Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Gazette des Ardennes: journal des pays occupés — Januar 1916 - Dezember 1916

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.2794#0492
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
LISTE W° 214 CONTENANT 7ÔO NOMS

• (Reproduction strictement interdite) m

l»R!SONi\l.EF,S FAITS □ A N 3 L— A RÉGION DE VERDUN

La » bs Tij des mai desi^i les Bnflrolts où se tnimol lus prisonnier dooi lis noms suM — U loUl des noss puifflés iiraqu'aujounrtiijl n monts I «Trima 879,050.

Total des priBonniers français Internés en Allemagne i 335,000.

Ll

A/LAHN

(Suite.)

B.riouet Anatole, Ferricre (Charc-nle-Inf.), inf. 270.

Brlffoteaux Pierre, Sarcy (Marne), lnf. 04.

Érujean François, Trègbimua (CÔtWdu-NOrd}, lnf *JS.

Bonneton Jules, Paris, inf territ, 106.

Brousse Henri, Vigeoix (Coircze), lnf. 133.

Doué Jules, Beznlles (Géra), inf. 288.

Brousse Paul, Aurifie (Hte-Garonnc), inf. 211.

■Bourianc Pierre, Garla-Boyle (Ancge), inf. 259.

Canot Mies, Ambonnay (Marne), CÛ|tts. 8.

Corbon André, Ludes (Marne), chasa. 8.

Cousin Arsène, Eroudeville (Manche), inf. 161.

Ctrol Elie, Limoux (Aude), inf. 160.

Carrer Louis, Plouvorn (FiniMère), Inf. 48.

Caro Jean, Rnstonain (Côtes-ftu-Nord), inf. 48.

Chauvet Charles, Crevant (Indre), caporal, inf. 00

Cluiel Eugène, Vanosc (Ardèche), inf. 259.

Chareyron Vincent, Lemps (Ardêche), lnf. 111.

Coste Jacques, Le Pécher (Correze), inf. 211:

Coffinet Julien, St-Etienne (Aul)c), inf. 153.

Conté Pierre, Villaudrac (Hte-Garonne), inf. 211.

Crochet Francis, Vrille (Maine-et-Loire), serpent, inf IX,

Chenavas Auguste, Mamllolcs (Isère), inf. 258.

Colrre Ange, Dompierre (Ille-et-ViIainc), inf. 2707

Coudcrt Jacques, La Blaneher (llle-Vieune), Inf. 211.

Coulomb Firmin, St-Andeol (Ardcche), inf. 211.

Cousl Justin, Caylus (Tarn-et-Oaroiine), Inf. 211.

Clouard Pierre, Anlram (Ille-el-Vil aine), inf. *8. •

Guzel Jules, Vienne (Isère), inf. 16.

Carlea Léopold, St-Christophe (Charente), inf, 68.

Cochet Alfred, Thénisy (Seine-et-Marne), Enl territ. 84.

CraysSac Jean-Marie, Bouloc (Tarn-et-Garonnc), inf 211.

.Charles Pierre, Bersac (Hte-Vienne), inf. 211.

Crespin Albert, Belmont (Gers), inf. 288.

Commogère Joseph, Frenaron (Gers), inf. 288.

Descloux François, St-Genou (Indre), sergent, inf. 290.

Dambielle Joseph, Perchfcde (Gers), inf. 288.

Dabrin Emile, Aubiet (Gers), inf. 288.

Dilasser Jean, Flegcr-Christophe (Finistère), lnf. 60.

Dolhoume Louis, Rochefort (Charente-Inf.), lnf. 158,

David Aristide, St-Soulet (Charente-ïnf.), inf. 270.

Durand Constant, Athis (Orne), sergent, inf. 288.

Deslandes Julien, La Haye (Eure-et-Loire), serg., inf. Si.

Davhi Jean, Ste-Christie (Gers), inf. 268.

Dalgnan Jean-Marie, -Bézénl (Gers), inf. 288,

Dandoy Auguste, Villecontal (Gers), inf. 281

Descoins Firmin, St-Martin (Ariège), inf. 25*.

Darlet Jean-Marie, Simorre (Gers), lnf. tB8.

Danthez Gaston, Fesaac (Gironde), inf. 153.

Daraut Jean, Mas-d'Azil (Arièga), inf- S59.

