Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Treizieme): Epitres — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90793730]

Page: 21
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd13/0029
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
A MADAME DE G

# *

«î

E P I T R E XL
A MADAME DE G * * *

U EL triomphe accablant, quelle indigne victoire
Cherchez-vous tristement à remporter sur vous ?
Votre esprit éclairé pourra-t-il jamais croire
D’un double Testament la chimérique histoire ,
Et les songes sacrés de ces mystiques fous ,
Qui, dévots fainéans, sots et pieux loups-garous,
Quittent de vrais plaisirs pour une fausse gloire ?
Le plaisir est l’objet, le devoir et le but
De tous les êtres raisonnables ;
L’amour est fait pour vos semblables ;
Les bégueules font leur salut.
Que sur la volupté tout votre espoirse fonde y
N’écoutez désormais que vos vrais sentimens y
Songez qu’il était des amans
Avant qu’il fût des chrétiens dans le monde.
Vous m’avez donc quitté pour votre directeur.
Ah ! plus que moi cent fois Couët ( i ) est réducteur.
Je vous abusai moins , il est le seul coupable ;
Chloé, s’il vous faut une erreur ,
Choisissez une erreur aimable.
Non, n’abandonnez point des cœurs où vous régnez.
D’un triste préjugé victime déplorable ,
Vous croyez servir djeu, mais vous servez le diable,
Et c’est lui seul que vous craignez.
(i ) M. de V oltalrc a.fait de cet abbé Couëtie héros du Dîner ducomts
de Doulainvilliers.
B. ?
loading ...