Cagnat, René ; Dussaud, René
Temples et sanctuaires romains — Paris, 1916

Page: 14
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1916/0024
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
1 tx CONFERENCES AU MUSÉE GUIMET EN 1914.

Dans ce temple, la série des colonnes ne se pro-
longeait pas de chaque côté de là cella. Il en était
souvent autrement : certains sanctuaires étaient
entourés de colonnades. Nous en trouverons un
spécimen au Forum même, à deux pas du temple
de César, dans le temple de Vénus et Rome.

C'est une création de l'empereur Hadrien, le grand
bâtisseur qui remit à la mode, pour l'architecture,
les types grecs. On s'en aperçoit au premier coup
d'œil : le soubassement où s'élève l'édifice est garni
de tous côtés par des degrés. Au centre, deux cella,
terminées au fond par des niches circulaires, étaient
accolées l'une à l'autre, la porte de la première étant
tournée vers l'Est-Sud-Ouest, l'autre vers l'Ouest-
Nord-Ouest; elles contenaient, l'une la statue de
la déesse Rome, l'autre celle de Vénus. L'entrée de
chaque sanctuaire était décorée de quatre colonnes
corinthiennes ; la colonnade extérieure comptait dix
colonnes de face et vingt de côté (en faisant entrer
deux fois les colonnes d'angle dans le calcul).

Il est évident qu'un temple ainsi enveloppé de
colonnades était d'un puissant effet architectural ;
mais, en même temps, le prix de construction devait
monter très haut. Aussi, pour se tirer d'affaire à
meilleur compte, pour donner l'apparence de la
richesse, avait-on inventé un procédé ingénieux.
loading ...