Instytut Historii Sztuki <Posen> [Editor]
Artium Quaestiones — [1].1979

Page: 17
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artium_quaestiones1979/0035
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ARCHITECTURE ET SYMBOLIQUE DES NOMBRES

17

1’octogone atteint 72 pieds. Enfin, la limite superieure du mur goutterot
a ete fixee a 84 pieds, c’est-a-dire une elevation de 7 modules, a laąuelle
s’ajoutait avant le XIIe siecle une toiture probablement haute de 24 pieds,
Meme si cette derniere affirmation ne releve que de 1’hypothese pure, les
propositions de Hugot paraissent vraissemblables et sont meme corrobo-
rbes par les proportions de l’avant-corps Occidental. La largeur de celui-ci
est de 36 pieds ( = 3 modules de 12') dont les deux tiers sont occupes par
la niche centrale, large de 24'. Son arc s’eleve a 60' et la corniche supe-
rieure de l’avant-corps se situe au meme niveau que le sommet des fe-
netres de la claire-voie du tambour octogonal, soit 'a 72 pieds. La hauteur
est donc le double de la largeur!

Trop parcimonieusement renseignes, par 1’archeologie, sur les propor-
tions et les mesures reelles de Centula, nous sommes fort heureusement
a Aix-la-Chapelle en presence d’un 'edifice presque entierement con-
s e r v e. II nous permet d’affirmer que malgre sa complexite arehitectu-
rale, il obeit encore a ce que nous pourrions appeler un emploi „primaire”
du symbole chiffre; celui-ci se nuancera de plus en plus dans les decennies
qui vont suivre et des architectures aussi capitales que les basiliques de
Fulda et de Cologne, baties depuis le debut du IXe siecle, et 1’abbatiale
figurant sur le Plan de Saint-Gall en fournissent la preuve.

Le Plan de Saint-Gall, on le sait, a fait l’objet, depuis quinze ans envi-
ron de mainte savante etude 30. Les dernieres sont dues aux erudits ame-
ricains W. Horn et E. Born et elles sont essentiellement centrees sur les
mesures et le contenu symbolique de cet incomparable document 81.

II est connu que les mesures inscrites a rinterieur de la basilique ne
correspondent pas au dessin de celle-ci. Le carre du transept — module
central et principal — devait mesurer 40 pieds, alors que pour la longueur
de 1’eglise, qui sur le plan avoisine 100 m (exactement 308'), il n’est pro-
pose que 200 pieds.

La donnee modulaire de 40' semble donc bien avoir ete conservee com-
me base. C’est ia partir d’elle que, par division ou par multiplication, on
arrive a fixer toutes les autres mesures modulaires du Plan (fig. 12).

30 Une bibliographie tres fournie (p. 473 - 476) figurę a la suitę de la remarąuable
etude que W. Horn et E. Born viennent de publier dans Die Abtei Reichenau.
Neue Beitrage zur Geschichte und Kultur des Inselklosters, ed. H. Maurer, Sigma-
ringen 1974; New Theses about the Plan of St. Gall, a Summary of Recent Views,
p. 407 - 480 et 11 planches (resume allemand p. 477 - 480).

31 Lfetude mentionee dans la notę precedente est le fruit de longs travaux en-
trepris voici quinze ans qui ont abouti a un livre: The Plan of St. Gall, en cours
d’impression. Lfartice essentiel de W. Horn et E. Born figurę dans l’Art BuOetin
XLVIII (1966), p. 285 - 308: The ’Dimensional Iconsistencies’ of the Plan of St. Gall
and the Problem of the Scalę of the Plan.

2 Artlum ąuaestiones
loading ...