Dangoumau Firmin, Doazit (Landes), inf. 220.

Etienne Georges, Paris, inf. 160. •

Fouquet Jacques, Sougc (Indre), inf. 90.

Gine Eugène, Pagny (Meuse), zouaves 4.

Gourvest Yves, Quivit (Finistère), caporal, lnf. 41

Germais Alexandre, Donnemarie (Seine-et-Marne), Inf. t. Si.
Girardeau François, St-Martin (Seine-et-Marne), inf 210.
Gufllemoi» Louis, Vezin (IIle-et-Vilaine), inf. 48.
Genrtt Paul, Colombier (Côtes-du-Nord), inf. 48.
Gervais Paul, Bellegarde (Gard)', inf. 1G3.
Granger Henri, Vaison (Vavicluse), lnf. 183.
Giiouard Hubert, Francilloti (Indre), inf. 90
Goudiard Louis, Coubières (Seine-et-Marne), inf. 1CÛ.
Gûibet Maurice, PouiUy (Nièvre), sergent, inf. 890:
Gngpepain Jacques, Raveau (Nièvre), caporal, lnf. 290.
Gidon Marc, Auxonne (Cote-d'Or), inf 210.
Granier Georges, Iteuil (Vienne), inf. 6S.
Ig wej Jean, Tonnein3 (Loire-et-Garonne), Inf 288
Jadeau Eugène, Loiié (Charenlc-InfJ, inf,* 123.
Joulirr Louis, St-Laurent (Indre-et-Loire), inf. 32.
Lactioud Gfrmain, Bordeaux (Gironde), lnf. 2.
Lahot Henri, Auch (Gers), inf. 288.

L'Huilher Adrien, Tanlonville (Mewrlhe-et-Moselle), inf. 151,

Lehoton'Auguste, Pay (Loire-Inf), sergeni, inf. 138.

Leftvre. Louis, Lucajicmale (Indre), caporal, Inf. 290.

Le Dourhia François, Lonvellec (Côtes-du-Nord), inf. 48.

Llierbelte-Aug., Cantenay (Meurthe-et-Mos.), adj , inf 131

Laroche Joseph, Lastange (Correze), inf. 259.

LOgufrn René, St Divy (Finistère), fiergcnt, inf. 48.

Lelièvre Auguste, Angers (Maine-et-Loire), cap , inf 68.

Maaeaviol Vincent, Montpellier (Hérault), inf. 160.

Mcnettrier Paul, Déservillers (Doubs), inf. territ. 51.

Malingre Paul, Villeneuve (Seine-et-Marne), inf. territ. 54.

Martin Georges, L'Isle-Adnm fSe(ne-et-Oia-e), lnf. 90.

Mathieu Constant, Roubaix (Nord), sergent, lnf. 68.

Lelièvre Auguste, Angers (Maine-et-Loire), cap., inf. 8C

Martin Emile, Vertus (Marne), caporal, chess. 18.

Mayô Claude, AujacJ tCharsnto-Inf.), inf. 153.

Marnay Alfred, Laconrneuve (Seine), odjudft'nt, inf, 68.

Massiot Raymond, Saacy (Seine-et-Marne), inf. fflO.

Melin Aimé, Qnincey (Vienne), adjudant, inf 08.

Meunier Henri, Migné (Vienne), inf. 08.

Nicolas Henri, Aiguerande (Indre), caporal, inf 90.

Nicolas François, ChassencuQ (Indre), mf. 90.

Patenèra Georges, Paris, inf. territ. 34.

Pageaut Claude, St-Germaln (Seine-et-Loire), inf. 48.

Pébayle Biaise, Sore (Landes), caporal, inf. 290.

Poirier Georges, Sougé (Indre), caporal, lnf. 90.

Petot Achille, Dijon (Côte-d'Or), inf. 69.

Piton Roger, Rouffignac (Charente-ïnf), lnf. 123.

Pouilloux Pierre, Payro (Vienne), sergent, inf. 68.

Perrin Pierre, Marigny (Vienne), sergent, inf. 68.

Piogé LêQn, Beaufay (Sarthe), sergent, inf. 90.

Quercy Antoine, Cruge (Correze), inf. 418.

Qntnette Louis, Peray (Manche), inf. 48.

Renaud Jean-Baptiste, Teille {Loire-Inf.^""mf. 70-.

