Barthélemy, Jean Jacques ; Barbié DuBocage, Jean Denis [Editor]
Recueil de cartes géographiques, plans, vues et médailles de l'ancienne Grèce: relatifs au voyage du jeune Anacharsis — Paris, VII [1798/​99]

Page: 39
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1899/0040
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ANALYSE DES CARTES.

°9

Thucydide, le canal était-il bouché et ne permettait pas aux vaisseaux de passer.

La carte de la Corinthie, de la Sicyonie , de la Phliasie et de l'Achaïe, est sur la
même échelle que dans les anciennes éditions ; mais j'y ai ajouté une plus grande
partie des provinces qui l'avoisinent, afin de donner plus de points de reconnais-
sance, et la mer de Crissa s'y trouve en entier. Celle de l'Elide et delà Triphylie
est à un peu plus grand point qu'auparavant, et par conséquent elle est plus dé-
veloppée. J'y ai figuré l'île de Zacynthe dans toute son étendue, avec une grande
partie de celle de Céphallénie.

Le plan d'Olympie qui suit, est à peu près le même que dans les anciennes édi-
tions , si ce n'est qu'on y voit les deux bords de l'Alphée. J'aurais bien désiré re-
faire ce plan qui ne c^olt point se trouver d'accord avec le terrain , parce qu'il n'est
dressé , comme je lai dit, que sur le rapport des auteurs anciens. Je lavais fait dans
l'intention de donner l'envie d'aller voir un lieu aussi célèbre, et il a eu tout son
effet. J'ai sollicité en vain du C.n Fauvel à Athènes des matériaux sur ce local qu'il
a visité plusieurs fois, mais il m'a renvoyé aux détails circonstanciés qu'il en avait
fait passer à l'ambassadeur Aubei t-Dubayet, et il ne s'est rien trouvé ici parmi les
papiers de cet ambassadeur. J'aurais désiré savoir particulièrement quelle était la
forme de l'Hippodrome, car il me reste bien des doutes sur celle que j'ai donnée
à ce monument. La barrière surtout est établie sur le rapport de Pausanias, qui dit
qu'elle a la figure d'une proue de navire dont l'éperon est tourné vers la lice r; mais
je ne conçois pas comment cet éperon étant armé d'un dauphin de bronze qui s'en-
fonçait sous terre au signal du départ2, tous les chars devant passer par cet en-
droit qui était déjà très-étroit, ne se brisaient pas auparavant que d'entrer dans la
lice. Barthélémy a senti cette difficulté comme moi, mais il a bien vu qu'il n'y
avait que les ruines sur le terrain qui pouvaient la lever.

Le C.n Fauvel dans une lettre au C.n Foucherot, datée de 17S7 ou 1788, lui mar-
quait qu'il avait retrouvé cet Hippodrome, le Stade, le Théâtre et le temple de Ju-
piter Olympien ; et c'est d'après cette lettre que j'ai dit dans ma première Analyse 3
que le C.u Fauvel avait vu tous ces objets, et qu'il nous en donnerait la mesure in-
cessamment; mais un anglais, M. Hawkins , qui rapporte «■ avoir été quatre fois de-
puis peu de temps à Olympie , dont, dit-il, il a fait des dessins et des plans fort
exacts, ajoute qu'il n'y a trouvé aucune trace du Stade, ni de l'Hippodrome. Cet
Anglais aurait-il été moins heureux que le C.n Fauvel ? Dans tous les cas, je crois que
si l'on cherchait bien , on en trouverait du moins les fondements.

Ce plan est dressé particulièrement sur le rapport de Pausanias 5, mais j'y ai joint
quelques détails pris de Xénophon , dans l'endroit où il décrit 6 le combat qui se
livra entre les Eléens et les Arcacliens sur le sol même d'Olympie; et, pour les lieux
des courses, j'ai beaucoup profité du savant mémoire de M. Delabarre 7 sur les places
destinées aux jeuoc publics dans la Grèce, etc. Quelque jour je reviendrai peut-

* Pausan. lib. 6, cap. 20 , p. 5o3.

* Id. ibid.

8 Voyez ci-dessus , p. rs.

* Magasin Vncyclopéd, ^ année, t. 6 , p. 538,

5 Pausan. lib. 6 et 7 passim.

6 Xenoph. Hist. Grœc. lib. 7, cap. 4.

» Mém. de VAcad. des Bell. leur. t. 9, p. 376 et sui v.
loading ...