay (Nièvre;, inf. 4.

Blanc Marc., BoifreuxJArdéché), Inf. 360.

Chauve Annand, Donge (Loire), inf. 89.

Farrsal Mariusl Toulon (Var), cap., Inf. 4. '

Martin Jean, Montpellier (Hérault), cap , tnf. 4. •

Meradier Paul, Montpellier (Hérault), inf. 4. " -

BnîUifizard Jean, Lorctle (Loire), Inf. 8G.

Orfila Jean, Birtono (Algérie), inf. 142.

Maugez Emile, Mona-en-Bareui] (Nord), chass. GG.

Marque! Gaston, Gy (Loir-et-Cher), inf. 31.
( Roux Augustin, Provinquière, Inf. 53.

Vivillo Jules, Lnvannes [Marne), Inf. 132. .

Garrigues Albert, Montanlan (Tarn-et-Gnronne), Inf. caL 2A

Mazars Jules, Cazals (Lot), capit, inf. 142.

Forsin* Joseph, Hyère (Vax), Inf. coL A

Calteau PauL, Ronq (Nord), inf. 89.

Corbi Aimé, Louvecourt (Sorqme), inf. 128.

Toupin Cliarlee, Bongival (Selne-et-Oise), rerg -maj., Inf. 531

Terrai Henri, Lacoune (Tarn), Inf. OC.

Verdier Eugène, Crapouue (Ifaute-Lcflre), inf. 86. «■

Horard François, Sault-de-Vaucluse (Vaucluse), Inf. 1

Bous*.» Joseph, Poifeviméra (Maine-et-Loire,), inf. 1SV

Luccbtnâ Jean, Ginncheta-Boul, Ueut, hit 56.

Nicoiay Françoia, Casalabrlé (Corsa), chass, alp. tT.

Pasquallni François, Compile (Corse), Inf. 178.

Meizonnler Etienne, Angeres (Puy-de-DA:n«), inl 10L

Maximin Gabriol, Theus (Hautes-Alpes), inf. 157.

Lnabet Loula, Bonosenacq (Anfcge), lnt. CwL 83.

Baitoll Dominique, Porto-Veccbio (Cuisa), la/, col. M

Cugge François, Bt-Hapliaol (Var), lnt 8.

Muilli4 Muiiol, CUuiac (Lot-etT.aronne), cap., Lnf. 20.

Bouyer Loula, Royan (Cliarenle-lnlér.), capit, lut 188L

Gayrard Heni^, Colmont (Aveyrun), lnt 322.

Duiarenne Abel, Pu team (Seine), lnt 108.

Genêt Léon, Draguign^ui (Var), chasa. alp. 2A „

Oialoulals Jean, Noretle (Puy-de-Dôme), inf. 88.

Léaulé Henri, Sargé (Loir-et-Cher), cap., inf. 48.

Castel Gaston, Peiluita (Vaucluse), Ueut , Inf. 258.

Menière Henri, Paris, capiL, int 132.

Cuzy Auguste, Cruej'juls (Avtyro»), inf. 128.

Meé Jean, St-Terre (Gironde), inf, 257.

Gaulron Eugène, Montluçon (Aller), inf. 18.

Baert Arthur, Halluin ^Nord), inf. 165.

Eouffard Fernand, Omméel (Orne), inf. 104.

Cardoit Jean, Giscos (Gironde), inf. 220.

BavniaJ Reeny, Fay-le-Fraid (Haute-Loire), Inf Efl.

Michel Marius, Castel'let (Vur), Inf. 112.

HumlUier Justin, Serouville (Meurthc et-MoseUe), art L

Cador Henri, La Gangne (Aveyron), eba^a. 27. ,

Dales Alexandre, La Ciotot (Buuchos-du-Rliône), chass. 88.

Daxoles Paul, Beauregard (Lot), Inl. 122.

Mignol Paul, Limoges (Hle-Vienne), lieut, Inf. 172

Billaue Georges, Toul (Meui the-et-SloîLlle), cap.7 inf. ISA

Martin Jean, Sl-Usuges (S«6ne-el-Loire), ira" 5G.