Robert Arsène, Montreuil (Ille-et-Vilaine), inf. 48.

Rouez Pierre, St-IIerbkm (Loire-Inf.), serg., inf. 196.

Rlgault Alexandre, Teillaumolne (Vienne), Inf. 68.

Roumat Pierre, Villelon (Lot-et-Garonne), inf. 288.

Rouget Jean, Cugac (Lot), lnf. 259.

Servant Aristide, Le Bourdet (Deux-Sèvres), inf. 90.

Saliou François, Bourg-Blanc (Finistère), inf. 48

Scbeiber Alexis, Lagny (Seine-et-Marne), lnf. 160.

Sainvet René, Vivonne (Vienne), inf. 68.

Soulas Arthur, Montivier (Indre), adjudant, inf. 90.

Tassier Emile, Gonessa (Seine-et-Oise), int territ. 84.

Ufferta Edouard, Latias (Gers), inf. 288.

Vallot Ferdinand, Pout-d'Auche (Cole-d Or), lnf: 48.

Vivien Paul, St-Quenlm (Lnnèrc), inf. 48.

Vergno Jean-Baptiste, Reuil (Some-et-Oibe), ad]., lnf. tH>

Viault Camille, Celle (Vienne), seig., inf. 88.

Veauvj' Léon, Orbigny (Swne-et-Loire), sprg., inf. 68,

Bienfait Victor, Lena (Pjis-dr-Calais), seig , génie J,

Billault Gustave, Corquilleroy (Loirol), inf. 355.

Boulon Paul, Reim.9 (Marne), inf. 3C>0.

Demortier François, Treilbères (Li^ire-Inférleure), lnf. Si

Languedoc Victor, Chaumofit (Hau-te-Marne), inf, 356,

Gogot Henri, Coye (Oise), inf 350.

Dokiielar Pierre, St-Pé (Basses-Pyr.), inf. 84.

Michel Joseph, Plouescât (Finistère), Inf. 355.

Bougue Jean, Rcnung (Landes), inf. 34

Forhras Léonce, Dreuil (Somme), inf. 350.

Maillard René, Faïsstiult (Ardennes), inf. 381.

Recher René, Etretat (Spipe-Iuférieure), cap., Inf. 961,

Le Campion Louis, Louviers (Eure), inf 74

Laborda Pierre, Œyregave (Landes), Inf. Si.

Lefèvra Gustave, Paris, inf. 355.

Maerten Charles,-Dunkerque (Paa-de-Calais), lnf. 861.
Foussard Victor, Paris, inf. 355.
Lafltte Jean, Maylis (Lnndes), inf. 34.
Guinet Henri, Paris, inf. 361.

Lalour Joseph, Le Havre (Seme-Inférioure), lnf. 129.
Euvr^ Louis, Brion (Yonne), inf. 129.
Dessarps Pierre, Tilh (Landes), ad)., int 49.
Gandanger Franç., Si-Mots s-la-Futaie (M.iyfnne), Inf. 841
Picardat Georges, Villcthierry (Yonne), inf. 350.
Régnier Gustave, Amiens (So:iime), inf. 360.
Xhémcry René, Sl-Menehould (Marne), eerg., inf. 358i.
Vauquelin Emile, Le Havre (Seine-Inférieure), inf. 361.
Chevance Joseph, Plélauff (Cotes-du-Nord), Inf. 855.
Dufresnes Louis, Lé Havre {Seine-inférieure), génie 8.
Recaldo Bertrand, Irissarry (Basses-Pyr.l, inf, 94
ïlénln Henri, Marguigny (Ardennes), inf. 361.
Grolet Regia, Olliergues (Puy-de-DomeJ, inf. 861^
Coitier Léon, Reims (Marne), serg., inf. 361.
Douté Louis, Sillery (Marne), aerg., inf 361.
Redoules-Léon, Sallasorf fAveyron^, tuf 3.'>0.
Poilly Camille, Woincourt ("Somme), inf. 251.
Revel Barthélémy, Ste-Agnès (Alpes-Mar.), inf. 18t.
Romain Proaper, Remissant (Aude), inf. 296,
Jallu Auguste, Chéméré (Mayenne), inf..a54.
Lecocq Lucien, Lille (Nord), bat d'Af. 3.
Zitouni Abdel Kader, Marach (Maroc), tiraill. I.
Messaoud Ben M'hamcd, Djelfa (Algérie), tiraill. I.
Hamouch Ben Sàadj Dramizen (Algérie), tiraill 1.
Tliouroude Eugène, Boulogne (Seine), inf. 267.
Landais Julien, Laval (Mayenne), inf. 267.
Lauze Olivier, Mineinan (Algérie), serg., tiraill f.

