Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 435
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0541
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

435

.-<5

^ j>>__SI ÂUJl Lato jC*3! <jl I J*3^ ^ Jfô Jj>j^\? «tîjî*^ -sLJ ^

père se leva, le suivit à sa maison, le bâton à la main; il vit que les magasins
étaient remplis de blé, de graines nombreuses et de toutes sortes de grains ainsi
que de semences. L'homme lui dit : «O mon père, partage avec moi la récolte que
Dieu m'a accordée à cause de tes prières pures.» — Et mon père le véridique
lui dit : «Je ne veux rien, ô mon fils, garde-la pour en vivre, toi et tes enfants,
et j'espère que le Seigneur le Messie ne te laissera plus manquer de biens, tant
que tu vivras.1 Allons au champ pour voir.» Et mon père le suivit et il vit que
(le concombre) était flétri, et il le remua du bâton qu'il avait à la main et dit :
«Je te le dis, réveille-toi et donne (encore) des fruits à ce pauvre malheureux.»
Puis il retourna vers nous au monastère. Et voici que le champ donna du fruit
une seconde fois avec autant d'abondance que la première : Dieu donna de nou-
veau à cet homme les moyens de trouver sa nourriture,2 et les biens ne lui
manquèrent plus jusqu'au jour de sa mort. Et il remerciait le Seigneur et notre
père saint.

Une fois que mon père était assis parmi une foule de gens, un corbeau coassa
au-dessus d'eux; quelqu'un leva les yeux en haut pour voir le corbeau et dit :

1. Mot-à-mot : et j'ai confiance en le Seigneur le Messie que tu ne seras plus pauvre de biens tant
que tu vivras. — 2. Mot-à-mot : Dieu lui ouvrit la porte de la nourriture.

53
loading ...