Hilnire Prosper, Barges (Haute-Loire), inf. 86.

Hiblot Marcel, Cliauvency-le-Cliateau (Mc«se), inf. 1G5.

Leca Laurent, PasteUiore (Corse), inf. 173.

Castanier BapUste, Sansae-dc-Mnrmics (Cantal), Inf. 108.

Poli Ange, Sl-André-dc-Cntonc (Corse), inf. 173.

Beauvoir Marius, St-Jean-la-Voira (Loire), inf. 17.

Rhut Adolphe, Carngnan [Ardermes), inf. 165.

Mourot Henri, Rupl-aux-Vonins, cap., chass. alp. 19.

Ricard Lucien, Digne (Bnsses-Alpes), cap., chass. alp. 27.

Plandin Adolphe, Salon (Eouchc3-du-Rhiï.t$), cap., chass. 27

Roalaing Camille, MonLalieu (Isère), inf. 222,

Bcuu Martial, Orignyje-Sec (Aube), sect. 2.

Viot Iltppolyle, Reliiel (Ardçnnes), train 0.

Faucheux Théopliile, Dercy (Aisne), inf. 91.

Duchasal François, Ville-en-Sallaz (Haute-Savoie), tnf. 38.

Bouchet Cypricn, Cruseille» (Ilaule-Savoie), caj|, inf, *J6,

Germain JosepU, St-Sameur (Isère); inf. 222.

Hourdebaigt Pierre, Sahes-deBearn (B.-Pyr.), tut 283.

Borî François, Carpinote (Corse), inf. 112.

Ttohindo Jean, Hyères (Var), inf. 112.

Cofonier Joseph, St-FuILert (Maiuc-eULoire), inf. 135.

Revel Augusle, Salle-la-Source (Aveyron), chass. alp. 27.

Denos Robert, Argentan (Orne), tnf. 117.

Arcellier Casimir, Bône (Algéne), cap., inf. 111.