Degorca Pierre, Payroux (Vienne), lnf. j&Q.

Souqua Jean, Ustou (Anèga), lnf. 259.

Bertrand Eugène, Laroqu* (Arlege), Int 258.

Courtois Atm*, Nceux-lea-Mlnc» (Paa-de-C*l*l*), g4nie 3

Hamart Désir*. Tergnler (Aime), inf. 355,

Hareau Henri, St-Cyr-en-Pay (Mayenna), toi M,

Lafaye Gennaln, St-Clément (Allier), Int 860,

Llbrt André, Autheuil-en-Varïi» (Olsa), Int SU.

Petiot Georges, Boulogne (Seine), cap., lut 7t.

Poirier Ernest, VlUepcrdn» (Indre-et-Lotrtï, laX H

Sald Ben Mamoud, Alger (Algérie), tirai", i.

Serr* Céleatin, Surville (Kura), int 129.

Souharat Jean, Villelranqua (Basscs-Pyr.)), Int 84

Vaillaud dna^ph, Chitray (Indre), inf. 74.

Vallon Jean-PIerr», Nogierra (Ardiche), int t74r

Alleman Jean, Nica (Alpes-Maritime»), int 141.

Antoine Gilbert, Bourg-de-Péaga (Drûme), Int 84

Ampère André, Lyon (Rhône), cap. lnf. 414

Année Jean, Paria, cap., inf. 70.

Albert René-Joseph, Nancy (Meurthe-et-Moa), fmt K.

Audric Paul, Marseille (Bouches-du-Rhoaa), l*J. jy, ,

Amarger François, Montpellier (Hérault), Int 414

Barbot Alfred, PariiT cap., Inf. 141.

Bourbon Marcel, Paris, int 79

Bourguignon René, Mézières (Aube), int 64

Borgat Pierre, Quarantolr (Mor^hanj, Int !Il

Brunei Samsort, Montdidier Saône), lnf. 74

Boquet André, Fontenay (Selne;Inf.), int 79.

Brunei Félicien, Aulon (Creuse), cap., Int 74

Barge Michel, Roanne (Loire), inf. 416

Bélortdrade Léopold, Fossat (Ariège),"lDt «4 -

Bordier PieTra, fiergerac (Dordogne), int 414

Berlin Charles, Cambrai (Nord), inf 62.

Belugou Emile, Montpellier (Hérault), génia T.

Bernardeau Marcel, St-Plerrt (Maine-et-Loir»), gCnU (

Bertel Benjamin, Paris, lnf. 274

Boulard Robert, Brettei (Sarthe), inf. 87.

Béringuier Henri, Toulotfsa (Hte-Garonna), lnf. Jtt,

Buzy-Debat Jean, Pontacq (Basaei-Pyr.), lnf. 154

Borot Joseph, Veniceux (Rhône), tnf. 157.

Boudier Alexandre, La Corneveuve (Setne), inf. 7».

Bailand Georges, Voulienans (Haute-Sa'na), chue A a. 1

Becker Jules, N«ncy, cap., Int 26.

Baumann Adolphe,. Nancy (Meurthe-et-Moa.), cap-, Int M.

Beneteau Henri, Fontenay (Vendée), chaai. à pM 4

Boyau René, Dornecy (Nièvre), chaas. à ptrt 4 -

Bertrand Edouard, Bordeaux (Gironda), Int 884

Baron Henri, Beautour (Loire-Int), lnf. 114

Bozac Jean, Paris, lnf. 116.

Bonjean Théothime, Eccyein (Charenta-Int), Dit fît
ColUaux Jul«a, Nancy (Meurthe-st-Mos.), bit 74
Chaflliot Henri, Chàlona-i.-Marna (Mania), «a*at, à p. 8.
Chaillot Henry, Dolancourt (Aube), inf. 87.
Commanvilla René, Nancy (Meurthe-et-MoaJ^ lnf. 84
Courtois André, Montreuil*(Selne), inf. 64
Cocu CharlBa. Estrée» (Ain), inf. 74 *

part al d'autre ism beaucoup de pertes ni de dtftti su sud eU
Looi.

