L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 5,1.1903

Seite: 188
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1903/0216
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DÉCORATIF

L'exposition de Georges de Feure à
F«Art Nouveau BingR nous a mieux que
jamais montré les rares qualités de coioristc

environs de Bruges, ou encore de visions
féminines en élégant apparat, il a tiré les
plus subtiles harmonies. Dans sa façon de


F. LE GOUT-GÉRARD
de cet artiste. Il est revenu à l'aquarelle qui
fut, peut-on dire, son métier d'origine; et
la forêt de Fontainebleau, comme des


FOUQUET Ærace/e?

traiter les ligures et les toilettes, surtout,
l'inhuence des kakémonos japonais ne pa-
raît pas sans s'être fait sentir; l'ample dé-
roulement des robes chamarrées qu'exhiba
Sada Yacco sur le théâtre Loïe Fuller
semble avoir donné à Georges de Feure
« couturier R — ou du moins dessinateur de
robes — la première inspiration de ses fan-
taisies.
Le sentiment du décor tel que les Japo-
nais l'ont compris se révèle d'ailleurs à peu
près partout dans tous les objets d'art ap-
pliqué dont l'artiste a donné le modèle :
figurines de terre-cuite, ivoires, bronzes ou
porcelaines. Cette parenté est surtout sen-
sible dans les bois sculptés. Mais la ligne
générale de composition prend une sobriété
et une distinction très personnelles.
On aperçoit vraiment là une aisance de
production, une habileté de main tout à fait
remarquables.

188
loading ...