Lcgnj Mariua, Villaines-la-Juhel (Mayeune^, ht um\
Leroux Auguste, Dieppe (Scine-Infér.), umt 181,
Huilier Charles, Joujao (Ciiarente-li/.-'.r,j, cep., tnA Mfc
Lecuj er Louis, Le Havre (Sslno-lnfAr.), Int. set A
Dumonccaud Pierre, Paria, capit, chu*. 88,
Tatou Edmond, Arreux (Anlenne*), lnt terrH. 48*
Sennefy Lufien, Rosières (Aubej, Inf. 88T.
Georges Plsrre, Troussey (Meuse), lai lBk
Fournler Lucien, Cours-et-Buis (lsére), lui Mv
Gcntee Jean, Cbatossay (Isère), Inl 88.
Reynaud Pierre, St-Just-en-Bas (Var), lof. 88v
Léonard Emile, Plalnlaing (Voages), bal. lfL
Rc>guea EinaUe, Condom (Gers), inf. 20. *
Dlouctef Henri, Legrois (Cote-d'Or), inf. 108;
GuenLeau Anatole, Chateilerau (Vienne), lnt terrlt s*.
Remer Alfred, Pangue .Meurtlie-eUMoselle), Usi. tensA ssV
Pongelerd Kenrl, Kwntaane-Macoa (Aube), int 887.
Lempereur Simon, Colmnbes (Seine), tnl 188.
Chevrelton Claude, Ronarine (Loiret, lut 80.
Lanher Henry, Mayry (Meurthe-eVMoseUe), lnt 16L
Grau Jean, Eacaro (Pyrénées-Orient.), ad. léfL
Wolfl Robert, Bar-le-Duo (Meuse) bat 84, .
Chaix Gustave, St-Clément (Hautes-Alpee), lieul, bxt |*
Enjolric Jean, Auxerre (Yonne), Inf. 53.
Robort Emile, Loy» (Hautes-Alpes), inf. 158.
Fortin Georges, chasseurs 10.
Faivre Adolphe, Longeville (Doubs), lnt 148,
Squarchlnl Toussaint, Cutolt (Corse), int 17X
Birr.es Gaston, Bazas (Gironde), inf. 220.
Robini François, Nice (Alpes-Maritimes), cap,, Inf. 171
Taxll Joseph, Montmegnaa (Var), inf. 111.
Fiquemont Léonce, Ste-Marie-Nouzies (Ardermes), artilt A
Thomas Lucien, Morthagne (Vosgea), chass. SI .
Caens Marcel, La Lande (Eure), inf. 165.
Reynaud Auguste, Vliieux (Isère), bit 14ft
Ferrieui Arthur, Lucean (Sarthe), lnt 188.
Berthier Alphonse, Villeneuve-Locembron (P.-dL-D.), hif t»
Couloo Charles, Thoisy-le-Déeert (Cote-d'Or), Inl «,
Noiro* Arsène Puits (Côte-d'Or), Inf. 10*
Morel-Blron Auguste, Mirlbel-1 es-Echelle» (Isère), chass. L.
Eteheberry Jean, lepoure (Bofses-Pyrénees), bit 344.
Chinramonti Pierre, Sle-Lucie-de-Morianl (Corse), ml coL A
Sourice François, Chapelle-du-Geneut (M.-et-L.), int ISA
Fuiasoc Edmond, Ceaulsurac (Lot), M. 20.
Chollet Raoul, Maracill» (Bouehes-du-Rhône), mf. ceA A
Mesmin Armand, Champniers (Charente), génie 8.
Deunot Henry, Pari», génie A
Emault Emile, Lesep (Orne), int 804.
Dallet Ptorre, Messeix (Puy-de-Dôme), inf. JS*
Sourbet Plen», Masseillea (Gironde), in* 257,
Cetrice Albert, Oueamoy-sar-Senle, sect 8. '
Chibosrt Marcel, lpernay (Marne), inf. 228.
Dhibault Daniel, Nouvill» (Seine-et-Marne), chas*, srp. IL
Reynier Julien, Orange (Vaucluse), inl 88:
Gineste Eugène, Vangorge (Ardèche), (nf. 881
Cateni Marius, MexselUe (Bouches-dn-Rhône), bat 4ft
(A tuivrt.)

été effectuée avec succès hier soir contra 1m positions ahe-
mandci à l'Ouest do Ucssiase. L'ennemi s Tsll Jouer is aUft
éoru:ér* un camouflet à Uont-Sorrel. Os m ii|-uah) aucua décét.

L'srlilkrie a continué aveo fntcrmllteiice à ssontrer da Tsctivité
sur la droits do notra front entra la Somros si Ilébuteme. Us
détachement de travailleur! s'est trouvé pris sous noirs feu as
Nsrd-Est de llorval. Notre erulleri! loijrëe a boenberse da»
emplacements de batterie» en face da Neuve-Chapelle et d»
Featubcrl. Do nouveaux rapports font «ppsraltre les résultats
d» notre rsid au Nord d'Arras comme plus Important que ne
l'oct dit lea communiqués, dea 80 et 21 décembre. L'opération,
soigneusement prépares, » été exécutée es plel» oprèf-ruidL
Noua troupes ont pénétré dans deux hgnsa ds trsnchéea sur us
froat d environ quatro cents mètres et slteiol tous leurs objectifs.
Elles sont rsatilia' une Itcure et demie dans ces tranchées qui
avaient beaucoup aouffert du bouiLsxdement et aprèa cvolr
visité loua les obiis, elles les oat dèlruiu sa se retirant. Un of
[iclcr et cinquante-sept hommes aont restés entra nos maina.