La lutle d ■rUlleric-ft'est poursuivie asaei ectivemeat toutt la

jouruée, sptcialcracnt k notre droite. L'<uineml a lancé, la uutt
dernière et aa moliq do bonne heure, aur noa Irancltêoa au nord-
ouest Aa PoziÈrcs, une série de violentée contre-«Uaquea qui ae
sont déployées sur un large Iront et ont mil es jeu d« force!
considérables. Six vague* succeasivc) enl éU refoule» avec 4«
très grosses p£rt«s. Notre artillerie et nos nulxailleucea ont exé-
cuté de a tirs irjeurtricra. Les Allemands n'ont réussi nulle part à
■border nus lignes. Au nord-ouest de Bazealin, une Anlaine de
mètres de Iranchtïcg ennemies aont tombea entre noa malna. Vu*
contre-attaque lancée aujourd'hui de Mirtiiuputch s échoué, nous
laissant quelques prisonuicra Un avion allcmo8fl a été descendu
dans nos lignes, prés do Poziftrea.

" ' Londres, 18 août 1918, 9 fa. 40 soir.
Le (oiribàt s'est déroule pendant tout le cours de l'après-midi
sur toute l'étendue du fiont entre Pozières et 1* Somme, h nous a
1 permis de prendre possession de différentes positions importantes
précédemment occupées par Icnnemi et de marquer une avance
dans la direction de Guichy et de Guillcmont. Plus de deux cents
prisonniers, y compris ua certain nombre d'officiers, aont restés
entre nos moins, A notro droite, les troupes françaises ont éga-
lement progressé. A la suite d'un combat aérien qui a eu lie*
hier, un avion allemand s'est ébattu en flammes dans noa lignes.
Un second appareil a été descendu par nos esrnona spéciaux.
Divers caiifonnr-picnU ennemie ont été bombardes avec egecèa
par nobe svratioa.

r*É ETONNE

Le 13 juillet 1916., alors que la grande offensive anglo-
française élait encore dans ses débuta, le u JoatnOi » de Paria
lançait cette sonore prophétie :

« Les armées de la liberté vont 4 foi, i Pérorme 1 Elles U
reprennent! Eiles fe rendent flon destin!........ m

Des semaines et des bemainea s'écoulèrent depuis. Les
armées libûatrice* n'ont toujours pas repris Péiunne. E&l-o*
en la détruisant a coups d'obus français et anglais qu'on pré\
lead k rendre i son destin » l'ancienne cité guerrière ?

Déjà les ruines s'accumulent. Le muse« et ls bibliothè-
que, tous deux situés ù.ui» le vieil hûlel da ville, sont sacri-
fiés. Collections uniques da monnaies gauloises, faisant
revivre l'histoire de France depuis Ce&ar, faïences du pdjs,
■uperbett objets en métaux, et pierres précieuses, datant da
l'mimigretiun des Germain», tout ceU n'est plue qu'un mon-
ceau de décombres. Et l'artillerie franco-anglaise contiuua
son œuvre1.

Dans la nuit du 5 au 6 août le feu particulièrement vio-
lent de celle artillerie provoqua uo grand incendie.
Poussées par le vent, les flammes s'étendirent a une partie
da la ville intérieure.

Pour sauver de l'anéantissement complet la vénérable citi
française, en gTande partie détruite déjà, et surtout la calne-r
orale, les soldat» allemaml» s'empressèrent, sous le comnian-
Bement d'un officier de gi'nie, de prendre les mesures né-
cessaires X'our éteindre le feu. On a dû faire sauter à la
aynsrnitc un paté de maisons qui flambaient. On a pu, par
moyen, empêcher le fléau de gagner les nies encore in-
fectes. Un résultat particulièrement satisfaisant de ce travail
S'endiRurnicnt, accompli sous la grfle de» projecUlft enne-
mis, fut la sauvegarde de l'église Saint-Thomas, ce joyau de
■tyle gothique menacé par les flammes.

Ce généreux sauvetage d'un monument historique fran-
çais par les soldats allemands* fourni à la presse parisienne
l'occasion de couronner son ccurre de calomnie.

