Barthélemy, Jean Jacques ; Barbié DuBocage, Jean Denis [Editor]
Recueil de cartes géographiques, plans, vues et médailles de l'ancienne Grèce: relatifs au voyage du jeune Anacharsis — Paris, VII [1798/​99]

Page: 44
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1899/0045
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
44

ANALYSE DES CARTES.

Cbabert étant au mouillage de lîle Cervi, qui est le plus près de la terre ferme ,
c'est-à-dire , tout proche de l'isthme de la presqu'île appelée dans mes cartes Onu-
gnathos ou Mâchoire-d'âne, a observé la latitude de 36.° 3o.' 41." et il a déterminé
la longitude de ce même point, par le moyen de l'horloge marine, à 20.° 38/ l 9. " à
l'orient du méridien de Paris r; ainsi ce point est assez bien fixé. De là il a relevé
une grande partie de l'île de Cérigo , autrefois Cythère , qui, selon lui, s'étend un
peu plus au sud que ne le comporte l'observation de M. de Chazellcs que j'ai citée 2,
et il a trouvé que l'île de l'Ovo , qui n'est pour ainsi dire qu'un rocher au midi de
Cérigo, est également un peu plus méridionale que ne l'indique Niebuhr 3. Il a de
même relevé le cap Matapan ou Ténare , dont il était en effet important de con-
naître la position , parce que c'est la pointe la plus méridionale du Péloponèse. Il
le fixe à 36.° 23/ 20." de latitude, et à 20.° 9.' i5." de longitude, par le moyen de
l'horloge marine 4. De ces différentes déterminations il résulte , que la distance du
cap Malée au Ténare , est moins considérable dans ma nouvelle carte que dans les
anciennes.

La pointe du cap devant Coron , autrefois Coroné , a été également déterminée
en longitude par M. de Chabert , par le moyen de l'horloge marine, à 1 g.0 38/37/ 'à
l'orient du méridien de Paris, et ce navigateur y a observé la latitude de 36.° 4^/
26."5. Cette latitude est à peu près celle que j'avais donnée, dans mes premières
cartes, à la ville de Coroné ; mais , comme le même navigateur a aussi observé la
latitude du Fournigue, qui est lécueil le plus au midi de l'île Théganusse, à 36.°
39/ 38." et que par cette observation toute la côte jusqu'à Mothoné, est obligée de
remonter beaucoup plus au nord que je ne l'avais tracée dans mes cartes, je ne re-
trouve plus les 160 stades qui sont marqués par Pausanias 6, entre le cap Acritas
et Coroné; à peine même s'en trouve-t-il de 65 à 70. Cependant je n'ai rien voulu
changer à toutes ces déterminations, parce qu'elles s'accordent avec la latitude de
Mothoné, aujourd'hui Modon , que M. de Chabert a observée de 36.° 49/ 7, et que
M. Leroi avait trouvée absolument semblable aune minute de moins, près 8, avant
lui. La latitude que Niebuhr indique pour l'île Sapience 9 , la plus nord des îles
CEnusses , est fausse.

L'île d'Egilie , aujourd'hui Cérigotto, au sud de Cythère, est placée d'après plu-
sieurs relèvements de M. de Chabert IO, et elle se trouve assez juste dans la latitude
indiquée par Niebuhr ". Pour l'île de Crète, aujourd'hui Candie, comme elle n'est
que la réduction d'une carte plus détaillée de cette île, que j'ai dressée pour l'ou-
vrage d'un de mes amis, intitulé Des anciens Gouvernements fédéra tifs et de la
législation de Crète, qui a paru dernièrement, je renvoie à l'Analyse que j'ai donnée
de cette carte, dans cet ouvrage I2. M. de Chabert a encore déterminé le sommet

1 Notes manuscrites.

* Voyez ci-dessus, p. 14.

3 Niebuhr, Voyage en Arabie , t. I , p. 17.

* Notes manuscrites.

5 Idem.

6 Pausan. lib. 4, cap. 34, p. 365 et 367. Voyez ci-dessus, p. i3.
1 Notes manuscrites.

8 Note manuscrite de M. de la Nauze.

9 Niebuhr, Voyage en Arabie , t. I, p. 16.

10 Notes manuscrites.

11 Niebuhr, ibid. p. 17.

11 Sainte-Croix , Des anciens Gouvernements fédératifs et de la lé'
gislation de Crète. Paris, an 7.", u" vol. in-8.° p. 467 et suiv.
loading ...