L'Écho k la note Américaine

Il fallait s'attendre à ce que 1» note du président
Wilsoii fût diversement accueillie dans le» deux camps
belligérants. Ka Amérique lHnitiatiTe préeideatielle s
été très chaleureusenjent saluée par le Congrès
Tous U-s membres républicains et démocrates du Parle-
ment ont, Ban.i distinction de parti, acclame avao jois
le mouvement paciliste amorcé psr M. Wilson. Dos
peraonnes compétentes croient que les belligérants se
mettront d'acerd, en ce aens qu'il» se déclareront prêts
à se réunir pour discuter provisoirement leurs condi-
tion* do paix. Ces délibérations seraient, s'apree l'avis
dominant dan» le» milioni diplomatiques de Washing-
ton, conduite* par un collège de trois personnes 1 le>
groupe de» puissances de l'Entente et le bloe eW l'Eu-
rope centrale délégueraient chacun un représentant!
tandis qu un Américain ferait est quelque sorte fonc-
tion de coiiîtiller impartial. Lea négociations d» pei»
proprement dites seraient entamées ensuite, à moins que
le triumvirat n'ariÏTe è la conclusion qu'il n'est ; s
possible de trouver une base d'nccord.

C'eet là l'opinion des optimistes.

En Allemagne l'initiative du président Wilse» s ét*
accueilho avec cette franche sympathie qui ■'•rpriine
dana la réponse officielle dm gouvernement impérial,
que nous reproduisons dans notre article de foed. Maie
on ne se caehe jma les difficultés que lui opposeront les
gouvernements de l'Entente.

La a Gazette de Culogn.4 a éorit 1

s Personne ne méconnaîtra et personne ne cherchera I
affaiblir l'importance du geste ds M. WiUon. Le Préaldenà
a déclaré que sa démarche n'avait aucun rapport are* l'offre
de paix dea Puissances centrales et cette déolarstion est net-
tement cfuifirmée t Berlin. La proposition de !• Qusdruplroe
a été înontjnee et s'est produite à l'écart de toute influenoe
quelconque.

■ La démarche de M. Wilson met an terme ans tente*
tlvea ennemies de faire passer notre offre pour un» preuve
de faiblesse. Il faut attribue* une valeur particulière aa
fait que M. Wilson n'offre pa.» dlnterveiifr, mai» désirs
simplement exercer une influenc» générale sur les twidsnee»
pacifiques ; or, il est encore trop lot pour savoir si se nots
aur» c£t effet. Cela dépend essuntiellcriierit du point de
savoir tl elle e>t susceptible d'exeiccr une influence sur le
réponse do l'Enlcnte a la note de la Qundruplire. Cette
réponse n'étant pas enerro connue, et personne ici nf
sachant mime si elle est rédigée, il est prem.ituré de due si
Jnntente consenlira ou non à ae laisser, pour sa rédaction,
Influencer par la note de M. Wilson.

« Il y aura lieu de revenir encore sur Ici détails de cette
note. Mais, dea maintenant, étant donné ce que le Président
des Etnts-Unis dit do la sécurité nécessaire aux petits
peuples, on estVn droit de dire, sans vouloir aucunement
rapetisser ces droits des petits peuples, que .!a guerre
mondiale louche le sort des grandes nations d'au moins
aussi près que le leur. L'accord conclu entre Xtt puis-
sances d* VEntmte nu sujet du partage de la Turqui*
montre clairement dans quelle iwesure le tort de» gran~
des nations est en jeu.

« Noua ne discuterons pas le point de savoir si M. Wilsoti
n'envisage pas La situation d'une manière trop optimiste.
Dans les discours des ministres do l'Entente on parle avec
un tel acharnement d'« anéantir », de « châtier » et d'a éli-
miner a le « militarisme » allemand et l'on précise de telles
conditions préalables, qu'on en vient è douter qu'il exists
des indicés de rapprochement. On ne saura s'ils existent
que lorsque la réponse officielle de l'Entente 4 l'ofire de la
Quadruplice sera connue. Il fout donc attendra, avant
d'émettre une appréciation sur I'évenluol effet J. le dé-
marche de M. Wilson, qu'il soit établi, si la volonté ds
négocier existe. Ces réserves ne doivent toutefois diminuer
an rien l'importance de la note du Président des Eta's-Unis. »