Ne voulant à aunm prix rendre Justice à l'ennemi, la
presee bouJïvardïére aurait pu passer sous silence le
bombairiement de Péronne et ses tristes conséquences. Mais
c'était la compter sans la diabolique mauvaise foi de cette
presse. Pour cacher tans doute au peuple français la des-

—y ; ; ~.

truction de ses villes par sa propre artillerie, instrument de
le politique gouvernementale, les journaux parisiens osèrent
écrire des articles intitulés : «Les crimes de» Huns», «Lea
Allemand* alLiuicut des incendies ii Purotinc » (H) («Jour-
nal >, 18 août), etc., etc. ■

Quiconque sait que Péronne est occupé par les Allemands
^depuis bjentôt deux ans, sans avoir souffert jusqu'au jour'
où ses a libérateurs u franco-anglais commencèrent par dé-
truire la vieille cilé qui jadis s'intitula fièrement 1' « Impre-
nable u, méprisera ce nouvel outrage" à ls vérité.

LÀ SUISSE ET LES ALLIÉS

Noua avons signalé le refus catégorique que les gouver-
nements alliés opposèrent aux délégués suisses venus a Porto
pour sauvegarder les droit* de la Suisse vis-ù-rii du bloc as
économique, auquel l'Angleterre condamne les Neutres, sotu
prétexte d'atteindre l'Allemagne. Mous avons reproduit k
cette occasion le jugement du «Journal de Genève*, par-
tisan dévoué de l'Entente, Citons aujourd'hui quelquegfautrM
voix.

La a NowelU Gazette i* Zurich n écrit :

« La demande principale, celle de la- possibilité, pour la
Suisse, d'utiliser, en vue de compensations, iei marc/iandiseï
achetées par les empires centraux et entreposées en Suisse,
a été écartée. La presse française ne s'est pus lassée de dire
que cette revendication était contraire aux intérêts des Alliée,
parce que si elle était acceptée, la poursuite de U guerre
serait facilitée pour les empires centraux. Mous a^ons tou-
jours considéré cette conception du problème comme un»
exagération de la situation et ne croyons pas, aujourd'hui
encore, que si les deniamb-s de la buisse avaiemt été agréée*,
le guerre en aurait été prolongées d'un seul jour.

aNotM devans donc coiirtUtcr aujourd'hui que lea Allié*
ont refusé de prêter la muiu a une action tendant s> donner
à la Suia-tc 1» liberté de mouvements économiques que
réclame m position nu milieu des nations belligérantes.»

Do la « 2«rc/ier Post » :

« L'Entente a maintenu de façon absolue son point de vu*
à l'cnconlre des demandes de la Stus=e et donné, su traita
sur la S. S. S., une inteipiélation qui lèse gravement nos in-
térêts et que la Suisse n'avait pas (cceplfio lors de la création
de la S. S. S. JVoiu espérons </ite l'altitude de l'Allemagne,
dans les procfiainea négociation*, sem plus amicale, et qu'elle
comprem.'ra mieux notre situation éconorutque délicate. »

L' « Osisc/iu»cii », journal catholique de St-Gall, écrit :

it Pour réaliser le but des belligi-rjnls alliés, on expoat
la Suisse neutre a toutes wtries de difficultés et de chicane*.
Noua ne pouvons voir, dans ce fait, un acte d'amitié d* La
France et de l'Angleterre. Heureusement l'Allemagne se
montu'ia vis-à-vis de nous plus généreuse et mieux disposée,
malgré la situation économique difficile dans laquelle elle M
trouve elle-niènie. 11

De la l Berner Tarjivucht n, socialiste :

a Les négociations n'ont rien produit, et l'Entent*. a
nlnsi travaille fl doctinunter In Sntoc sur lu façon dont cil»
comprend la protrriion des dreit» des petite Ëtats. »

Le « Yatcrland », de Lurcinc (catholique):

« Puisqne l'Kntfnle s'est aUnehie h son point de vue avec
entêtement, il ne reste plus il e*p4*er qu'une chose : c'est

que l'Allemagne n'agira pas de même et qu'elle pourra con-
tinuer a nous livrei Ses ibarhons el son fer sans compensa-
tions. La répercussion de l'échec des négociations de Parla
sur l'opinion en Suisse ne se fera pus attendre, u

Du « fretin Winfcrihurer Tagblatl » :

« Il faut maintenant chercher à nous entendre avec l'Al-
lemagne, n

U ressort de cea voix qu'on commence à se rendre compte,
en Suisse, de 1 interprétation purement égoïste que l'Entente
. donue à sa prétendue protection du « droit et de la liberté
y des petits Etata u. .

