Jéquier, Gustave ; Ägypten / Maṣlaḥat al-Āṯār [Editor]
Les pyramides des reines Neit et Apouit — Le Caire, 1933

Page: 50
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/jequier1933a/0060
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
50

LES PYRAMIDES

chapelle remplit exactement le retrait des deux tombeaux du coté Sud; de l'extérieur, on ne
pouvait distinguer qu'une muraille continue, sans que rien n'indiquât qu'il pût exister des mo-
numents particuliers entre les enceintes des deux reines.
Les deux tombes constituent donc un seul bâtiment et ont été installées simultanément au
fond d'une grande fosse rectangulaire, profonde de 2 m. 5o; elles sont faites sur le meme plan,
avec des divergences de quelques centimètres seulement , et se composent chacune d'une seule
chambre orientée Nord-Sud, revêtue de parois en beaux blocs de calcaire blanc, et suffisam-
ment grande pour contenir un sarcophage et à ses pieds une caisse à canopes. Un couloir en
pente (26°), garni de dalles de calcaire et bouché avec de gros blocs de même matière, part
de 1 angle Nord-Ouest de chaque chambre pour aboutir sous l'assise inférieure de la paroi Ouest
de l'édifice, la première pierre du blocage se confondant ainsi avec le dallage.
Autour des deux chambres, la fosse est remplie d'une maçonnerie en petits matériaux as-
semblés au mortier d'argile. Au-dessus, des murs de même nature maintiennent la masse de
pierrailles qui forme le noyau de la superstructure, et s'élèvent encore par places à 3 m. 5o
de hauteur. La ceinture de calcaire de Tourah assurait la cohésion de l'ensemble; un mur mi-
toyen, également en calcaire, coupait le bâtiment en deux, séparant les domaines des deux
occupants, de manière à donner à celui du Nord une sur-
face un peu plus étendue que celle réservée à son voisin.
11 n'a été trouvé dans ces deux tombes aucun fragment


des sarcophages, des stèlesû), ou autres monuments funé-
raires, si ce n'est quelques morceaux insignifiants d'objets
mobiliers, dont un modèle de viande peint en rouge, ap-
partenant évidemment à la même époque que les deux
grands monuments voisins. H n'y a d'ailleurs aucun doute
possible sur la date de ces deux tombeaux anonymes, qui doivent avoir été construits pour des
membres de la famille royale, puisqu'ils se trouvent dans le périmètre réservé et font pour ainsi
dire corps avec les sépultures des deux reines.

LA REINE ANKHES-N-PEPI.
Le dernier des cinq magasins situés au Sud de la pyramide d'Apouit a été utilisé d'une ma-
nière qui ne répond en rien à sa destination primitive : le dallage en a été crevé pour linstal-
lation d'un sarcophage en granit, sépulture d'une reine inconnue jusqu'ici, mère d'un roi dont
le nom seul avait survécu dans les listes de Turin et d'Abydos (pl. XL).
Ce monument, qui consiste en une cuve rectangulaire^ en granit noir à grain très lin, soi-
0 La place des stèles étant à l'extérieur du tombeau, du côté Est, elles auraient dû ici se trouver encastrées dans le mur
d'enceinte de Neit. Des fragments de la stèle d'un prince ayant été trouvés dans cette région (voir plus bas), il est possible
que nous ayons là les restes de la stèle d'une de ces deux tombes.
Mesures extérieures : 2 m. 01 x 0 m. 82 x 1 m. 16. Mesures de l'intérieur de la cuve : i m. y3 x 0 m. 5g x
o. m. 53.
loading ...