Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Septieme = Theatre, Tome VII): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793307]

Page: 269
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd7/0281
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ACTE CINQUIEME. 269
SCENE VI.
B L A N F 0 R D, ADINE.
ADINE.
Oü’EN dîtes-vous? hé bien, là?
BLANFORD.
Que je meure
S’il fut jamais un tour plus déloyal,
Plus enragé, plus noir, plus infernal;
Et cependant admirez, jeune Adine,
Comme à jamais dans nos âmes domine
Ce vif instinct, ce cri de la vertu,
Oui parle encor dans un cœur corrompu.
ADINE.
Comment?
BLANFORD.
Tu vois, que la perside n’ose
Me voler tout, et me rend quelque chose.
ADINE, avec un ton ironique.
Oui, vous devez bien l’en remercier.
N’avez-vous pas encore à confier
Quelque cadette à cette honnête prude ?
BLANFORD.
Ah! prends pitié d'une peine si rude;
Ne tourne point le poignard dans mon cœur.
ADINE
Je ne voulais que le guérir, Monsieux.
loading ...