Kunsthistorische Sammlungen des Allerhöchsten Kaiserhauses <Wien> [Editor]
Jahrbuch der Kunsthistorischen Sammlungen des Allerhöchsten Kaiserhauses (ab 1919 Jahrbuch der Kunsthistorischen Sammlungen in Wien) — 30.1911-1912

Page: XLVI
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/jbksak1911_1912/0398
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
XLVI

Dokumente zur Geschichte der kaiserlichen Tapezereisammlung.

Anmerkung der Kaiserin: Ä la reine de Por-
tugal par la premiere occasion.1

Un apoticairerie de bois d'ebene, dont toutes les uten-

siles sont d'argent comme aussi la garniture en

dehors et en dedans.
Un grand agnusdei du pape Innocent XI. en forme

de caeur, monte artificiellement en filigrane.
Un brasselet consistant en neuf miniatures de devotions,

dont deux sont garnies de diamans et deux d'autres

pierres fines.

Une grande particule de sainte Therese, toute monte
en or et garnie de diamans avec une petite cou-
ronne pardessus et la glace devant.

Un petitautel de bois encruste, en dehors dore d'argent,
et contenant en dedans une petite bouteille avec
l'huile de sainte Walbourg.

Un Ecce Homo fait d'yvoir, tout au tour garni de
diamans fort gäte par l'incendie de la cour.

Un benitier de cristal, monte en filigrane avec un agnus-
dei du pape Innocent XI. par dessus, et toute au
tour garni de petites miniatures et reliques.

Trois dents de ste Elisabeth, montes en filigrane.

Un petit crucifix d'yvoir, entoure de reliques et monte
en argent, represcntant de l'autre cöte la langue
de saint Jean Nepomucene.

Un petit reliquiaire, monte en filigrane, dans un etuis de
maroquin rouge.

Deux reliquaires en peu plusgrands, montes en filigrane.

1 Maria Anna, Tochter Kaiser Leopolds I., vermählt im Jahre
1-08 mit Johann V., König von Portugal.

Cinq autres petits vieux reliquaires.

Un petit crucifix de bois, garni au dos de reliques.

Diverses reliques sur du velours rouge dans une ronde

glace garni d'or et d'un cordon bleu et or.
Un agnusdei, enchasse entre quatre cceur sur des

velours rouge, avec son cadre dore et sa glace.
Une petite boete de bois avec des dignites de Jerusalem.
Deux autres boetes, couvertes de pappier rouge, avec des

grands ossemens des saints.
Une lance de bois, touchee ä la verkable lance, qui a

perce le cöte de Notre Seigneur.
Un demi corps de Notre Seigneur, tout noir et gäte par

l'incendie de la cour, dans une caisse des bois avec

sa glace.

Dans un long chassis noir les cheveux de l'empereur
Leopold de tres glorieuse memoire avec sa glace.

Une petit boete de cristal, montee en argent et tout au
tour de petits piliers bleux, dans laquelle il se
trouve une autre petite boete doree avec l'huile
de sainte Walbourg et deux petits croix.

Une grande particule du cöte de sainte Amalberg, montee
sur du damas cramoisi brode en or et enchassee
en argent avec ses glaces.

Dans un pappier divers petits croix et autres petites
choses de devotion.

Vienne le 21 janvier 1747.

Joseph Dominig, official de la secretairie
de la cour de son altesse royale le duc
Charles de Lorraines et depositaire des
susdits legues.
loading ...