Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Septieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome II): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794087]

Page: 220
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd17/0230
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
’W DE L’ESPAGNE ,
mille pas de circuit , et qu’il en sortit plus de
cinquante mille mahométans. Comment une si petite
ville pouvait-elle contenir tant de monde?
Ce temps semblait marqué pour la gloire de
l’Espagne et pour l’expulsion des Maures. Leroi de
Castdle et de Léon , Ferdinand III y leur enlevait la
célèbre ville de Cordoue , résidence de leurs premiers
rois, ville fort supérieure à Valence , dans laquelle
ils avaient fait bâtir une superbe rnosquée et tant
de beaux palais.
Ce Ferdinand, troisième du nom , asservit encore
les musulmans de Murcie. C’est un petit pays ,
mais fertile , et dans lequel les Maures recueillaient
beaucoup de soie , dont ils fabriquaient de belles
1248. étoiles. Enfin après seize mois de liège il se rendit
maître de Séville , la plus opulente ville des Maures,
ï 2 5 2. qui ne retourna plus à leur domination. Sa mort
mit fin à ses succès. Si l’apothéose est dûe à
ceux qui ont délivré leur patrie , l’Espagne révère
avec autant de raison Ferdinand , que la France
invoque St Louis. Il fit de sages lois comme ce roi
de France; il établit comme lui de nouvellesjuris-
dictions ; c’est à lui qu’on attribue le conseil royal
de Castille , quisubsista toujours depuis lui.
1252. Il eut pour ministre un Ximenès archevêque de
Tolède , nom heureux pour l’Espagne , mais qui
n’avait rien de commun avec cet autre Ximenès qui
dans les temps suivans a été régent de Castille.
Etats d’Ar- La Castille et l’Arragon étaient alors des puis-
égaUX £mces : mais il ne faut pas croire que leurs souverains
fussent absolus ; aucun ne l’était en Europe. Les
seigneurs , en Espagne plus qu’ailleurs, relserraient
loading ...