En Angleterre la note de il. Wilson a un» msu-
Taise presse. Le correspondant londonien du e Journal
de Genève ■ le constate en ces termes ; ,

« La note de M. Wilson a produit en Angleterre un (ffei
déplorable. Mitlgié la forme réservés des commenUira»
de presse l'opinion publique est indignée. Si le président
désirait cajmer le» cspnls el provoquer une détente, il a
réuSsi ^ faire juste le contraire. A l'heure actuelle, 1» paix
ns saurait profiler qu'a l'Allemagne, qui as déclare vic-
torieuse. Les déclarations ds M. Lloyd George mardi, et
celles de M. Cunar Law, hier, refle-teiit cxacloment l'opinion
de l'écrasante majorité du paya. Le» journaux de toute
nuance, du ■TiMtkM au a Manchester Gvardtan*, aont
unanimes dana la critique de le note Wilson, qui ne peut
être interprétée, malgré toutes se» périphrases, qus comme
favorable k 1» thèse allemande.

L'indignation est profonde dans tons le» milieux ds
voir M. Wilson proclamer que les deux groupes de bel-
ligérants sa prétendent «u même litre défenseurs du droit
et de» petites nations opprimée». . . »

C'est en effet l'attitude neutre adopté» par le prési-
dent qui lui vaut le» pires reproches. Cette attitude n*
fait pas du tout l'affaire de la presse do Londres et ds
Pari» qui ohnrge l'Allemagne seule de toutes les res-
ponsabilités et de tous les crimes et n'admet pu qu'os»,
puisse fitre d'un avis différent.

Le « Daily Graphta • estima qu» M. Wilson parla
eomme un pion ordonnant à ses élèvos de cesser ds es
battre pouiTlCtlmpl* motif que le tapage l'incommode,
I« journal ajoute que Is président aurait bien ii.riiï
fait ds »e renseigner avant de parler.

Se renseigner? C'est-à-dire adopter la thèse anglaise»
■ Cette thèse, les journaux anglais la proclament.

L» a Birmingham Datif Poit 9 t

s L» répars* t l'offre de M. Wilson fut dunnée d&» ïa
s») septembre, par M Lloyd (îoorge, dans l'interview se-
(Ssrdée au représentant d» l'agence américaine United Pre;$r

« Lé monda entier, déclara il/. Lloyd George, ]r
COmprU lu neutres, tait que, dans la période a* ïi
guerre oû nous nous trouvant, rouf» intervention ex-
térieure est impossible, s

Le » Datty Chronicle ■ 1

c Rien ue causera aux Anglais, et non pas a eux leuJe-
c:.l mais encore i tous le» esprit» libéraux t 1 ouest
e> 1» and de l'Europe, un» peine plus gTsnd» qu« )s nots
de M. Wilson, qui 110 constitue au fond, (ju'ini complément
ds la note de Berlin, (!) Qu'ont fait les aîltéi pour mériter
l'injure (!) constituée par I» fait que M Wilson attribua
aux promenés de l'.Mlcmngno la mémo valeur qu'aux
leurs * M. Wilson a commis une grnndo fuitlo. »

Le t Strsty Mail • :

« Il avait été répondu a la noie de M. Wilson dès srar.t
•ju'elle eut été transmue. 11 est impossible de parler de
piit, soui quelque forme que ce soit, avant que les Alle-
mands aient repassé leurs frontière». 11

Les a Daily Kcwt » : .

* 11 est vrai que les Alliés désirent défendre les droits des
peuple» faibles et des petits Etats (exemple: La Grèce I).
Quelle assurance avons-nous que l'Allemagne io repent du
ravage de la Belgique, de la Serbie el des ruassacres d'Armé-
niens t II faut que l'AJiemagne COa)fes*e qu'elle a péché
contre Iliumanilé, qu'elle a commis un crime (I) Il faut
qu'elle accepte un règlement qui implique qu'elle a échoué
dans aa ten'ative, et qu'elle donne au monde des garanties
pour l'avenir, . . »

• Voilà I H faut que l'Allemagne se déclare vaincus,
démentant ainsi ses propres armées victorieuses, il faut
qu'elle an^itme les responsabilités, ( -ut a let responsa*
bilités de cette guerre, afin que le mercantilisme anglais
en sorte blanc comme neige I II faut que l'Allemngna
secepte, sous forme de » garanties » le désarmement et
l'humiliation qui profitera à l'impérialisme économique
et naval et au prestige britannique.

