Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Treizieme): Epitres — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90793730]

Page: 365
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd13/0373
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
AU ROI DE PRUSSE. 36$
Il n’en est point pour vous, ame stupide et fière.
Absorbé dans la nuit, vous méprisez les cieux.
Le Salomon du Nord apporte la lumière ;
Barbare, ouvrez les yeux.
VARIANTES.
Après le premier vers de la première strophe, on lisait
ceux-ci :
Que le monde attendait, et que vous seul craignez,
Le grand jour où la terre est par vous embellie,
Le jour où vous régnez.
Au lieu des quatre dernières strophes, on lisait celles-ci:
Ils renaîtront de vous ces vrais héros de Rome;
A les remplacer tous vous êtes destiné :
Régnez, vivez heureux, que le plus honnête homme
Soit le plus fortuné.
Un philosophe règne : ah ! le siècle où nous semmes
Le délirait, sans doute, et n’osait l’espérer.
Seul il a mérité de gouverner les hommes :
Il sait les éclairer.
On voit des souverains vieillis dans l’ignorance,
Idoles sans vertus, sans oreilles, sans yeux ,
Que sur l’autel du vice un vil ssatteur encense,
Images des faux dieux.
Quelle est du DIEU vivant la véritable image?
Vous, des talens , des arts et des vertus l’appui;
Vous, Salomon du Nord, plus savant et plus sage,
Et moins faible que lui.
Dans une autre copie on lit ainsi la septième strophe :
Politique imprudent autant que tyrannique,
De votre faux éclat cachez le jour affreux ;
Redoutez un héros de qui la politique
Est d’être vertueux.
loading ...