Bertuch, Friedrich Justin; Bertuch, Carl
Bilderbuch für Kinder: enthaltend eine angenehme Sammlung von Thieren, Pflanzen, Früchten, Mineralien ... alle nach den besten Originalen gewählt, gestochen und mit einer ... den Verstandes-Kräften eines Kindes angemessenen Erklärung begleitet (Band 10) — Weimar, 1821

Page: 99
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bertuch1821bd10/0101
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Plantes. CLXP. - Fol. X. No. 33.
SYSTEME DES.PLANTES DE LINNÉ, .

Le peu d'espace que nous avons ne nous
permettant pas d'entrer dan1; lès détails qu'exi-
ge la richesse de la planche ci-jointe, nous
nous trouvons obligés de renvoyer au plus
grand texte et de nous borner à enalyser ce
que ce système a de plus essentiel.
La base de ce système repose sur les or-
ganes générateurs des plantes, dont les anthè-
res sont les organes mâles et les pistils les
semelles. Ces organes sont ou très-décidés
et visibles, ou leur existence est du moins
très -cachée*, et c'est de ce double état, que
se forme la division principale du système.
Les plantes se divisent en hermaphrodites et
unisexuclles, selon que les organes généra-
teurs et fécondateurs sont réunis dans uns
corolle, ou qu'ils se trouvent séparés dans
diverses corolles. Ce système se divise en
24 classes, dont chacune comprend plusieurs
ordres, chaque ordre plusieurs Genres, et
chaque Ganre plusieurs espèces. Les onze
premières classes ne sont déterminées que par
le nombre des anthères, depuis un jusqu'à
douze et même plus, mais cependant au des-
sous de vingt, et toujours dans des fleurs her-
maphrodites; les ordres se divisent d'après le
nombre des styles du pistils. Les douze et trei-
zième classes comprennent les plantes à anthè-
res libres et d'égale hauteur, au nombre de 20
et plus; les ordres se rangent d'après le nombre
des styles du pistil. Les quatorze et quinzième
classes se déterminent par le nombre et le
rapport mutuel de grandeur des anthères. Les
plantes à 2 anthères longs et ù 2 anthères
courts font partie de la 14e classe; les plan-
tes à 4 anthères longs et à 2 courts font par-
tie de la 15e. La soudure des anthères entre

eux, soit d'après les (Staminés, soit d'après les
anthères, ou la soudure de ces derniers avec
le pistil forme les 5 classes suivantes. Dans
la seizième classe, les anthères sont, d'après
les étamines, dans un seul corps; dans la 17e,
dans deux corps, dans la 18e, dans plus de
deux corps; et dans la 19e,, les anthères sont
soudés ensemble et les étamines sont libres.
Dans la 20e, les anthères sont plantés sur le
pistil, avec lequel ils se réunissent. C'est
d'après le nombre des anthères, que les.or-
dres des -16e, 17e, 18e et 20e classes se di-
stinguent, et dans la 19e c'est d'après le mé-
lange des fleurs nrâlesj et femelles avec les her-
maphrodites.' Les 21 et 22c classes contien-
nent les plantes unisexuclles, dont quelques-
unes avec des organes mâles sans pistil, et
d'autres avec des pistils sans anthères. Dans
ces deux classes , les fleurs mâles et femelles
se trouvent réunies sur une plante. Dans la
22e classe les sleurs mâles sont sur un indi-
vidu et les femelles sur un autre du même
genre. La 23e classe comprend les plantes,
dont le même individu est pourvu d'herma-
phrodites mâles et femelles, et où les fleurs
mâles et semelles sont placées sur des indivi-
dus difsérents de celui, qui porte l'herma-
phrodite. Les caractères des 21 et 22e clas-
ses se dériveHt ou du nombre des anthères,
ou de la soudure des étamines, ou des anthè-
res, ou de la stérilité du pistil. Le caractère
des ordres de la 23e classe se sonde sur la
réunion des fleurs mâles, femelles ou herma-
phrodites sur le même individu, ou sur des
individus dissérents. La 24e classe contient
les plantes dont les organes de sécondation
«ont inconnus ou très-cachés.
loading ...