M. Wilson, étant trop bien ronseigné sur les ori-
gine» véritables d» la catastrophe européenne et n'ayant
pn, dés lors, épouser, les yeux fermé», le point d# vu»
anglaia, se voit éconduit rudement.

En Erronés l'accueil ne fut guère meilleur. Tout
d'abord le < l'etit Parisien s avait oommoocd par ps>>
blier un télégramme ds Washington, diiant 1

« La première impression, et ellt tend k s'affirmer, set
que ce manifeste est tvrtout dirigé contre l'Allemagne,
dana le but de forcer, le gouvernement allemand k montrer
si ses intentions étaient sincère» quund il proposa la psiit
ou si sa démarche ne fut qu'une manoeuvre politique. ■

Mai» la presse parisienne ne tard» pa» à changer rs>
dicaleincnt d» version, dénonçant la nots de fat. Wilsoss
comme faisant le jeu de l'Allemagne, oe qui est oertsi»
usinent tout aussi faux I

Ecoulons M. Alfred Capu», du ■ Figaro > 1

t L'influence des Etats-Unis ne pèsera1 pia sur le coat-
ception d» nos intérêts nationaux, dont nous demeurons i«
appréciateurs souverains. En Insistant, M. Wilson ferait le»
■jïaire* d* l'Allemagne mieux qu» les notre», c» qui est lotsi
d'être te veau de ae» concitoyen».

s Dans ce» circonstances pathétique», l'opinion française
saura garder s» dignité. Elle repoussera I» lâche ilruaioss
d'une paix hAclée au milieu d'un imbroglio daplomstiqiBS
dont l'Allemagne tiendrait toutes les ûcclles, k ls Chambres
tout le monda l's senti, et le» crédits de guerre ont été vot4t
k l'unammté. La France ne veut pas »e réveiller, »u aortsr
de ce cauchemar, dana la honte et dans 1a ruine. ■

Gustave Hervé se lamente comme suit 1

« La note américain» est, depul» Char!woi, 1» pis»
grand coup que nous ayons reçu en pleine poitrine, Le plafl
dangereux pour ls moral d» notre peupl», aar noua W reos»
1 vous le vingl-neuvitm» mois d» la guotre» k une hours et)
le» élément» les moins blés trempé» da notre natices soeat
envahis par un commencement de lassitude... .

a Non pa» qu» le président Wilson, dont ls hauts probité
est au-dessus da tout soupçon, et qui pencherait plutôt, )e
eroi», personnellement du côté des Alliés, ait délfbérémeaal
prémédité d» nous nuire.

a Mats, sans s'en douter, toul k fait inconsciemment, t»

Lrésidant de l'Union américaine a'ost laissé Influencer pet
1 clirmtape allemand. (I) ...»
Herré ajout» :

« Iusqu'icl les Llats-Uuia se sont enrichi! par la - r»
par lu tfiiene de* autres : s'ils étaient entraînés dan» la
guerre, a leur tour, ils le seraient aussi dans la catastrophe
financière des Liais belligérante. Encore une fols, du pois*

ds vue américain, du point de vue affaires américaines, ls

président Wilson a peut-être raison... »

Reproduisons finalement, en entier, Tertiote de

si. Saint-Brice, dans le < Journal k Ls Toieï 1

Que signifie ce gesltt

« La journée d'hier a apporté l'événement diplomatiqu»
k» plu» considérable depuis te 3 août ioi4. Il s'agit dune
démarcha officielle du gouvernement améneem proposant
aux belligérants de s» communiquer, par aon* rnlsr-
mëdiaire, leur» condition» éventuelles de paix dam» f'eapoir
que leur rapprochement permettra de hâter ls lu A k
guerre.

