Barthélemy, Jean Jacques ; Barbié DuBocage, Jean Denis [Editor]
Recueil de cartes géographiques, plans, vues et médailles de l'ancienne Grèce: relatifs au voyage du jeune Anacharsis — Paris, VII [1798/​99]

Page: 47
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1899/0048
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
se
re

es

ANALYSE DES CARTES. A7

Par cette nouvelle détermination de Patrae ou Patras , et par celle de Corinthe ,
tonte la mer de Crissa , aujourd'hui le golfe de Lépante, prend une direction diffé-
rente de celle qu'elle a dans mes premières cartes, et celte direction se rapproche
de celle que lui a donnée M. d'Anville , dans sa carte de l'ancienne Grèce T; néan-
moins, elle est toujours assujettie aux différents relèvements de Wheler \ L'inté-
rieur du Péloponèse a été retravaillé en raison de la direction que prennent les
côtes, et Sparte ne se trouve plus actuellement qu'à environ 37.° 3/ de latitude.

De Patrœ ou Patras , p«lir assujettir les côtes de l'Acarnanie et de l'Epire, et les
îles qui en sont voisines, j'ai été obligé d'atteindre la position de Corfou dans l'île
de Corcyre, quia été également déterminée en longitude et en latitude par le
C.n Beauchamp 3- D'après l'indication de cet astronome , la longitude de cette ville
rait de l7-° &*' A^' 'A l°rient du méridien de Paris, mais, suivant ma cor-
ction, elle n'est que de 17.0 45/ 38." La latitude qu'il a observée dans cette ville,
t de 39° 38. 18. Je l'ai fixée dans mon ancienne Carte générale à 59.0 3/.'ainsi on
voit que je connaissais alors assez bien la hauteur de cette ville ; mais ce qui ajoute
à l'exactitude de cette ancienne position, c'est que la différence de longitude qu'in-
diquent les observations corrigées de Beauchamp, entre les points de Patras et de
Corfou, est encore la même, à une minute près en plus que celle que j'ai donnée
dans cette ancienne Carte générale. Tout mon travail sur cette côte occidentale de
la Grèce, est donc très-exact en général 4, et je n'ai fait que l'assujettir sur la nou-
velle Carte générale, aux observations indiquées.

De Corfou, pour gagner les monts Acrocérauniens, j'ai employé la même quan-
tité de longitude que dans l'ancienne carte, parce que cette longitude est appuyée
sur plusieurs aires de vent qui n'ont presque point changé 5; mais en même temps,
pour conserver le golfe de la Valone ou d'Oricum à la même hauteur où je l'ai placé,
parce que comme je l'ai dit, sa latitude paraît avoir été observée 6, j'ai été obligé de
diminuer sur l'espace compris entre ce golfe et Corfou , ce dont cette dernière ville
s'est élevée vers le nord. La côte qui suit jusqu'à Epidamne, aujourd'hui Durazzo,
est absolument la même que dans l'ancienne carte , et la latitude que j'ai don-
née à cette ville, se trouve confirmée par celle de 41.° 3o.' indiquée 7 dans la
Connaissance des temps pour 1787, et qui en diffère peu 8. La côte qui est au nord
cle Durazzo , est établie sur plusieurs aires de vent, donnés par différents portulans ,
et elle est appuyée sur la latitude de la ville de Scutari, autrefois Scodra, qui ne pa-
raît pas avoir existé du temps du Voyage du jeune Anacharsis , mais qui était située
à l'embouchure du lac Labéatide. Cette latitude est donnée par la Connaissance des
temps pour 1787 9, de 42.0 1 5/ Le reste de la côte au nord est pris, en partie, des
Cartes de la Dalmatie de Coronelli.

Après avoir ainsi fixé la côte occidentale de la Grèce, il faut déterminer la côte
orientale. J'ai dit que M. de Chabert était parvenu à fixer le cap Doro , autrefois le

« D'Angle, Grœciœ antique spécimen geographicum , ,76..

* TThel. ajourn. book 6, p. 442 > 4§* et 4ba"
3 Observ. de Beauchamp, manuscrites.
«Voyez ci-dessus, p. i5, 16 et 20.

* Idem. p. 20 et 21.

6 Voyez ci-dessus, p. 21.

1 Connaiss. des Temps , pour 1787 , p. 3i6.

8 Voyez ci-dessus, p. aï.

9 Connaiss, des Temps, pour 1787 , ibid.
loading ...