C'est K l'AUemsgne que l'adresse maintenant la répu-
blique helvétique, et le « Bunri », organe officieux du goe>-
yernement de Berne, constate que le refus dee Alliés a singu-
lièrement compliqué la position suisse :

k*L'aUcntion générale aa concentre maintenant sur le*
négociations avec les Puissance* centrales qui s'ouvriront la
semaine prochaine à Berne. Il est naturellement difficile, à
l'heure actuelle, défaire de» prévisions, car la base de* négo-
ciations nouvelles est pour noua très défavorable ensuite de
l'écheo do la conférence de Pari». Toutefois, on peut coma»
ter .sur la bonne volonté des Puissance* centrale». »

Cette bonne volonté est certaine. Il n» faut pas oublier,
tOArtefoit-, que l'Allemajrne, réduite à se* propre* moyen* par
un blocus contraire au droit de* gens, est tenue a économiser
se» resaouFoe». Toute générosité de sa part aisrnlfle pour eU»
ua sacrifice bien autrement sérieux que pour le* Allié*. C'est
1» un fait dont l'évidence n'échappera à personne.

Ne laissons pa* déplacer le* responenbilite» :

Ct n'est ptuj l'Allemagn* qui prive la Sut*** d* ton beat
droit et ds i« liberté éconanrlqua. C'eat l'Angleterre et se»
Alliés qui lui imposent la tyrannie d'un contrôle incompav
tifele avec ses souveraine* libertés.

Cela dit, nou» somme* persuadés que l'Allemagn* est
prôto a faire, en faveur du peuple suisse, aven lequel elle n'a
cessé d'entretenir des relations de bon voisinage, et dont eU»
comprend parfaitement la situation difficile, toute» le» 000-
cewion», voir» le* sacrifices compatible» avec- te* nécessité»
vitale» da s* propre défense contre un monde-d'ennemis, qui
voudraient la rainer et la perdre par tous lea moyen».

LA GUERRE

SUR LE FP.0N7 DE MACEDOINE.
Le général Sarrail_vient enfin de passer a l'attaque. L»
communiqué officiel français du 3a août annonce l'o//en»
liv* générale de l'armée alltét d* Salomque sur tout U front. .
Eli* * trouvé à qui parler, ainsi qu'il ressort du bulletin of-
ficiel bulgare du 11 août : .

Soda, n août 1919.

Ta 20 août, no* troupe* opérant dans la vallée de H
Stroina, entre le» lacs de Tnchyno et de Tlnkowa s» portè-
rent eu avant et rejetèrent l'ennemi aur I* rive droit* da
1» Strutna. Nous u\ons occupé sur la rive gauche les vil-
Iagoa d* Iladiiatar, Barak U, Dschuma, Kurnli, Elissan,
Todoroco, Nowojen, Jeniloej, Raradja'noe, Hala, Hristien H
Kanula, où nous nous établîmes.

Nous dispersâmes la brigade français Pertier, composé»
du i**, 4™ et 8"* régiments de chasseurs d'Afrique, da trois
bataillons d» zouaves et d'un détachement d'artillert»
montée. Nous fîmea 4o prisonniers, dont 1 capitaine et u»
détachement de cavaliers avec chevaux. Les Fiançais lais-
sèrent sur te terrain de nombreux morts et blessés.

Dans la vallée du Vardar feu d'arlillerie comme ordi-
naire. Sut l'aite droite l'offensive fut poursuivi* hier.

Nos troupes opérant au Sud de Klorina gagnèrent U
crête de Mskareko et continuent leur mnrche vers le Sud.
Les troupes avonçant vers l'Est, dans la direction d*
ter,,,—Banica—Gormtsok—Gornitehe^ rj—Ostrovo, attaquè-
rent la forie position ennemie sur la crèt» de Nidie—

Planina, défendue par la division serbe du Danube et deux
régiment* de la division scrb» du Vardar. Htm soir vert
6 heures nou* nous emparâmes de ce* pu*iUou« mi du vil-
lage d» Gomitschewo où nous fîmes prisonniers toute un»
compagnie avec trois officiers. L'adveraair» se rctir* Vtn
l'Est. Notre marche en avant continue.