Voilk donc que s» dessine 1» véritable but ds ta ms-
nceuvre allemande (1)

Le jeu est d'ailleurs aussi clair qus «mpi» st Istfsvsak
Par rinttiativs du 1» décembre, lea Allemand» préUiidsal
être allé» aussi loin que? possible publiquement dans la >oj»
ds la conciliation. Il» ont manifesté l'intention de traiter.
Ils ont affirmé que leurs conditions fourniraient oM là*»
de négociation acceptable par leur» adversaire», ne vissât
à l'étranglement et k 1» destruction de personne. A'br flw
loin, dévoiler de» conditions précises sur h* pies» auseîqu»
aurait été ae lier les maaiis en face d'us adversaire priant
les mains libre». On ne peut dons reprocher t l'Ab-magne
d'avoir fait un geste vain. Si les Allié» refusent r ems
d'écouter les propositions que l'on «et prêt k 'eur saVM «sas
la discrétion a'une négociation, ils prouveront qu'il) veol«ct
continuer U guerr» pour de» fin» de* conquête. Dans r«s
condition», les empire» centr»ux, condamnés k lutter po*
l'existence, seront obligés de poursuivre uuerr» en
saat toute» las armes dont il» disposent, ls gue**» *v
oouteau. 11 aurait 4t* bien surprenant qu'on ne 1 .-troirvt'
pas, au fond de cette affaire, l'éternel chantage de» »oui'
marin» (I)

Etudions maintenant l'intervention américains k ta
lumière d» cette opération. Que voyons nous .* - HeuX
acte» nettement distinct».

i* Un» démarche du président WiUoo offrant *m la-
ngèrent» de servir d'intermédiaire pour l'éeftattg» *se ^1
condition». L'Allemagne dit : a J'ai des conditions, mas» J*
d» peux punies exposer publiquement..' Les Ali»-» •rl
répondu: a Nous n» pouvons nen llie l«nt <]iie nous u*
aavona p»» ce que sont le» conditions allemandes, mais ncui
n'avons aucun» raison de modifier les uùlres » 1 s el'Cf
do gouvernement américain se place entre ces JeuI^^^H
et dit »ux deux partie» : « Vous été» dans une inipa»e. W
seul moyen d'en aorlir est que voua échangiea *os p^CT •
tiona par mon entremise. J» n'interviens pa» dan» I a"'111*-
J» n'otfre aucune médistiou ni même de bons offices. -
séolams aimplcmont 1» rois de facteur postal. »

Même réduit k ce» proportions, 1» g^strs serait d'une un-

Ïjrtance capitale. Mais voioi qu» le second fiil en louligu"
ngulièrement la portée.
»• Le ministre des affaires étrangères américain réuni»
les représentant* d» I» presse et leur lient ce langflgo : « L»
démarche américain» eat imposée par la conviction que !*•
»>t»t»-Unie «eraient entraîné» dan» I» pierre. Ils on» a»p-
porU de gravoe »tteinte» de divet» belli^rranU. Mai» iu*~
■•uicé, fis ont pu garder la peix. Ccl» ne ferait plu» r**"
siblo ai te diame oontmuait, L'Amérique «l k dtux doigt»
M la guerre. » .

La proposition américaine réclame l'élude approfond-t
H aoiicertée de» gouvernements alHea. Noua n'aurons ps>
k suffisance de leur dicter leur 1 épouse.

Saint-Bri**. »

Oe dernier article, en dépit des insunnatie ■ obtis-*"
Mres qu'il contient contre l'Allemagne, o*t enoors le
pins cavlme que nous oyon» trouvé dan» la prwe» frai-
çaîee. Tout en perlant de a mino-uTr» » es de » oh»o*
tage » aJl*>mmde, l'auteur est obliyé rV rreonnaîtrs la
elai'té logi(]iie de la démarche alleraonde en infime
temps que l'importance de la note américaine.

C'est déjà quelque chose.
 
Annotationen