Lefébure, Eugène
Les hypogées royaux de Thèbes (Band 1): Le tombeau de Séti Ier — Paris, 1886

Page: 3
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/lefebure1886bd1/0010
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
I

LE SITE DE BAB-EL-MOLOUK. — IMPRESSION GÉNÉRALE

I

De Louqsor à Bab-el-Molouk, où sont les tombeaux des rois, la
première partie du voyage est charmante, surtout le matin, par cet air
frais qui court sur le Nil, et cette légère brume basse d'où sortent si
gracieusement les palmiers. On traverse les deux bras du fleuve et le
banc de sable qu'ils enserrent, pour entrer ensuite, au trot de son âne,
dans de vastes champs verts, où foisonnent des fleurettes multicolores
et où bruissent avec un faible cliquetis métallique les tiges un peu dures
de l'orge,tandis que çà et là,les roues lentes des sakièhs grincent douce •
ment l'espèce de cantilène particulière au bois qui tourne dans du bois.
Arrivé à la lisière du sol cultivé, on rencontre au long des filets d'eau
claire que font couler les sakièhs quelques arbres, rares et maigres à
la vérité, mais dont les feuilles sont remplacées par des oiseaux, et
surtout par ces jolis moineaux à aigrette que les petites fellahines,
armées de frondes, chassent toute la journée des champs qu'ils pillent :
loading ...