Jéquier, Gustave ; Ägypten / Maṣlaḥat al-Āṯār [Editor]
Les pyramides des reines Neit et Apouit — Le Caire, 1933

Page: 41
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/jequier1933a/0051
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DEUXIÈME PARTIE.

PYRAMIDE D'APOUIT.

L'architecte chargé de combiner le pian de ia pyramide de ia reine Apouit n'avait pas devant
lui, comme ceiui de Neit, un espace entièrement iihre; ia piace dont il disposait était iimitée
d'un coté par ies constructions antérieures et soumise à certaines exigences d'alignement im-
posées par ie pian d'ensembie de ia nécropoie royaie, de sorte qu'il avait à se plier à des
conditions données pour ia distribution des locaux cultuels et funéraires et que nous avons ici
non plus ie pian type d'une tombe de reine, mais une adaptation, instructive à divers égards.
Les batiments consacrés à ia reine Apouit occupent une surface à peu près égaie à ceux de
Neit, et affectent aussi ia forme d'un quadrilatère, mais complété par i'adjonction d'un prolon-
gement également à peu près carré qui ies relie aux monuments voisins, lis sont en très mauvais
état de conservation, fait du en partie à ia façon dont iis ont été exploités par ies carriers mo-
dernes, mais aussi à ia qualité de ia construction, qui est très inférieure; seuls ies murs d'en-
ceinte et ceux de ia chapelle sont bâtis à la façon de ceux de Neit; ie reste, et en particulier ia
pyramide eiie-même, est très négiigé (voir pian, pi. XXXVI).

ENTRÉE.
Tous ies documents que nous possédons sur l'identité de ia reine Apouit se trouvent sur les
monuments ornant l'entrée de son tombeau, entrée située dans ia partie de la chapelle qui
forme sur le pian une saillie vers l'Est.
Le mur d'enceinte, prolongation de celui de Neit, est interrompu à peu près en son milieu,
en face de l'angle du mur d'enceinte de Pepi II, par une porte de granit encore debout, la
surface à peine détériorée par l'érosion, décorée sur la face extérieure des ligures et inscriptions
usuelles sur ce genre de monuments.
Le linteau porte, en dessous du disque ailé, un texte de deux lignes servant de dédicace à
tout l'ensemble du tombeau, disant que le roi Pepi 11 l'a construit pour sa femme, princesse
royale et reine, Apouit. Sur les montants, les titres de la souveraine sont répétés au-dessus de
son image, gravée en creux.
Le système très compliqué de fermeture de la porte d'entrée se retrouve, identique, aux
principales portes du temple de Pepi b). L'appareil était fixé au battant de la porte et a donc
(') L'exemplaire de ta pyramide d'Oudjebten es! du même type, mais sans tes deux gros trous de verrous horizontaux.
Les pyt'fttMtt/cs e/es rentes Æeû e( /lpottû.

6
loading ...