Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 336
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0442
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
336

E. AMÉLINEAU.

Jtseàl 3^ ^ cJLij ^jlj bl^ à^blU! <*Jji| Jb

dJjjC i^rOil JStj ÂLcC Û^SjJ jAS;L ùjjbts lSjJI

détruire sur les travailleurs et lorsque je vis ce qui allait arriver, je vis ce que
j'avais fait et connus mon ignorance : je résolus1 d'aller vers mon père pour
m'humilier devant lui, car je connaissais sa pitié et sa miséricorde, il viendrait à
mon secours et m'aiderait dans mon embarras, et ce jour-là il était au monastère.
Je m'avançai vers lui, et, l'ayant vu, je tombai à terre, me prosternant à ses pieds
purs, je pleurai, lui baisai la poitrine et lui dis : «Pardonne-moi, car j'ai cru bien
faire,2 et voici que le rocher s'éboule sur ces malheureux.» — Et mon père sou-
rit et me dit: «Est-ce que je ne t'avais pas indiqué l'endroit propice? Vive le Sei-
gneur, car tu ne trouveras pas d'eau ailleurs que dans l'endroit que je t'ai mon-
tré devant moi.» Et il dit aux travailleurs : «Salut à vous, n'ayez pas peur, le
tentateur sera couvert de confusion;» et il étendit son bâton, l'appuya au milieu
du rocher et dit : «Je demande à celui qui a fait lever Lazare du tombeau qu'il
arrête ce rocher : maintenant rendons gloire à Dieu, et les ennemis, les satans^
seront confondus jusqu'à l'éternité.» 11 fit ensuite le signe de la croix avec son
bâton et dit : «Que celui qui a donné des feuilles à la verge d'Aaron te bénisse

1. Mot-à-mot : je trouvai bon d'aller........— 2. Mot-à-mot : je suis allé pour faire le bien.

— 3. Je demande grâce pour ce pluriel barbare qui seul peut rendre la nuance du texte arabe et sa
naïveté.
loading ...