Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
en Grèce ïteb Asie. i 35

4e mon ambition. Je m'embarquai de nuit ai»
pyrée, sur un vaisseau marchand , sous le
nom d'Agésias-, car je voulois être ignoré du
monde entier. Arrivé à Smyrne r je me logeai
dans un fauxbourg, près de la mer, chez un
pêcheur. J'y occupai une petite chambre ; et
un seul plat de légumes, soir et matin, nourris-
soit ma famille et moi. Cependant notre hôte,
de temps en temps, nous régaloit d'un peu de
poisson : sa femme, douce et charitable, m'ai-
doit à soigner mes petites-filles, à apprêter
mes légumes ; et moi , pour payer leurs bien-
faits , je racccommodois leurs filets, j'appre-
nois à lire à leur enfant, âgé de sept ans. Cette
réciprocité de services et de soins, forma entre
nous des liens d'affection qui rendoient notre
société agréable. Le bon - homme de pêcheur
me prenoit pour un petit marchand ruiné
par l'inconstance des mers ou de la fortune.
Je jouissois depuis un an de cette douce obs-
curité , lorsque le Spartiate Lysander, vain-
queur des athéniens, fit publier dans les villes
maritimes de l'Ionie , un ordre à tous les
athéniens de se retirer au plutôt dans leur
patrie , sous peine de mort. Mon hôte, qui
ne soupçonnoit pas que ce décret pût me
regarder , ne m'en fit part qu'au moment où
Lysander entra avec sa flotte dans le port de

15
 
Annotationen