L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 5,1.1903

Seite: 7
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1903/0021
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
JULES CHÉRET

3^


iAhnareriécoramye
heur siégeant dans les profondeurs de
l'éther, et c'est une rafale lyrique, une
tourmente d'exaltation qui, pêle-mêle avec
la cruelle Colombine, le fourbe Arlequin, Je
désolé Pierrot, le grognon Cassandre et le
brutal Polichinelle, emporte les hommes
que nous fûmes et les femmes que nous
avons désirées dans le vertige cosmique,
avec toutes les passions, tous les rêves,
toutes les angoisses aussi, comme dans un
nouveau sabbat, celui de la joie qui veut
survivre à tout prix, échapper, planer,
oublier ! Ce n'est pas là le bonheur, c'est
l'effort paroxysmé pour l'atteindre — ou
pour n'v plus penser, pour couvrir de bruit
son immense mutisme, pour peupler son
infini par des chants, des danses, des baisers,
des musiques et des tintements de cristaux,
pour s'étourdir enfin, s'étourdir, cette der-
nière suppléance que l'imagination puisse
substituer au bonheur.
C'est cet effort que nous a raconté
Chéret, et c'est parce qu'il nous Ta fan
reconnaître en nous-mêmes qu'il nous a
émus. Oui, il y a là une émotion. 11 y a là
la pensée secrète de toute la vie de ce
peintre des spontanéités brillantes, qui est
parfois un triste, comme Watteau. Son dessin
nerveux, son grand beau dessin en mou-
vement, qui n'a rien de la fausse science et
dont toute ligne, comme chez Degas, entraîne
l'esprit et le regard dans une direction,
ce dessin admirable de Chéret, qui suit


versées jetant des regards brûlants par-dessus
l'épaule, ces bras élancés au-dessus des cheveux
envolés ou abandonnant, dans un mou-
vement ascensionnel, les gerbes de roses
qui les surchargent, tous ces gestes obliques
passant selon l'orientation des vols d'hiron-
delles qui rasent la terre avant l'orage, ce
sont des gestes d'effort, les gestes de la
course au bonheur. Mais l'arrière-pensée
d'inquiétude, le signe de l'amour de l'infini,
sont constamment dérobés aux regards su-
perficiels par l'apparente improvisation, la
grâce négligente, la fougue de l'exécution,
et toutes les subtiles précautions que, par
une modestie mêlée de coquetterie et propre
aux grands artistes, Chéret a prises pour
dissimuler sa science et faire croire à la

/
loading ...