L' f Agence bulgar* > pubb* U note suivant* :
Le» dernier» communiqué* d* l'état-major parlent sou-
Vent d* l'activité offensive de* troupes du général Samil sur
le» confins du territoire bulgare. Cette .eimt^ de» Angk>
Français, auxquels se sont joint», dernièremeaL, le* Scrbei
ct le* Russes, toujours sous le haut commandement du *»-
néral Sarrail, était une menace constante et croissant* pour
'le* zone» d» la frontière bulgare, menace qui, évidemment,
ne pouvait âtr» écartée qu» par un 'contre-coup énergique.
LA combattent cot* à cote, m*.inten*nt comm* avant, aou*
un haut coinmandément qui reste le même, 1*» troupe* bul-
gares et allemandes qui, cela e»t manifeste pour tournons m*
impartial, étaient poussées par 1* nécessite de la légitima dé-
feus», à pénétrer dans la son* d'opérations d* l'adversaire,
après avoir longtemps supporté le* attaque* de» troupes d*
l'Éntent», dont la présence est tolérée en Grée* depuis dcl
moi».

Ct n'est pas dt notre faute, ni dt cède di ne* allie*, ai i*
territoire grec devient le théâtre dé sérieux combat». Nous *t.
no* allié» pouvons espérer que, dans cette défense, le» trou-
pe* aiHée» auront la même liberté d'action qu» celle dont

le» troupe* de l'Entente ont si longtemps bénéficié k notre
détriment. L» nation grecque a déjà vreisemblablernant

compris que, dans cette défense, nos troupe» n'entrent point
en ennemi» dan» l* territoir» grec, qu'elle* ont un* cons-
cience claire de< intérêts grec* et qu'elles sont prête» *
■auvegarder jusqu'à l'extrême limite possible, dsns le* cir-
constance* actuelles.

Il s'agit d'assurer le territoire bulr/are contre le» velléité*
offensives du général Sarrnil. Mettre celui-ci dans l'impos-
sibilité de bombarder le* ville* et bourgad-s bulgare* «t ten-
ter des irruptions dans I* zone f routière bulgare, tel est 1 ob-
jectif .pour l'exécution duquel tes troupe* b ilgaro-alleaiandsi
avancent ensemble, sous 1* haut commandement commuHi
afin de couper tout appétit aux commun* ennemis d'en**W*
1* territoire bulgare.

Aucune armée ne pourra réussir i entrs»er cet acte un-
pétueux d* légitime défense, qui < baisers de la frentièr*
bulgare ceux qui conslamm-nt y lioubhient l'ordre et le*
«inpèrhera de venir agir eu titaitres dans un pays où ils n'ont
rien à faire.

SUCCÈS DES SOUS-MARIKB ALLEMANDS.

Borlui, 72 août 1910. (O.'lWsU

Au communiqué rciatmt le dernier succès des sont-
marins allemand* les informations qui nous sont parvenu**
entr» temps permettent d'ajouter, en tenant compte du com-
muniqué otliciel anglais, 1a* d.-tuils sunauts:

L» iq août, vers 5 heures d* l'après-midi, un de ne*
sous-marms aperçut 5 petit* croiseurs jtiglsi* se diriges»
vers le Sud-Est, accompagne* de deux ilottihe* de de.troy«s.
Derrière ce groupe se tenaient six croiseurs de rombst, fort*"
ment protégés par des destroyer*. Le sous-uiann réu*nt
lancer une torpille «ur un des destiuyer* qui avait quatre
cheminée* et appartenait appNremiuent au type a .ifoh*"*
Peu aprè* avoir reçu le coup, le destroyer sombra, en dres-
sant ls poupe hors de l'eau. L'en.>enibte dee forces anglei»**
ayant alors fait vollo-fac», 1* sous-marki sllaqua un pet»
esoiseur s* trouvant rnaintenant à l'arrière, lequel n
aa milles et sppartennil au type d* la êtes** Chatharn. tm
put constater deux coups portants, l'un à bibord, 1
dsns la saila de* machine*. Le navire doun» aussitôt fort*
 
Annotationen