Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Nouvelles archives de l'art français — 3.Sér. 2.1886

Page: 1
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/naaf1886/0015
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
JEAN PERRÉAL ET PIERRE DE FÉNIN,

A PROPOS D'UNE LETTRE DE LOUIS XII.

(i5o7.)

Les habitudes de Louis XII et les circonstances de sa vie rendent
difficile à établir la chronologie exacte de son règne; bien rares
sont les éditeurs qui, comme Godefroy et M. de Boislisle, ont pu
exactement dater ses lettres missives : on trouve même des erreurs
de date dans le Recueil des Ordonnances.

Mais la lettre que voici, expédiée d'Asti, le 18 avril, ne pré-
sente pas de difficultés d'attribution; elle appartient sûrement
à l'année i5oj. Nous savons que Louis XII passa le mois d'avril
à Orléans et à Blois en 1498, à Blois en 1499, 15o2, 004, 15o5,
i5o6, i5i2 et 1513 , à Lyon et aux environs (à la chasse) en
15oo, 15o3, 1 5o8 et 1511, à Dijon en 15oi, à Melun et à Troyes
en 1510, à Paris en 1514. Restent donc les années 1509 et 1507 ;
or, en avril 1509, avant la bataille d'Agnadel, il traversa très
rapidement le Piémont sans passer par Asti, et même il ne des-
cendit à Suse que le 22 avril. Pour l'année 1507, au contraire,
en combinant les indications très précises de Jean d'Auton, qui
accompagnait le roi, avec les mentions du reg. des Archives natio-
nales K.K. 88 (fol. 138 et suivants), et avec les indications four-
nies par la correspondance de l'ambassadeur florentin Pandolfmi,
nous trouvons Louis XII le 12 avril à Suse, le i3 à Avigliana,
le 14 à Villanuova; il en repart le i5 et entre le même jour à
Asti, où il reste cinq jours (Jean d'Auton dit quatre, soit quatre
jours pleins) ; le 20, il quitte Asti et couche ce jour-là à Felizzano,
le 21 à Alexandrie; le 23, il repart dAlexandrie pour le camp et
entre à Gênes le 29, après de glorieux combats.

Le 18 avril étant un dimanche, le roi annonce avec vérité dans
sa lettre qu'il se rendra à Alexandrie le mercredi, c'est-à-dire le 21 ;
seulement, au lieu de « se rapprocher » des nouvelles, comme il
l'écrivait pour tranquilliser sa femme, il alla an milieu de ses
troupes participer à l'effort décisif et au péril du siège. A Asti,
comme il le dit, il avait reçu un grand nombre de soumissions,
et il comptait bien, d'ici peu, emporter les autres, avec celle de
Gênes.

ART FR. III I
loading ...