Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 1.1859

Page: 178
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1859_1/0181
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
COUP»ESPONDANCE PARTICULIÈRE

I) E L A GAZ E T T Ii I) E S B E A L X - A II T S

Londres, le 23 janvier 18b9.

Bion que le temps ne soit pas encore venu pour la saison fashionable, et que le
beau monde n'ait pas encore fait son apparition à Londres, le monde des artistes, lui,
ne se tient pas d'impatience. Imaginez des fleurs précoces perçant à travers les feuilles
sèches de l'hiver, dont elles annoncent la fin : voilà ce qui se voit ici. C'est une cohue
de petits faits précurseurs; c'est un mouvement à ne plus finir; le tout pour dire: la
saison vient! Que de projets, et de prospectus, et d:' advertisements! On n'entend
plus parler d'autre chose, au moins dans ce TVest-End, où il n'est guère question de la
Bourse, et d'où l'agitation réformiste est encore éloignée. Çà et là s'ouvrent des exposi-
tions; on nous promet d'excellentes lectures; nous en avons déjà entendu de telles; de
merveilleux projets sont sur le tapis... Que vous dirai-je encore? Tout s'annonce
à souhait.

Commençons, si vous voulez bien, par une revue rapide de celles des expositions
qui méritent le mieux qu'on s'y arrête.

Et d'abord, celle des photographes à la galerie de Suffolk Street. Quels trésors mis
à la portée de l'amateur! Voici, par exemple, les cartons de Hamptoncourt reproduits
par MM. Caldesi et Montecchi, et publiés par Colnaghi. — Ces Messieurs en ont
fait des négatifs dans des dimensions différentes, depuis le modeste in-quarto jusqu'au
gigantesque ultra-impérial. Dire que, pour quelques shillings, on se peut donner la
joie et l'honneur de recevoir chez soi Raphaël, Raphaël en personne! Les photographies
que MM. Caldesi et Montecchi ont exposées ici, sont les grandes : elles surprennent par
leur ton uniforme et par la perfection de leur réussite, chose si rare dans des épreuves
de semblable étendue. Des études séparées de morceaux mieux conservés ou plus im-
portants, ont été aussi exposées par ces messieurs, ainsi que par M. Thurston Thomp-
son. Pour les artistes, rien d'égal à l'utilité de ces fac-similé, qui ne sont pas très-
loin de la grandeur de l'original.

Et parlant de Raphaël, voici encore une superbe collection de 220 photographies
d'après des dessins de ce prince de la peinture ; dessins répartis entre les galeries de
Florence, de Venise et de Vienne. C'est aux soins des frères Alinari et au courage de
M. Bardi de Florence que le monde des arts doit cette importante acquisition. Dans la
catégorie des photographies de genre, les sujets orientaux de M. R. Fenton se distin-
guent par le charnu1 de la composition; et M. Robinson vous fait frissonner avec son
loading ...