La chronique des arts et de la curiosité — 1897

Page: 19
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1897/0029
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Jet DE LA CURIOSITE

19

= Pan (IIe année, n° 1). — Gomme d'habitude,
nous ne signalons, dans ce luxueux recueil de lit-
térature et d'art, que les articles rentrant dans no-
ire cadre :

= Étude de M. H. von Tschudi sur Adolf
Menzel (avec 2 gravures dans le texte et 3 re-
productions de dessins au crayon du grand ar-
tiste).

= A propos du 200e anniversaire, célébré l'an
dernier, de la fondation delAcadémie des Beaux-
Arts de Berlin, M. W. Bode fait l'historique de
cet institut, de son esprit, de ses travaux, et re-
cherche de quelle façon on pourrait lui infuser
un sang plus jeune et plus vif; loin d'approuver
l'idée, déjà proposée à Berlin, de la fondation
d'un prix et d'une école de Rome à l'instar de
notre villa Médicis, il préconise un enseignement
plus large, plus approfondi, où les élèves ne
soient pas confinés dans des spécialités.

= Étude de M. Richard Graul sur l'association
d'artistes allemands de tendances modernes dite
« les XI » : Max Liebermann, L. von Hoffmann,
H. Vogel, F. Skarbina, W. Leistikôw, etc., et sur
leurs œuvres récentes (avec reproductions de
plusieurs d'entre elles).

== Article de M. G. Gronau accompagnant une
reproduction hors texte de la statue d'Amazone
de M. Tuaillon, dont M. Rosenhagen, dans son
compte rendu de l'Exposition internationale de
Berlin, a parlé aux lecteurs de la Gazette.

— Notice biographique et critique de M. Max
Lehrs sur une artiste allemande de talent, Gorne-
lid Paczka, qui s'occupe spécialement de gravure,
et dont les œuvres, de sujets philosophiques ou
fantaisistes (dont plusieurs sont au cabinet des
estampes de Dresde), se font remarquer par la
profondeur de l'inspiration et du sentiment (hors
texte : reproduction d'une tête d'étude lithogra-
phiée en couleurs).

= M. Alfred Lichtwark, tentant de réagir con-
tre maints errements conventionnels et absurdes
ordinairement suivis par l'architecture moderne,
entre autres la disposition régulière et monotone
des f mètres, à l'imitation des façades de palais, et
la prédilection pour les portes à vantaux, prêche,
à l'exemple des Anglais, l'amour des demeures
intimes faites pour être habitées plutôt que pour
être regardées, des chambres « dont l'idéal est une
fenêtre aussi grande et une porte aussi petite que
possible ».

= Gomme gravures hors texte, aussi variées
de procédés qu'excellemment reproduites, qui
forment la parure de cette revue si richement et
si ait stiquement illustrée : des lithographies de
MM. Max Liebermann et Skarbina; des gravures
en couleurs de MM. L. von Hofmann et J. Sattler;
un bois de M. Hœuemann ; des eaux-fortes ori-
ginales de MM. W. Leistikôw, A. Zorn, Ch.
Maurin, etc.

= (N°2). — Excellent travail de M. W. Bode
sur les Devoirs des Musées d'art industriel,
souvent trop encombrés d'objets disposés sans
méthode : le but de ces collections, suivant lui,
doit être d'enseigner l'histoire de la civilisation
locale, et d'offrir, spécialement dans les branches
cultivées dans le pays, des modèles choisis, de
travail excellent, de formes simples et délicates,
exposés dans des salles séparées, en harmonie

avec ce qu'elles renferment, et, pour les objets
d'art contemporains, dans un cadre tout moderne,
décoré par un même artiste ou quelques artistes
de mêmes tendances.

= Article de M. E. von Bodenhausen sur la
maison de Y « Art nouveau », à Paris ; enseigne-
ment à tirer pour les artistes allemands de cette
innovation.

= Nouvelles artistiques de Dresde.

= Intéressant article de M. W. von Seidlitz :
La Jeune génération artistique de Dresde.

r = M. A. Schmarsow publie sur La vieille
École de sculpture saxonne au xnr3 siècle et
ses principales œuvres dans les cathédrales et
églises de Hildesheim, de Freiberg, de Naumburg,
de Halberstadt, de Meissen, etc , une étude ap-
profondie, accompagnée de reproductions dans le
texte et hors texte de quelques-unes de ces sculp-
tures.

= Etude sur Lucas Cranach, par M. Max J.
Friedlsender (avec reproduction de plusieurs gra-
vures au burin et sur bois, et héliogravure d'après
une charmante peinture du maître : La Sainte
Famille, de la collection Fiedler, à Munich).

= Autres hors texte : eaux-fortes originales de
MM. Max Klinger, O. Fischer et M. Pietsch-
mann; lithographies originales de MM. O. Grei-
ner, Hans Hunger (belle étude de tête;, K. Mediz,
G. Lûhrig, belle zincographie en couleurs :
Paysage, par M. Paul Baum, etc.

= (N° 3). — Article- de M. Max Lehrs sur
VArt de la lithographie.

— Article de M. J.-E. Sattler sur l'exposition
de tableaux de Courbet qui a eu lieu récemment
à Munich.

— La Sécession de Munich; son histoire et
ses travaux, par M. Benno Becker.

= Nouvelles artistiques de Munich.

= Hors texte : héliogravure d'après un Paysage
de Bœcklin; lithographies originales de MM. W.
Volz, Kampmann, Hans Thoma [Paysage, re-
production en couleurs); eaux-fortes originales
de MM. O. Gampert, P. Halm, E. Kirchner et
K. Kœpping ( Verres décoratifs, de l'artiste); bois
original colorié, de M. O. Eckmann.

CHRONIQUE MUSICALE

PREMIER CONCERT DE L'OPÉRA

Notre collaborateur, M. Paul Dukas, n'est pas
seulement uu critique musical d'une compétence
parfaite, d'un talent apprécié par les lecteurs de
la Revue hebdomadaire comme par ceux de la
Chronique des Arts; c'est aussi, quoique trop
rarement révélé, un compositeur de haute valeur.
Elève de Guiraud,dont il se chargea d'orchestrer
la Frédégonde inachevée,terminée parM.Saint-
Saëns, second prix de Rome de l'année 1888, il
ne s'est fait connaître jusqu'ici que par une ouver-
ture de Polyeucte, exécutée il y a cinq ou six
ans au concert Lamoureux. On en goûta la belle
ordonnance, la noblesse des idées, l'éclat de l'ins-
trumentation. Un silence de quelques années put
faire craindre que M. Dukas n'eût sacrifié la
loading ...