Picart, Bernard
Impostures innocentes, ou Recueil d'estampes d'après divers peintres illustres: tels que Rafael, le guide, Carlo Maratti ... — Amsterdam, 1734

Page: I
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/picart1734/0009
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
AVERTISSEMENT

LEs Estampes qui font la principale Partie de ce Volume *, ont été
gravées en divers tems par B. Pic art , il rend rai [m de ce
qui l'a engagé à cet ouvrage dans le petit difcours qui les précède, //
comptoit de le mettre au jour dans le tems qu'il a plu à Dieu de difpofer
de fa perfonne. On a trouvé à propos d'y ajouter fin Eloge Histori-
que , auffi bien que le Catalogue de [es Ouvrages.
La vie des Hommes, qui Je /ont rendus Célèbres dans les Arts if
dans les Sciences , intereffe toujours agréablement la curiofitè des ha-
biles Gens en lun ou lautre de ces Genres ; is plus la Claffe dans
laquelle ils fe font diflinguez eft petite is peu nombreufe, plus on efl
ravi de la pouvoir augmenter de quelque Sujet illuflre. Qu'il me foit
permis de dire, que c'eft le cas particulier de celui dont il s'agit ici.
En effet , un Albert-Durer , un Goltzius, un Calot, un Melan,
un Chauveau 5 un le Clerc , font les principaux •> is peut-être les
seuls de fa Claffe ; if j'ai quelque lieu de me flatter que les Ama-
teurs du Deffein is de la Gravure me fauront gré de la grojjïr dun
Sujet qui n'en pfl- tmfàmtmt indigne 5 y recevront avec plaijir lAbré-
gé que je leur donne ici de la Vie is du Carassere d'un des plus cé-
lèbres Desfinateurs is Graveurs de notre tems.
Les Que/lions embarafjantes qui lui ont très fouvent été saites par
les Curieux d'Eftampes touchant les particularitéz de la Vie de leurs
Auteurs , m'ont particulièrement déterminée à ne me point attirer le
reproche d'avoir laiffè périr celles qui m'étoient connues touchant celui-
ci , d'ailleurs je m'y trouvois intereffée par un endroit trop délicat if
trop fenjible,pour me resufer à moi même une Confolation fi naturelle if
fi bien fondée -, if j'efpere qu'on voudra bien ufer d'indulgence envers une
perfonne plus fenjible à fa perte qu'à la gloire de bien écrire , if beau-
coup moins dirigée par l'Amour propre if la vaine gloire que par la
tendreffe if la reconnoiffance. J'ojè même dire que le public me doit
cette Indulgence tpuifqu il m'a lobligation de prefque la moitié des belles
productions de B. Pic art, dans les vingt dernières Années de fa
Vie \ par les foins que j'ai pris de le débaraffer de toute autre occupa-
tion que celle de fon Aru
Et pour ne rien oublier de ce qui pouvoit contribuer à la fatisfac-
tion du Public, if pour honnorer la mémoire de ce cher Défunt, j'ai
mis fon Portrait à la tête de fon Eloge Hiflorique. Ce portrait efl très
refi
* Il y en a quelques-unes > ou *l n'avoit point encore mis la dernière main , comme par exem-
ple la Bacchanale d'après Rafaël. H°. 2. qui efl fon dernier Ouvrage : Mais , par le Con/eil de
bons Connoijfeurs , on a mieux aimé les laiffer ainfi > que de risquer d'en voir ôter tout CEfprit ;
très peu de Terfonnes étant au fait de cette Gravure Tittore]que.
loading ...