L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 5,1.1903

Seite: 81
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1903/0102
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
THEO VAN RYSSELBERGHE


*"T-*HÉo Van Rysselberghe n'appartient à
i aucun groupe, en ce sens qu'ii peint
cheziui, à sa guise, sans souci de piaire,
de suivre ou d'être suivi, avec une complète
indépendance d'esprit et de travaii. Toute-
fois ia critique l'incorporera, bon gré mal
gré, au groupe néo-impressionniste. La cri-
tique ne peut pas faire autrement avec les
méthodes qu'on lui a données et qu'elle n'a
pas rejetées. M. Théo
Van Rysselberghe ayant
peint d'une certaine façon
parallèlement à d'autres
artistes pendant un certain
nombre d'années, son éti-
quette est préparée, sa
fiche est remplie. Je m'ex-
cuse donc, par cet usage
que je désavoue, d'em-
ployer le terme de néo-
impressionniste pour dé-
signer quelqu'un qui est
Théo Van Rysselberghe
tout court et qui n'a pas
besoin d'autre appellation
pour être admirable. Les
groupes sont aux artistes
ce que sont aux étoiles,
sur les cartes du ciel, les
traits qui les unissent, et
la critique elle-même est
un graphique trop sou-
vent aussi enfantin.
Ce qu'a été le néo-
impressionnisme , on le
sait: une réunion de
jeunes peint res venus après
Monet, Renoir, Pissarro
et Degas, et cherchant à
systématiser le procédé de
la tache de façon à éta-
blir, approximativement
bien entendu, des ^/ex
colorées et
des rapports fixes entre les valeurs par l'é-
tude systématique des réactions mutuelles
des tons. Cette recherche s'appuyait sur
les travaux récemment dus à Helmholtz,
à Chcvreul et à M. Charles Henry surtout,

qui a conçu une liaison logique de la science
à l'esthétique en poussant à leurs extrêmes
conséquences les travaux d'optique et de
chromatisme de ses illustres émules. Du
moins peut-on dire que de là naquit la
préoccupation du procédé j70Z77P7/Ade tel
que le conçut feu Georges Seurat, qui l'ap-
pliqua inAexiblement, puis M. Paul Signac,
précédant une série d'artistes dont les prin-

cipaux furent ou sont encore MM. Maurice
Denis, Édouard Vuillard, Pierre Bonnard,
Henri-Edmond Cross, Angrand, Hayet,
Gausson, Luce, K. X. Roussel, Vincent
Van Gogh, et en Belgique M'^ Anna Boch,

&07iJ de G grève

8 t

11
loading ...